AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie dangereuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 11:46

La série de trois balles avait massacré le crânium de la bêbête à boulons. Un de moins. Tant mieux. Par contre, il engagea une partie de sumo avec la deuxième machine. Et franchement, le militaire n'entrait pas du tout dans la catégorie grosse brute super forte. Lui c'était plus poussin malade. Enfin, il n'avait pas à réfléchir. Il fallait que cette machine soit à terre avant que ses côtes ne le quittent à tout jamais. Avant que Joan soit attaquée. C'était ça le principal. Protéger Joan. Et protéger le médecin techniquement. Il se débattit comme un forcené sous la grippe puissante de la chose, mais plus il bougeait, plus le feu dans sa cage thoracique se répandait, arrachant un cri douloureux de la part du militaire. Putain de bordel de... Non, il ne parlerait pas. Il garderait tout ça pour lui. Pas question de laisser sa voix se faire entendre des machines. D'ailleurs en parlant de voix, il lui semblait avoir entendu Logan, mais trop occupé par sa propre position, il ne pouvait pas vérifier.

De son côté Joan regardait aussi derrière elle, par là où ils étaient venu. Une machine, c'était loin d'être idiot, mais elles ne réfléchissaient pas comme les humains. Les êtres vivants sont souvent impulsifs, imprévisibles, or, une machine, c'était souvent le contraire. Si elles étaient quatre, une pouvait bien faire le tour du village vite fait et les prendre à revers. A croire qu'elles appréciaient créer un moment de surprise. Aussi, la jeune fille garda-t-elle un oeil derrière eux. D'ailleurs, elle crut voir un mouvement, mais avec la luminosité qui déclinait, elle ne savait pas si c'était son imagination ou pas. Elle hésita. Ici, elles étaient invisibles face aux machines qui attaquaient le sergent et l'autre homme. Mais si une machine les prenait à revers, elles étaient en terrain dégagé. Pas bon. Malgré sa terreur, elle attrapa le poignet de la dame et la tira sans ménagement avec elle. A peine avaient-elles fait deux mètres que la jeune fille la lacha, en espérant qu'elle la suivrait quand même. Elle courut à une vieille batisse. Un grand camion autrefois rouge, aujourd'hui tout rouillé se tenait dans ce qui avait du être un garage. Joan grimpa au premier étage, du moins ce qu'il en restait, en escaladant quelques tas de pierre. Il y avait un poteau en cuivre qui semblait descendre du premier au rez-de-chaussée. Bah, ça servirait de fuite si jamais les choses se corçaient. Epaulant le M16, un genou au sol, elle scruta les alentours. Il y avait bien une forme humaine, mais est-ce que c'était une machine? De là, elle ne pouvait pas voir.

Tag bondit sur la machine, déboulant de je-ne-sais-où, elle aussi avait appris à attaquer sans bruit. Elle machouilla le molet du tas de boulons, mais voyant qu'il n'y avait pas vraiment de succès, elle bondit sur son dos alors qu'il s'abaissait pour ramasser le militaire crachant ses poumons au sol. La chienne s'attaqua au cou, mais la machine la balança au loin et la chienne atterrit sur deux ou trois gravas dans un "kai" inhumain.

- On touche pas à ma chienne!

Alors que la machine reportait son attention sur le militaire, ce dernier avait pointé ses deux pamas à bout portant sur la gorge de la machine. Il n'hésita pas à tirer immédiatement. Le cou fut sectionné en moins de quelques secondes et le tas de boulons tomba sur lui. Un peu plus loin, la chienne couina et le militaire essaya de s'extirper de dessous la machine qui était tombée sur lui. Encore plus loin Logan se démenait pour se sortir lui aussi indemne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 12:33

Rain était entrain d’observer la scène de combat, restant néanmoins caché. Elle n’aimait pas être inutile. Voir les robots s’en prendre à eux, et ne pas pouvoir intervenir… C’était pas facile du tout. Mais elle savait que si elle intervenait elle risquait de les causer plus de problèmes que maintenant. Tout à coup, une main l’attrapait le poignet. Surprit Rain posait son regard sur la jeune fille qui était entrain de la trainer dans un endroit et direction inconnu. Qu’est-ce qu’elle faisait ? Rain la suivait lorsqu’elle avait lâché son poignet. Apparemment on finit à surpasser notre peur dans des situations dangereuses. Mais le problème était que Rain ne voyait pas pourquoi la fille s’était comportée ainsi. Qu’est-ce qu’elle avait ? Qu’est-ce que lui avait fait peur ? Qu’est-ce qu’elle avait vu ? Rentrant dans un bâtiment, Rain arquait les sourcils. Qu’est-ce qu’elle avait cette fille ? Rain la regardait monter à l’étage et regarder par une fenêtre. Bon qu’est-ce qu’elle avait zappé ? Puis c’était malin d’ici, elles ne pouvaient pas voir comment les autres s’en sortaient ! Prudemment, elle s’approchait d’une des fenêtres. Un humain… ou une autre machine. Il ne l’avait pas repéré. Elle essayait de voir son visage, mais pas de chance il était bien trop loin d’eux. Et vu l’hésitation sur le visage de Joan, elle n’était pas la seule à ne pas savoir si c’était un humain ou pas. Elle mordillait sa lèvre, quoi faire ? Ses yeux sur l’inconnu. Il semblait se diriger d’où se passait la bataille. Ennemi ou ami ? La démarche était humaine… Mais ce n’était pas une certitude. Ses yeux s’arrêtaient sur l’arme… l’inconnu avait une arme… Encore si c’était une machine ca risquait de faire des dégâts. Si c’était un humain il allait peut-être prêter main fort aux autres ? Mais comment faire ? Et est-ce qu’elles pouvaient toutes les deux attendre ici, à ne rien faire et attendre ? Mais elles n’avaient pas le moyen de prévenir Logan ou O’Reilly. *Réfléchis, Rain…* S’asseyant, à cause don son mal de ventre, la fille surveillait toujours les alentours. De son côté Rain essayait de trouver un moyen de prévenir Logan et O’Reilly. Mais comment le faire sans se faire repérer ? Bah et puis tant pis ! Elle n’allait quand même pas rester ici à ne rien faire et prendre le risque qu’ils se font tués, alors qu’ils auraient pu les prévenir ? Elle regardait la fille, si le militaire lui avait donné une arme s’était qu’elle devait savoir la manier, et un peu viser non ? Enfin espérons. Puis espérons qu’elle soit d’accord avec l’idée.

« Tu sais pas essayer de tirer dans une des fenêtres près de l’homme sans le toucher? Ca le ferait sursauter et le bruit attira l’attention d’O’Reilly et de Logan. Du coup, ils seront prévenus. »

Bon d’accord, il y avait une forte chance que l’homme humain ou pas, s’avance par la suite vers eux. Mais Logan et O’Reilly seraient prévenus et eux, pouvaient toujours se cacher ou s’enfuir. Puis l’homme pouvait très bien continuer à se diriger vers Logan ou O’Reilly. Ou alors il réagirait comme tout humain et se cachera pour ne pas se prendre une balle. Du coup, elles sauraient directement si c’est un humain ou pas. Rain regardait la fille. Attendant que cette dernière réfléchit à ce qu'elle venait de dire et se décide à faire ou à ne pas faire quelque chose.

[/list]

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 17:52

Il entendit la chienne et les paroles du militaire mais ne tournait pas la tête, il était un peu trop occupé avec la machine qui adorait s’en prendre à son épaule, dans lequel il commencait à sentir une sacrée douleur. D’ailleurs il ne pensait en ce moment-même qu’au combat et qu’à la machine qu’il avait en face de lui. Il ne pouvait pas se préoccuper des autres, d’abord cette machine et puis on verra. Logan tout comme le militaire ignorait que Rain et la jeune fille avait prit la fuite. Il ignorait également que derrière eux un ombre s’approchait d’eux. Son arme en main, la machine qui avait un peu reculé suit à premier coup de tir de Logan, le jeune résistant essayait de viser comme son épaule le lui permettait et tirait trois fois, question d’être sure enfin… un peu. Peu de temps après la machine tombait à terre. Et soulagé, épuisé, mais aussi ayant mal il se laissait tomber à terre, respirant fort. Pfff fatiguant tout ca ! Les yeux vers le ciel, il se souvenait tout à coup qu’il n’était pas seul dans cette affaire, il tournait la tête vers le militaire, tout en se relevant. Il semblait qu’une des machines avait préféré mourir tout en essayant d’écraser le militaire. Logan s’était levé, et aidait à bouger la carcasse de la machine. Et voila tout les trois les robots étaient à terre. Il espérait franchement ne plus en revoir, du moins pas pour aujourd’hui. Tournant son regard vers le militaire.

« Ca va les côtes ? »

Ca allait être bien la première fois qu’il sera content de rentrer à la base et de pouvoir s’allonger un peu. Touchant son épaule, il remarqua que le bandage que Rain avait commencé à se défaire légèrement. Bon ce n’était pas grave. Ils ignoraient toujours que dans leur dos, quelqu’un armé, s’approchait petit à petit d’eux.

« Bon je pense qu’on peut continuer ? »

Mais tout à coup, un bruit de derrière eux se fit entendre, et Logan se tournait aussi tôt, son arme déjà prête à tirer. D’où venait ce bruit ? Qu’est-ce que c’était. Ce n’était qu’en voyant l’homme qu’il tournait son regard à gauche et à droit, à la recherche de Rain et de la fille du sergent. Mais il ne les voyaient pas. Ou est-ce qu’elles étaient passés ?!

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 18:12

Mais c'est que ça pesait énormément ce truc! Il dut se contorsionner pour parvenir à se faufiler de dessous la machine. Logan arriva à ce moment-là et lui demanda comment allait ses côtes. Pff, en compote surement. Nan, ça n'allait pas, mais il hocha simplement la tête. Il ne serait pas faché d'être arrivé en tout cas. Néanmoins, restant sur ses gardes, car ils n'avaient pas fini de traverser le village, le militaire récupéra immédiatement son famas un peu plus loin qu'il avait dû laché dans le pugilat avec la machine. Il courrut ensuite au pied de Tag, flattant doucement ses côtes. Plus de peur que de mal, ça semblait intact, elle avait dû se prendre un bon coup et aurait certainement un joli bleu, mais elle se redressa avant de faire quelques pas et de soupirer bruyamment. O'Reilly fronça les sourcils mais s'en tint là.

Joan tenait en joue le bonhomme. Elle hésitait à tirer... Trois machines tout à l'heure, ils n'étaient jamais par trois, toujours par deux... ou quatre... Est-ce que c'était une machine. Son doigt tremblait presque sur la gachette quand la femme s'approcha d'elle pour lui murmurer quelques paroles. La jeune fille eut un spasme violent et pivota sur ses talons pointant cette fois le canon de son arme sur la médecin. Son regard aurait pu la trucider sur place. Finalement elle soupira avant de se concentrer sur la machine ou l'homme... tout du moins... sur l'endroit où la machine ou l'homme se trouvait quelques secondes auparavant et que maintenant déserté par toute forme humanoïde... Merde. Elle était où? Il était où? Elle serra son arme un peu plus fort et colla son dos à la paroi du mur. C'était pas bon ça, il fallait fuir de là rapidement...

- O'Reilly!

Deux erreurs qu'elle venait de faire. De un parler, de deux dévoiler sa position en parlant. Entendant son nom, le militaire redressa la tête, la chienne fit de même et tous les deux courrurent vers la source du bruit. Est-ce que c'était une machine qui avait emprunté la voix du militaire, ou bien est-ce que c'était la jeune fille? Il ne chercha pas à comprendre, que ce soit l'un ou l'autre, il devait y aller, soit pour aider Joan, soit pour bousiller de la ferraille. Il ne prit même pas le temps de répondre à Logan, malgré ses côtes en feu, il escalada deux ou trois tas de pierre pour contourner un mur, passer sous les débris d'un réverbère qui faisait la tronche. Merde. Il s'arrêta. C'était par où maintenant? Il entendit un bruit de métal et quelqu'un qui étouffait, cherchant désespérément sa respiration. Levant le regard au premier étage, il vit avec horreur Joan suspendue dans le vide, par le cou alors qu'une sale bête de machine essayait de l'étrangler. Quelqu'un tira venant d'en bas ou d'en haut, peut-être les deux, il ne savait pas, mais la jeune fille fut lachée et O'Reilly la rattrapa dans ses bras, rasant le sol et se cognant le genou.

- Hey gamine.

La machine quant à elle était à terre, cassée, irréparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 20:20

Super… Voila qu’elle avait à présent une arme braqué et ce n’était surement pas le moment de dire qu’elle visait du mauvais côté. Dans un reflex, Rain avait levé les mains. Puis ce n’était pas comme ci elle voulait du mal à la jeune fille. Même pas sure qu’elle pouvait faire du mal à une mouche, notre Rain. M’enfin après un long moment de silence, l’adolescente finit par retourner le canon de son fusil à nouveau vers l’homme du moins, c’était ce que Rain supposait. Cela faisait déjà au moins trente minutes qu’elle avait prit le médicament et que très peu d’effet. Super ! Elle laissait échapper un soupir et s’asseyait dans un coin. Relevant la tête afin de regarder dehors, Rain n’avait même pas vu qu’une machine était rentré par une porte arrière. Elle arquait un sourcil pourquoi est-ce que la fille criait le nom d’O’Reilly. Elle regardait dehors, et ne voyait plus l’homme…. Se redressant d’un coup. Son œil tombait sur la machine qui se trouvait déjà derrière la fille.

« Derrière.. »

Trop tard, la machine avait désarmé d’un geste brutale la jeune fille et l’attrapait par le cou. Tournant la tête à droit à gauche… Comment est-ce qu’elle pouvait l’aider ? Même pas de casserole pour taper sur la machine.. Bon d’accord aller lui taper dessus n’était surement pas une idée fantastique. Sa main allait vers son arme. Mais Rain hésitait et si elle ratait sa cible. Elle avait beau à avoir apprit à tirer grâce à Chris, cela ne voulait pas dire qu’elle était une pro dans la matière. Mais le robot restait assez immobile, il n’y avait que la jeune femme qui se débattait et qui bougeait. Sa main sur la gâchette, elle visait… Mais hésitait. *Rain elle ne va pas tenir très longtemps sans oxygène…* Oui, c’est vrai ca. Bon finit d’hésiter, au moins elle aurait essayé de faire quelque chose. Allez cela ne devait pas être si difficile que ca, c’était comme les conserves sur lequel elle s’était entrainé, à part qu’ici c’était plus grand. Le coup de feu résonnait dans le garage. Au début Rain pensait avoir raté sa cible, car la machine ne bougeait pas. Mais non, il lâchait la fille et s’écrasa de l’autre côté à terre. Eh.. Est-ce que Rain ne venait pas de tuer son tout premier robot ? Sortant du garage, elle s’arrêtait à la porte, voyant O’Reilly avec la fille dans ses bras.

« Elle va bien ? »

S’appuyant contre la porte, elle les regardait tout les deux. Le stress qu’elle avait ressenti avec toute cette scène commençait à diminuer. Se tournant vers son frère.

« Par pitié dit moi qu’on est bientôt à la base. Car ce stress est loin d’être bon pour moi ! »

Pour ne pas dire que tout ces efforts physiques la tuaient entièrement. Mais elle ne mimait pas, malgré la douleur. Et se contenta de regarder tout le monde impassible. Tout le monde semblait aller ok. Enfin… Si on pouvait dire ca. Car aucun doute que l’épaule de Logan et les côtes du militaire en avait prit des coups.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 22:26

A peine qu’ils se relevaient et qu’ils regardaient les dégâts qu’ils avaient fait, le nom du sergent se fit entendre. Et la chienne ainsi que le sergent commençaient à courir en direction de la voix. Logan soupirait. Qu’est-ce qu’il y avait encore ? Quand est-ce qu’ils allaient pouvoir souffler un peu ? Ah Logan se le demandait ! Bref, il se mit lui aussi à courir dans la direction que le sergent et la chienne avait prit, il y a quelques secondes. Tout à coup un coup de feu se fit entendre *Rain !* et Logan se précipitait encore plus vite en direction du bruit. Arrivant près de la base, il fronça les sourcils devant un scenario.. assez… oui… étrange. Le militaire à terre, avec l’adolescente dans ses bras, une machine cassée et Rain à la porte du garage avec une arme. Trouvez les dix défauts. Il y avait quelque chose clochait à cette image. Depuis quand est-ce que sa sœur savait tirer ? Oui qu’elle avait une arme, ca il le savait, mais qu’elle savait viser ? S’approchant d’eux, il trouvait toute cette scène encore étrange.

[color=seagreen] « C’est toi qui a fait ca ? »

Logan s’était approché de la machine qui ne ressemblait plus qu’un outil complètement en morceaux. Il avait du tombé du… son regard se levait.. du premier étage. Levant par la suite ses yeux vers sa sœur.

« C’est pas ton premier robot ? »

Mais apparemment tout ca n’avait pas vraiment réjouit Rain. Tiens, Logan se souvenait encore de son premier robot qu’il avait tué, il en avait été fière. Comme un gamin qui part pour la première fois à la chasse, ou qui va pêcher et qui attrape quelque chose. Oui, ca avait été plus au moins la même chose, simplement un peu plus dangereux. Mais ce sentiment Rain ne semblait pas l’avoir. Non au lieu de ca, elle semblait être stressé. A moins que ca soit autre chose dont il n’était pas au courant.

« T’es sure que ca va ? »

Il l’observait un long moment avant de porter son regard sur les alentours. Plus de machines en vue, sinon ils auraient déjà rappliqué en entendant les coups de fusil. Reposant son regard sur Rain avant de porter son attention sur O’Reilly.

« Pour moi on peut continuer, si tout le monde est prêt à continuer ? »

Il n’avait pas répondu à la question de Rain. D’ailleurs est-ce que c’était vraiment une question ou est-ce que ce n’était pas simplement une remarque qu’elle avait fait ou un souhait qu’elle avait laissé entendre. De toute manière qu’est-ce qu’il pouvait bien dire ? Oui, c’est pas loin ? Mais c’était quoi loin déjà ? Alors pour ne pas rentrer dans une conversation inutile il ne répondit pas à sa petite crise.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Jeu 16 Déc - 22:48

La gamine lui était tombée dans les bras comme une fleur et elle se mit à serrer le cou du militaire de toutes ses forces, passant sa peur du moment dans l'embrassade. C'était pour ça que le sergent avait prononcé quelques mots, pour la réconforter. L'homme arriva plus tranquillement derrière, en train de taquiner sa soeur. Premier robot, hein? Et bah tant mieux, au moins, elle savait viser. A moins de mettre ça sur le dos de la chance. Remarque, O'Reilly s'en fichait bien, la médecin avait réussi son coup, c'était ce qui comptait. Il serra la jeune fille encore un peu avant de se séparer d'elle, l'embrasser sur le front et dire alors qu'il se redresser.

- Ne refais plus jamais ça, gamine, tu sais très bien que t'as pas le droit de parler quand y'a des machines à proximité.
- J'suis pas une gamine.
- Et dis merci à la dame.


Sur ce point, elle resta bouche-bée. Furieuse contre le militaire et en même temps terrifiée d'aller parler à la femme. O'Reilly se redressa comme il put, une violente douleur dans les côtes, la respiration difficile et un genou qui venait de se manger le sol sans douceur. Il était en peine, cela se voyait, mais il ne râla, ni ne se plaignit. Il alla simplement ramasser son sac, son M16 qui était tombé dans les gravas quand Joan s'acharnait avec la machine et alla étudier la machine bonne pour la casse, évitant les regards menaçant de la jeune fille volontairement. Cette dernière soupira, baissa les épaules, comme si elle s'avouait vaincue et traina les pieds jusqu'à Rain. Son regard se leva difficilement avant de tendre la main.

- Merci.

A peine Rain lui avait, ou pas, serré la main qu'elle prit la poudre d'escampette, Tag à ses trousses et récupéra, elle aussi son sac, restant maintenant à une distance de sécurité. Le militaire revint vers les deux civils, pas vraiment frais, pas vraiment dispo, mais de toutes manières, il n'avait pas le choix. Il sortit de son sac un tube à essai, scellé qui éclaira d'une lumière bleutée, fluorescente mais particulièrement douce, deux ou trois mètres aux alentours.

- Il faut y aller maintenant et ne plus trainer si vous voulez arriver avant la nuit. Car dans moins d'une heure il n'y aura plus aucune luminosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 17 Déc - 13:05

Oui oui, c’était son premier robot. Mais Rain préfèrerait ne pas répondre à son frère. Un simple regard devait suffire non ? De plus que Rain ignorait c’était de la chance ou encore à cause de ses entrainements sur des boîtes en conserves qu’elle avait réussit son coup… Pour elle c’était un coup de chance. Elle regardait le militaire et la jeune fille. C’était touchant de les voir. Rain n’attendait pas réellement un merci de la fille. Après tout, ce qu’elle avait fait, tout le monde l’aurait fait à sa place. Du moins c’est ce qu’elle se disait. Néanmoins la fille s’était avancé vers elle et lui tendit la main pour la remercier. Rain lui serra doucement la main, tout en la regardant. Oui, elle était surprit, elle n’aurait pas penser qu’elle le ferait.

« Il n’y a pas de quoi. »

Se tournant par la suite vers Logan qui lui demandait si elle allait bien, elle laissait échapper un soupire avant de lui dire tout simplement.

« Je suis simplement fatiguée, Logan. »

Pas vraiment un mensonge mais ce n’était pas vraiment la vérité non plus. Par la suite son regard se posait sur le militaire et sur Logan. Super… si dans une heure ils n’étaient pas dans la base, ca risquait de devenir une aventure remplit de noirceur et d’obscurité. Raison de plus pour continuer à avancer sur un rythme rapide. Elle se mit à marcher et à les suivre. Tenté de prendre une deuxième pilule, elle ne le fit pourtant pas. Ce n’était pas en augmentant la dose que cela partir ou aller mieux. C’était une souffrance à endurer. Rien d’autre à faire. Les alentours commençaient à devenir de plus en plus sombres, le soleil n’était plus qu’une petite lueur à l’horizon. Le trajet se passait surtout en silence. Tout le monde était fatigué et la majorité entre eux avaient une blessure à supporter. Rain ne connaissait pas trop l’Ecosse, ainsi tout ce qu’elle voyait lui était inconnu. Elle ne se souvenait même pas d’être passé ici avec Logan, il y a dix ans pour arriver jusqu’à la Résurrection. Ils avaient tellement marché ce jour-là que tout se ressemblait dans les souvenirs de Rain. Son regard s’attardait sur le militaire. Le visage qu’il avait fait lorsqu’il s’était relevé ne lui avait pas échappé.

« Vous ne voulez toujours rien pour diminuer la douleur ? »

Rain avait une excuse, elle ne pouvait pas prendre n’importe quelle antidouleurs et de plus ce n’était pas une blessure qui lui causait ca. Quel était l’excuse du militaire ? Qu’il était un vrai dur ? Mouais…. Les militaires….

« Si au moins vous ne voulez pas prendre quelque chose pour vous soulager, laissez-moi au moins soigner votre genou dès qu’on arrive à la base. »

Oui, c’était plus fort qu’elle. Elle était médecin alors c’était presque devenu un reflex de soigner chaque blessure.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 17 Déc - 14:15

Logan laissait apparaitre un petit sourire sur ses lèvres en voyant le visage de sa sœur. Oui oui c’était son premier. Par la suite, Rain se justifiait et disait qu’elle était simplement fatiguée. Il la regardait un long moment, essayant de voir si elle lui disait toute la vérité. Mais finalement il retournait son militaire sur l’entourage. Il hochait la tête suite aux paroles du militaire. Oui, il fallait augmenter le rythme s’ils voulaient arriver avant la nuit à la base. Rain parlait avec le militaire et pendant ce temps, Logan utilisait tout ces sens pour se repérer. Ils rapprochaient de la base, il le savait. Mais il commencait à faire sombre et à un certain moment, Logan s’arrêtait. Avancer ainsi… Non il risquait de faire une bêtise et de s’avancer sur une mine. Au plus qu’ils s’approchaient de la base, au plus de risque qu’il y avait pour marcher sur une mine. Sortant ses jumelles thermiques, il devait voir le terrain sur lequel il s’avançait. Ces mines étaient personnalisées et on ne pouvait pas les détecter. D’ailleurs si les humains auraient pu les détecter, les machines pouvaient le faire aussi. Ainsi la résistance avait choisit de placer des mines personnalisés. Grâce à ses jumelles thermiques il ne pouvait facilement voir le terrain sur lequel il s’avançait, bien sure il ne voyait pas les mines. Mais voir le territoire en toute sa grandeur, lui permettait de se souvenir très bien ou poser les pieds et ou ne pas les poser.

« On s’approche de la base. Il faut être prudent à présent…»

Logan s’était arrêté, ramassant une pierre, il jetait un regard dans ses jumelles avant de jeter la pierre à plusieurs mètres devant eux. BOUM ! Oui… ils étaient près de la base, il n’y avait pas de doute. Se tournant vers les autres.

« Restez derrière moi et suivez moi. »

Marcher tout droit était la mort assuré. Fallait zigzaguer pour attendre l’entrée de la base. Marchant tout droit pendant une dizaine de mètres, Logan tournait à droit, fit quelques pas avant de continuer à nouveau tout droit. Et ainsi il continuait une bonne vingtaine de minutes. Tournant, comme ci il y avait des obstacles invisibles. Il gardait ses jumelles dans sa main, regardant de temps en temps, car si on n’arrivait pas à se faire un plan dans la tête du secteur ou avait marqué les zones de danger, on ne pouvait pas zigzaguer si facilement sur ce terrain. Mais depuis 8 mois, Logan ne faisait que ca. Finalement il s’arrêtait près de quelques rochers. Posant sa main contre le rocher, il invita les autres à s’aventurer dans un trou noir entre deux rochers. Après une dizainne de mètres, il y avait des vieilles marches qui menaient vers les catacombes.

« Nous voila arrivés…. »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 17 Déc - 16:13

Fatiguée la dame était? Le militaire la regarda, elle n'était pourtant pas blessée, elle n'avait fait que marcher. Du stress? Il l'avait bien vu faire une tête bizarre quand elle avait pris un cachet à l'insu de son frère. Il devait y avoir autre chose. Bah, c'était pas ses oignons après tout. Joan ne chercha pas à comprendre, elle restait distante, Tag avec elle. O'Reilly ramassa tout ce qui pouvait être ramassé et prit la route, de retour à l'arrière, préférant monter la garde, plutôt que de laisser ça à la jeune fille. Rain lui demanda à nouveau s'il ne voulait rien pour les douleurs qu'il avait. Fallait dire que ses côtes le lançaient affreusement, la respiration difficile et bruyante, son genou le picotait, il devait avoir un beau bleu et puis un peu partout ailleurs, pour dire la vérité. Rah, ce n'était plus de son âge tout ça. Il nia du chef.

- Il y aura bien pire que moi, madame. Gardez-ça pour ceux qui en auront besoin, réellement. Les médicaments, ça ne pousse pas et vous en aurez surement besoin.

Bah, il avait connu pire. Avec un peu de temps, ça allait passer. C'était une question de patience. Et puis la douleur lui prouvait qu'il était encore vivant, c'était ce qu'il devait se dire. Il n'aurait pas connu les résistants, il n'aurait rien fait et aurait continué son chemin, bravant la douleur. Il jeta un regard à Tag, elle avait toujours la respiration difficile elle aussi. Elle avait dû se prendre un bon coup contre ses flancs. Elle aussi, il ne pouvait rien pour elle, ça allait passer. Si c'était les côtes, il demanderait l'avis d'un véto, au pire des cas, un médecin. M'étonnerait qu'ils avaient beaucoup d'animaux dans la Résurrection. Le militaire ne fit donc que hocher la tête. Oui, à la base, pour l'instant, ce n'était rien. Juste une douleur passagère.

Puis ce fut au tour de Logan de parler. Le suivre pas à pas, ok. Il montra même l'efficacité d'une des mines anti-personnel. Et en plus, elles étaient bien puissantes! La chienne fut effrayée, et se retourna plusieurs fois, ne comprenant pas ce qui se passait. O'Reilly lui gratouilla la tête et d'une main claquée contre sa cuisse, la chienne comprit qu'il fallait rester bien près de lui. Joan se rapprocha un peu, juste derrière le militaire, mais ne dit rien du tout. Ils zigzaguèrent pendant un bon quart d'heure, voir plus, l'homme se repérant avec ses lunettes thermiques. O'Reilly testa son ordinateur de visée sur les mines, mais n'en découvrit aucune. Cela aurait été trop facile après tout. La Résurrection n'avait pas peur de tuer des innocents comme cela? Bah, c'était peut-être le prix à payer pour survivre autant de temps, quoi que...

On était arrivé? Halleluyah! C'était bien ça que venait de dire l'homme, non? O'Reilly passa donc dans la petite entrée bien discrête, entre les deux gros rochers, pour continuer dans un petit dédale avant de tomber sur des marches encore plus discrêtes. Oui, fallait vraiment savoir que c'était là et chercher les bonnes choses, sinon, c'était facile de passer à côté. Joan le suivait encore, le collant presque et s'arrêta en haut des marches, refusant d'aller plus loin. Tag la regarda un moment avant de descendre les marches dans la noirceur presque complète. O'Reilly attrapa la main de la jeune fille et l'incita à avancer et elle le suivit, non sans une once de terreur sur le visage. Les marches étaient éclairées par les tubes à essais du militaire et de la sauvage. Ils descendirent longtemps ainsi, de temps en temps tournant, allant tout droit, traversant des couloirs, des tunnels... Jusqu'à ce qu'on lui dise d'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 17 Déc - 16:45

Elle fixait son frère lorsque ce dernier l’observait. Est-ce qu’il l’avait cerné ? Non, car finalement il se retournait et se contenta de ne rien dire et de s’avancer. La fatigue était une caractéristique connue chez les femmes enceintes, ainsi cela avait été judicieux de dire ca comme excuse. Un argument qui ne demande pas d’explications et qui ne fait pas stresser son frère. Rain croisait un court instant le regard du sergent, mais lui aussi ne disait rien. Et tant mieux, car ca serait bête de dire tout à coup à Logan qu’elle avait grimacé de douleur un peu plus tôt. Lorsque Rain proposait à nouveau des médicaments au sergent, il inclina l’offre encore une fois.

« Bon… J’aurais essayé. »

Il ne voulait pas… il ne voulait pas. Elle n’allait pas le pousser à en prendre. Peu de temps par après Logan disait qu’ils s’approchaient de la base et qu’ils faillaient qu’ils restent près de lui. Yeah !! Bientôt à la base ! Logan fit sauter une mine. Pourquoi ? Elle l’ignorait. Peut-être est-ce qu’il devait être sure de bien savoir ou elles étaient ou alors c’était pour prévenir les autres, ce qu’ils les attendaient si ils ne le suivaient pas comme il le fallait. Un peu soulagée d’arrivé près de la base, Rain lâchait un léger soupir à travers de ses lèvres. Suivant le reste à faire du zigzagant sur le terrain. D’ailleurs si il y aurait eu des gens qui les regardaient faire, ils auraient surement les prendre pour des fous à travers un terrain de cette manière. Finalement Logan s’arrêtait et dit d’être arrivé. Yes ! Enfin ! Entrant à son tour dans le trou, elle reconnut très vite les vieilles marches datant de plusieurs siècles passés. Enfin rentrés.

« Sergent, à gauche. Continuez par là vous mène nulle part. »

Effectivement les gens qui avaient crées ces catacombes avaient été intelligent. A la gauche du sergent se trouvait une ouverture et des autres marches menaient en bas. Bien sur, il aurait pu continuer, mais c’était un cul sac. Tournant ainsi à gauche, ils tombaient très vite sur quelques résistants qui tenaient la garde. Plutôt un job d’ennuie vu que personne d’inconnu trouvait l’endroit. Les hommes avaient relevés leurs armes mais ne tiraient pas. Caldwell avait du les prévenir, car ils cherchaient le regard de Rain ou de Logan. Voyant Rain, ils leur cédaient le passage. Et très vite, ils arrivaient enfin au cœur de la Résurrection.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 17 Déc - 23:45

Logan scrutait dans la pénombre du trou. A son point le plus haut, l’ouverture faisait environ un mètre trente de haut et deux mètres de large. Baissant la tête tout le monde entrait un par un. Dans notre dos la lueur du jour s’amenuisait ; Descendons dans le tunnel, il n’y avait que nos pas qui résonnaient et qui brisait le silence lourd dans lequel on était plongé. L’air était sec, empreint d’une odeur qui pouvait rappelait celle des catacombes, de ces lieux cachés sous la poussière des ans et tombés dans l’oubli. Logan passait ses mains sur la parois de pierres grises tout en s’avançant. Rain avait indiqué le chemin au militaire, et ce fut quelques instants plus tard qu’ils tombaient face à face avec des résistants qui pointaient leurs armes sur les deux inconnus, mais qui les rabaissaient aussi tôt en voyant Logan et Rain. Logan leur saluait avant d’inciter les autres à avancer. Au bout de quelques pas, le tunnel s’incurva vers la droite pour déboucher aussitôt sur une salle d’uen ampleur colossale. Si on dirigeait une lampe torche vers le plafond, la lumière alla se perdre dans les ténèbres, cela lui avait toujours fait pensé à une cathédrale naturelle.

« La cité sous terre… »

Faisant un signe théâtrale en direction de la pièce… Enfin si on pouvait vraiment parler de pièce dans ce cas-ci. Logan s’avançait et cela ne tardait pas avant qu’ils remarquaient les premiers survivants qui trainaient, allant d’un couloir à l’autre, papotant avec quelqu’un. Rentrés… oui, ils étaient enfin rentrés. Son regard se posait sur le sergent et la fille. Il aurait bien voulu savoir ce qui se passait en ce moment-même dans leur tête. Cauchemar ou rêve ? Ou peut-être quelque chose au milieu. Enfin bref, ils étaient arrivés et c’était donc la fin de l’aventure non ? Ah non ! Logan n’avait pas oublié… ou disons plutôt que son ventre n’avait pas oublié ce que le sergent avait dit.

« Bon on va manger ? Car j’imagine que vous préfériez visiter l’endroit par vous-même et non être guidé ? A moins que je me trompe, dites le moi, si c’est le cas. Et je vous ferais directement visiter l’endroit. »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 3:35

Il voulait bien être soigné, il n'aurait même pas réagi si cela s'était passé avant Era, mais là, il savait ce que c'était que manquer. Il voyait plus loin que sa douleur, il avait été taillé dans du bois, il savait donc se plier, il garderait sa souffrance et laisserait les médicaments, le soulagement aux autres, c'était pour ça un militaire, c'était éduqué comme tel. Il avait été militaire pendant 11 ans et puis 10 ans à faire comme si. Que la médecin voulait le soigner, c'était tout naturel, mais il voyait au-delà des semaines, les années qui suivraient seraient encore plus difficile si tous les militaires acceptaient de se faire soigner pour rien du tout. Nan, les côtes, il ne pouvait de toutes manières rien faire pour elles, il devait attendre que cela se retape par soi-même, quant au genou, c'était juste le choc, ce n'était pas bien grave. Dans une semaine, il n'y aurait plus rien. Alors non, pas besoin.

La médecin indiqua la direction à prendre, visiblement, c'était encore plus compliqué qu'il n'aurait cru. A vrai dire, si la résistance avait survécu pendant toutes ses années contre les machines. Il fallait de la ruse, de l'astuce, après tout, même si c'était des machines et qu'elles avaient les capacités de penser et de réfléchir, il fallait tout de même les leurrer en les entrainant ailleurs, loin des innocents et loin des individus qui ne combattaient pas. Brusquement, il tomba sur deux gardes, les armes braquées sur lui, instinctivement, il poussa Joan derrière lui, à l'abri de toute balle si jamais cela tirait. Un petit jeune pouvait toujours avoir la gachette facile, quoi que là, même avec un gilet par balle, il aurait un beau trou dans le thorax. Néanmoins les résistants aperçurent les visages de Logan et Rain et baissèrent leurs armes. O'Reilly baissa les épaules, soulagé. Il n'aimait pas trop les nouvelles rencontres, surtout que ces derniers temps, ce n'était jamais des bonnes rencontres et ça pouvait terminer mal. Les résistants semblaient particulièrement nerveux, à croire qu'ils avaient rencontré des machines qui leur donnaient du fil à retordre.

Puis le jeune homme les entraina dans une immense salle sombre. Et encore, immense n'était pas le terme très approprié. C'était gigantesque. Quelques colonnes de stalagmites, tites et autres soutenaient une voute que l'on ne pouvait pas voir. Ils étaient si bas que ça? Il n'aurait pas cru. Impressionnant, il fallait l'avouer. Très impressionnant. Joan se contreficha bien de l'architecture de l'endroit et jetta des regards terrifiés dans tous les sens, voyant ça et là des gens qui vacquaient à leurs occupations, venant de n'importe où et allant partout. La Cité sous terre? Ouai un peu. Pour lui, ça ne faisait pas très ville, sauf peut-être le nombre de gens qui y circulait. Il y avait plus de bruit et il avait l'impression que cela bourdonnait dans ses oreilles, il avait été si habitué à vivre à la surface de la terre et qu'il n'y avait plus de bruit, plus d'oiseau, plus rien que le silence était presque complet. Puis Logan l'interpela dans sa contemplation. Une sorte de demi-sourire encore pas vraiment expressif s'afficha sur un coin de lèvre du sergent. Parler bouffe à un militaire, c'était comme parler joyau de la couronne à un anglais. Il hocha la tête.


- Je crois qu'on va visiter par nous même... Mais sinon, oui, je vous ai promis une bonne pitance avec même du dessert.

Visiter, il n'aurait pas cracher dessus, mais il savait que Joan en avait déjà assez suffisamment subi pour aujourd'hui. Il vallait mieux ne pas s'aventurer trop loin pour elle, au risque de l'enfermer sur elle-même et ce à tout jamais. Non, elle visiterait quand elle s'en sentirait capable. Plusieurs regards s'attardèrent sur la chienne, comme si c'était un monstre ou bien un dinosaure ressucité. La rotweiller qui n'avait jamais connu de communauté aussi importante reniflait de tout les côtés, ne sachant où donner de la tête. Joan se mit à trembler comme une feuille sous une brise violente et il serra sa main encore plus fort.

- Justre trouvez-nous un coin tranquille où... Joan pourra se sentir un peu plus à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 16:06

Soulagement… Voila ce qui parcourait le corps de Rain en ce moment-même. Ils étaient rentrés, plus besoin de garder l’œil ouverte tout le temps, plus besoin de faire attention ou ils mettaient les pieds. Passant les deux gardes, Rain se contenta de leur sourire, avant de suivre la troupe vers le cœur de la Résurrection. Elle s’adossa contre la parois, laissant la jeune fille et le sergent contempler quelques instants l’endroit, avant de tourner son regard vers Logan, qui bien sure pensait qu’à manger ! Elle sourit doucement tout en secouant sa tête. Il était incroyable. Par la suite, le militaire prit la parole. Un coin tranquille ? Mmm pas facile à trouver. Mais Rain connaissait un lieu.

« Je pense savoir un lieu ou on pourrait être tranquille. Suivez-moi. »

Rain prit les devants. Enfin un endroit qu’elle connaissait par cœur. Marchant vers l’hôpital, elle saluait quelques gens au passage, avant d’ouvrir la porte qui mène vers la salle des médecins. Comme d’habitude, il n’y avait personne. Tout le monde était trop occupé pour prendre une réelle pause.

« La salle des médecins. Vu que le personnel est peu nombreux, il n’y a presque personne. »

Elle invita les autres à rentrer, et allait les suivre lorsqu’elle entendit un mot qui lui était bien trop familier.

« Doktor Thornton »

Rain se retournait. Rien qu’en entendant la voix et puis l’appellation en allemand, elle savait déjà de qui il s’agissait. Wendy Erhard, infirmière d’origine autrichienne et qui préférait parler dans sa langue maternelle plutôt que de faire des efforts en Anglais. Ca ne dérangeait pas vraiment Rain qui avait fait son master en Allemand et qui avait commencé à travailler dans une des hôpitaux. Par contre ce qui lui dérangeait c’était qu’on l’appelait déjà avant qu’elle puisse s’asseoir. Se retournant vraiment à contre cœur vers l’infirmière elle écoutait ses paroles. Super… Complications… Comme toujours. Elle se contenta de dire quelques indications avant de rentrer dans la salle des médecins.

« Super… J’ai dix minutes pour manger et pour me reposer avant d’aller au bloc. »

Elle prit un gobelet et le remplissait d’eau avant de mettre la cruche sur table que tout le monde puisse se servir. Marchant vers une des armoires, elle sortit une trousse de clés de sa poche, cherchait le plus petite, elle finit par ouvrir l’armoire aux médicaments. Elle prit un petit tube qui se trouvait derrière plusieurs boîtes. Prenant un gâchette, elle montrait instinctivement la boîte en direction de Logan, question qu’il ne se fait pas des stupides illusions. Bien qu’il aurait du savoir que si elle prenait vraiment un médicament, elle l’aurait fait dans son dos comme la tantôt.

« Acide Folique ou vitamine B9 si tu préfères, alors fait pas cette tête. Je vais parfaitement bien. »

Elle allait s’asseoir sur une des chaises. Pff, ca faisait du bien de reposer un peu ses jambes. Surtout que par la suite, dans dix minutes, elle allait devoir rester debout pendant l’intervention.[/list]

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 19:30

Impatient? D’accord peut-être qu’on aurait pu le qualifier d’impatient. Mais bon, il aurait bien voulu voir les autres à sa place. C’était pas tout les jours qu’il avait droit à autre chose qu’une lamentable soupe ! Et en plus le militaire parlait de dessert !

Logan hochait la tête suite aux paroles du militaire. Oui, il s’était bien douté qu’ils préféraient visiter par eux-mêmes. La plupart des gens préféraient faire ce. Petit à petit, étape par étape, et à leur propre rythme. Par contre lorsque le sergent parlait de trouver un endroit calme, Logan se grattait la tête. Difficile à trouver… Mais Rain semblait avoir une idée, car elle prit la parole et s’était déjà avancé dans les couloirs de la base. Logan se contenta de la suivre. Très vite il se rendait compte dans quelle direction sa sœur allait. L’infirmerie de la base…. Elle ne comptait quand même pas s’arrêter dans la salle d’opération… Car ca risquait de couper l’appétit du résistant. Mais non, elle ouvrait la porte de la salle des médecins et Logan y rentrait. Il ne mettait que très rarement les pieds ici. Premièrement parce que l’hôpital n’était pas vraiment un lieu qu’il aimait fréquenter, mais de plus il n’était pas réellement qualifié à être ici. Rentrant, il s’adossa contre le mur, attendant que le reste rentre. Mais Rain semblait tarder, du coup Logan se tournait vers le militaire.

« Afin de ne pas passer pour un impatient…. On mange quand ? »

Sourire sur les lèvres, lorsque Rain rentrait et fermait la porte derrière elle. Et oui, du travail, c’était ca lorsqu’on voulait être important et exercer un tel métier. Il allait sortir une de ces blagues idiotes sur tout ca, mais se tut lorsqu’il la voyait cherchait dans l’armoire des médocs. Qu’est-ce qu’elle cherchait ? Le militaire ne voulait rien, et à lui, elle n’allait surement rien donner. La fille allait également bien. Il arquait les sourcils lorsqu’il la voyait avaler quelque chose. Mais Rain avait très vite remarqué le regard de son frère et tournait le tube dans sa direction. Bien sure, il n’y connaissait rien, du coup elle aurait même lui montrer tout ce qu’elle voulait, il n’aurait pas vraiment vu la différence. Il s’approchait de Rain et prit la boîte. Bah oui, ce n’était pas qu’il ne la faisait pas confiance…. Simplement qu’il s’inquiétait. C’était après tout la seule famille qui lui restait dans cette base. Des vitamines ? Mouais… Bon d’accord, elle avait raison ce n’était que des vitamines. Il finit par lui redonner les vitamines, avant de s’asseoir.

« Tu devrais moins travailler… Tu devrais penser à ton état. T’arrêtes pas de tourner d’une salle à une autre. Et puis on a fait un sacré trajet aujourd’hui. Tu devrais te reposer et non repartir travailler. »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 22:11

A ses paroles Rain sut où les guider pour trouver un endroit tranquille. Il sentait la peur horrible qui emprisonnait Joan dans des tremblements à chaque fois qu'ils croisaient quelqu'un, il lui tenait toujours la main, la guidant dans les couloirs et autres salles. Ce n'était pas qu'il était curieux, tout du moins, il avait hate à trouver des gens de l'armée, afin qu'il puisse s'engager avec eux. Cela faisait bien dix ans qu'il attendait cela, il n'avait qu'une hate, faire le plus de dégat dans les rangs des machines. La jeune fille marchait comme une bête terrifiée par son nouvel environnement, tremblant de tous ses membres, nerveuse et brusque dans ses mouvements.

Ils débarquèrent bientôt dans ce qui semblait une zone franche, un no-man's-land. Joan semblait plus rassurée et avançait sans mal maintenant. Malgré le fait qu'ils étaient toujours dans des catacombes, ça donnait l'impression de sentir le formol, comme dans tous les hopitaux, un mélange d'assainisant et savon frotté. Il suivit la jeune femme jusque dans un local, visiblement réservé aux médecins et il comprit vite fait qu'ils se trouvaient dans le soi-disant hopital de la Résurrection. Là, il était à peu-près sur de trouver des militaires blessés, il lui suffisait d'en chopper un et de lui parler. Il avait hate de vagabonder dans les lieux. Près d'une table, il laissa glisser son sac de ses épaules et soupira d'aise. Joan fit de même, bien que plus lentement, et dans un coin de la pièce.

Au nouvel arrivant, elle sursauta, effrayée, mais visiblement la femme partie quelques secondes plus tard. Le sergent vit la médecin prendre un cachet et il haussa un sourcil, ce n'était pas ses affaires, mais après tout, cela faisait deux fois qu'elle prenait quelques choses, pourtant, elle ne semblait pas si mal que cela. Avaient-ils suffisamment de médicament pour se permettre de se shooter ainsi, pour si peu? Bah, c'était pas son problème... Quoi que si... s'il revenait blessé et qu'il n'y avait plus rien. Des vitamines qu'elle venait de dire, non? Ca se voyait qu'elle n'avait jamais vécu à la surface de la terre ces dix dernières années. Il ne savait pas ce dont quoi il en retournait avec la médecin, mais il se mit à douter, involontairement, qu'elle soit véritablement efficace, pour s'autoriser comme cela à prendre des médicaments... Enfin. Raison de plus pour garder ce qu'il avait pour le moment, il n'avait pas envie que ses choses soient gaspillées pareillement.

Le militaire s'assit finalement à la table tout en farfouillant dans son sac. Discrètement Joan avait pris place tout contre lui, le plus loin possible du frère et de la soeur. Le militaire sortit deux boites en carton dur, de couleur marron, un texte imprimé dessus à l'encre noire. La langue n'était ni anglaise, ni française, encore moins allemande, mais slovène. Il tendit l'un à Logan, l'autre à Joan. Par contre ce qui était parfaitement visible, c'était le "K-RATION NATO N°12". Tag s'assit de l'autre côté du militaire sagement, le regard fixé sur ses mains, visiblement, elle aussi elle avait faim. La chienne ne disait rien mais restait un être vivant bien présent dans cette pièce, la respiration légèrement difficile, toujours. Elle toussa d'ailleurs deux ou trois fois et le militaire lui jeta un coup d'oeil avant d'expliquer ce qu'était cette fameuse boite.

- C'est une ration-K, une ration de survie. Une de l'OTAN, celles des américains sont franchement pas bonnes, mais les européennes sont 4 étoiles. Là-dedans il y a tout ce que vous avez besoin pour toute une journée: un hors d'oeuvres, deux plats cuisinés réchauffables , un potage lyophilisé, une conserve de fromage fondu, un dessert, trois pains sucrés et trois salés. Attention quand vous essayerez, c'est du militaire, ça casse les dents. un sachet pour un chocolat chaud, un autre pour le café, du sucre en morceaux, une barre énergétique, six carrés de chocolat à croquer, du chewing-gum, quatre caramels et des bonbons... Il y a aussi des mouchoirs, des comprimés pour purifier l'eau et un réchaud à alcool solide... C'est pratique, compact et ça tient au corps. C'est fait pour subvenir à un militaire pendant tout une journée sous le feu de l'action.

Joan avait l'habitude de ça, elle ouvrit la boite et installa le réchaud, en pliant la plaque de fer et installant de sucre d'alcool solides. Elle avait déjà séparé le tout, pour lui et elle et attendait que la première conserve se réchauffe. Le militaire la regarda faire un petit moment avant d'ajouter.

- Vous avez le N°12. C'est... porc en salade et l'autre repas c'est... laissez-moi voir... boeuf carottes. Vous voulez de l'aide pour le bruleur? L'alcool solide prend feu difficilement, mais une fois que c'est fait, ça flambe rapidement.


[HRP: Pour infomation, voilà à quoi ça ressemble un ration K de l'OTAN: PHOTO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 22:45

Comment ca son état? Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Rain tournait son regard en direction de Logan.

« Je vois… et dit moi donc une personne dans cette base qualifié pour opérer les gens ? »

Elle savait très bien qu’il n’y avait pas personne, du moins pas pour faire les opérations qui nécessitent les mains d’un expert. Attendant quelques minutes, donnant le temps à Logan de répondre. Mais bien sure aucune réponse sortit de sa bouche.

« C’est bien ce que je croyais…. Et puis je te signale qu’être enceinte ne veut pas dire que je suis malade ! »

D’accord elle était enceinte et puis quoi ? Elle n’était pas fait en porcelaine, de plus que s’allonger tout le temps au lieu d’aider les autres, cela ni l’aider, ni aider les autres. Elle commençait légèrement avoir marre que Logan et Chris s’inquiètent tellement. Il manquait plus que Lilween et Duncan commencent aussi et ca serait le parfait petit tableau !

« C’est pas parce que je prend des vitamines que j’en ai réellement besoin. Les besoins en vitamines A, C et B sont facilement couverts par une alimentation suffisamment diversifiée…. M’enfin pas qu’on peut réellement dire que de nos jours c’est vraiment le cas… En revanche, la couverture des besoins en acide folique (vitamine B9) pose un problème, beaucoup de femmes montrant un taux bas dès le début de grossesse. La carence en acide folique augmente le risque de prématurité et de retard de croissance fœtale. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le système nerveux chez certaines femmes. On conseille à toutes les femmes d’augmenter les apports alimentaires en acide folique, et de prendre des compléments alimentaires durant tout le premier trimestre. Voila pourquoi j’en prend ! »

Que ca boucle un peu la bouche de tout ceux qui s’inquiétaient pour sa santé. Elle est médecin et elle sait parfaitement comment elle se porte. Elle n’avait pas besoin de deuxième ou d’un troisième conseil et surtout pas de quelqu’un qui ne se connaît pas dans la matière !

« Alors je sais très bien ce que je peux et ne peux pas faire. Et je pense en savoir plus sur la matière que toi, alors arrête de me donner des conseils. Si un jour tu portes des enfants ou que tu as ton diplôme de médecine, alors tu pourrais venir avec des conseils. Mais jusqu’à ce jour, tu la boucles.»

Elle avait été dure dans ses paroles, mais tout ca commençait à la saouler. Qu’est-ce qu’ils voulaient ? Qu’elle prenne congé de maternité ? Et que pendant les mois qui allaient venir des autres résistants meurent alors qu’elle aurait pu les sauver ? Puis elle allait parfaitement bien. Les vitamines n’était que pour s’assurer du bien être du bébé. Après tout le manque de vitamines pouvaient causer tellement de choses, surtout lorsqu’on porte une nouvelle vie en soit. Déjà que l’alimentation de tout les jours n’étaient pas très varié…. Alors elle faisait qu’elle pouvait et le premier qui allait encore venir avec des conseils ou des remarques sur sa manière à faire... Ca allait se ressentir. Au fond qu’est-ce que son frère savait des femmes enceintes ? Il n’avait jamais eu d’enfants et il n’avait surement jamais lu un seul article sur la matière. Alors c’est gentil de s’inquiéter pour elle. Mais elle n’avait pas besoin qu’on lui dise ce qu’elle devait faire et ce qu’elle ne devrait pas faire. Un silence s’installa et finalement Rain tournait son regard vers le sergent qui avait commencé à sortir la nourriture de son sac. Elle l’écoutait, mais l’énervement habitait encore son corps, du coup c’était plus avec une seule oreille qu’elle l’écoutait. Elle regardait la Ratio et l’ouvrit. Mmm un peu plus varié ne pouvait pas lui faire du mal, même si cela risquait de lui casser les dents.

« Je veux bien de l’aide, car ca m’est un peu inconnue tout ca.. »

Le regard de Rain s’attardait sur la jeune fille, qui semblait parfaitement se débrouiller avec tout ca. Question d’habitude surement.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 23:14

A la première question de Rain, Logan devait donner sa langue aux chats. Certes il y avait encore un ou deux autres médecins, mais ils étaient pas chirurgiens. Deux médecins généraux dont un venait tout juste d’avoir son diplôme lorsqu’Era touchait la terre. Mais si Logan avait su que le simple fait de lui dire de se reposer allait faire exploser le volcan Rain… il se serait tu. Oui, il savait bien qu’être enceinte n’était pas la même qu’être malade. Mais qu’est-ce qu’il pouvait en faire d’être inquiet pour elle ? Ce n’était pas des circonstances faciles pour mettre un enfant au monde. D’ailleurs quelque part, il en voulait à Carter d’avoir mit Rain enceinte. Rain commençait par la suite à parler des vitamines et Logan ne pouvait que l’écouter. Tout ces trucs-là, ils n’y connaissaient rien. Donner lui un moteur d’une voiture et il pourrait le faire refonctionner en moins d’une minute, mais parler de vitamines et de grossesse… Bon d’accord il n’y connaissait rien du tout. Logan se grattait la tête, alors que Rain lui disait de ne pas vouloir de ses conseils et de la boucler sur ce sujet tant qu’il ne portait pas des enfants ou tant qu’il n’aurait pas son diplôme de médecin… Ouais… Deux choses qui ne risquent jamais d’arriver. Logan aurait bien voulu l’ouvrir, mais c’était peut-être plus judicieux de la laisser se calmer et d’attendre que la tornade passe son chemin.

Qu’est-ce qu’il fut content d’entendre les paroles du sergent, qui cassait un peu l’ambiance de dispute qui venait de se passer entre Logan et Rain. Quoi que… dispute… disons plutôt qu’il avait sorti les mauvaises paroles au mauvais moment. Logan se contenta de regarder la Ration de survie et de l’ouvrir tout en écoutant les paroles du sergent. Dit donc… c’était beaucoup plus qu’il l’aurait cru, c’était un diner pour deux jours presque. Logan se contenta de commencer à installer le tout. C’était pas la première fois qu’il faisait ca, même si cela datait de pas mal de temps. Rain demandait de l’aide mais Logan laissait le sergent l’aider. Après toute sa tyrannie, il préférait un peu la laisser se calmer. Il attendit que la conserver soit chauffé avant de l’ouvrir et de commencer à manger. C’est à ce moment-là, qu’il se souvient qu’il n’avait même pas dit merci. Levant son regard de la nourriture vers le sergent.

« Merci. »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 19 Déc - 23:51

Alors comme cela, elle était enceinte? Bon, déjà d'une, ça ne se voyait pas, et de deux, ce n'était certainement pas une raison. Qu'elle soit enceinte ou non, ce n'était pas une raison de gueuler comme un putois sur son frère qui n'avait fait que de la regarder bizarrement alors qu'elle se shootait, mais prétendait que cela allait très bien. Il la regarda bizarrement, sans une once de compassion dans le regard. Ce n'était pas parce qu'elle portait un enfant qu'il fallait la prendre de pitié. Et puis quoi encore. Ce n'était pas nouveau, ce n'était parce que il y avait une guerre au dessus de leur tête qu'une femme enceinte était une faible femme. Il n'était pas médecin, loin de là. Mais tout de même, les femmes avaient porté pendant plus de deux mille ans des enfants, sans avoir besoin de cachet de vitamine. Qu'elle mange la même chose, soit, ça ne devait pas être très très bon pour le développement des enfants, quoi que... En Afrique, il avait vu des cas très surprenant, les femmes ne mangeaient que du riz ou du millet et ce n'était pas une raison pour leur donner des vitamines. Bah, tout ça c'était pas son problème. Et puis parler ne ferait qu'attiser sa colère, à la femme. Après tout, les femmes enceintes étaient réputées pour être taciturnes, non? Lily avait presque failli... Hein? Son regard dévia vers un coin de la salle, vide, morne, triste, sombre. Lily, cela faisait bien longtemps qu'il n'y avait plus pensé... Ce fut la truffe de la chienne qui lui poussait la main qui le fit sortir de ses pensées. Il aida, sans un mot, la jeune femme et l'homme à mettre en place leur conserve sur le petit réchaud. Il alluma rapidement leur alcool solide. Pour ça oui, ils avaient eu l'habitude, déjà parce que lui, il avait été habitué à celles américaines, qu'il échangeait contre celles de l'OTAN, et puis depuis qu'ils avaient trouvé la base militaire dans les Pyrénées, ils n'avaient quasiment mangé que cela.

- Les survivants, à la surface n'ont pas eu de chocolat ou de café depuis des années. Tout ce qu'on ne mangeait pas, partait dans le troc. C'est à ce prix qu'on a eu Tag. Trois boites, plusieurs sachets de bonbons et barres de chocolat ainsi qu'un magnum qui nous a servi un moment, trouvé au hasard. Au final, c'était pas si cher que cela pour ce qu'elle est devenue. Elle ne s'est jamais trompé et nous préviens dès qu'il y a une machine que je n'aurais pas vu.

Il sortit le morceau de viande séchée qu'il avait gardé et il lui donna, avant de gratouiller derrière l'oreille. La chienne s'attela à mastiquer la viande immédiatement. Joan de son côté avait commencé à manger sans attendre qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Lun 20 Déc - 0:19

Rain n’allait pas se justifier pour son comportement. D’accord elle avait peut-être été un peu fort. Mais tout ca commençait à l’énerver. Elle comprenait que Logan s’inquiète pour elle, mais il en faisait de trop. Depuis qu’il savait qu’elle était enceinte, il la traitait comme ci elle allait se casser à la moindre petite chose. Et il n’était pas le seule à la traiter de la sorte. Et si il y avait bien une chose qu’elle détestait c’était qu’on la traite comme une femme fragile ou qu’on commence à critiquer sa façon de soigner les gens. Elle écoutait le militaire tout en attendant que la nourriture soit prête. Ainsi ils avaient échangés la chienne contre des objets… Mouais la préhistoire avait recommencé.. L’argent ne fallait plus rien de nos jours, il n’avait que les objets qui avaient de l’importance. Portant son attention sur la chienne, qui semblait avoir la respiration difficile.

« Elle a quelle âge ? »

Par la suite, lorsqu’ils pouvaient enfin commencer à manger. Rain mangeait assez rapidement, car elle savait que cela n’allait pas tarder avec que l’infirmière allait repasser pour venir la chercher. Et d’ailleurs cela ne tardait pas très longtemps avant que quelqu’un frappe à la porte et que la silhouette de la femme se fit voir dans l’entrée de la pièce. Elle regardait les deux inconnus avant de poser son regard sur la chienne. Vu sa tête, il devait y avoir plein de questions et surement plein d’autres choses qui lui traversaient l’esprit. Mais elle se contenta de s’adresser au docteur Thornton.

« Doktor ? Der Patient ist bereit »

Rain hochait la tête en direction de l’infirmière, et se relevait. Fini la pause pour elle. Le boulot l’appelait.

« Sergent, j’ai été ravie de faire votre connaissance, j’espère que tout les trois vous allez trouver votre place par ici »

Elle tournait sa tête vers son frère, mais ne lui fit qu’un bref signe de tête. De toute façon qu’ils s’engueullent, il devait en avoir l’habitude. C’était presque le quotidien. Et cela l’avait toujours été, malgré le fait qu’au fond ils étaient très liés. Et alors qu’elle suivait l’infirmière, elle s’arrêtait néanmoins à la porte et posait son regard sur Logan.

« Je ferais part de ton idée à Chris lorsque je le verrais. »

Tout ca pour lui dire qu’elle n’avait pas oublié l’idée et que cette dispute était déjà dans le passé en ce qui concernait Rain. Par la suite, Rain quittait la pièce et suivait l’infirmière jusqu’au bloc d’opération.

HJ : Je suppose que c’est la fin pour Rain.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Lun 20 Déc - 1:39

Logan se contenta d’hocher la tête en direction de sa sœur… Ouais… Chris…Il aimait bien ce type… Du moins avant qu’il met Rain enceinte et qu’il soit le dernier au courant de toute cette affaire. D’ailleurs maintenant qu’il y repensait, il n’avait plus vu Chris depuis qu’il savait que Rain était enceinte…. Rain finit par quitter la pièce et Logan portait son attention sur la nourriture. Finalement il prit la parole.

« Faut pas faire attention à Rain. Elle déteste qu’on la prend pour quelqu’un de faible…. Lorsqu’on était gosses, il y avait un match de foot que je ne voulais pas rater… Rain s’était tordu la cheville. Mais elle disait que tout allait bien… je pense qu’elle s’est tenu toute la journée sur ses deux jambes, souriante. Et je ne doutais de rien. Mon équipe a gagné le match et ce n’est que lorsque nos parents sont venus nous chercher et que Rain s’est assis dans la voiture en laissant échapper un cris de douleur que je m’étais rendu compte qu’elle n’avait fait que jouer de la comédie, pour que je m’inquiète pas et que je gagne le match…. Elle a toujours été comme ca… Et c’est là le problème. »

Pourquoi est-ce qu’il racontait tout ca ? Ah Logan avait toujours eu la conversation facile. De plus quelque part, il se sentait un peu obligé de justifier le comportement de Rain, mais également le sien. Il savait qu’il était surement trop protecteur envers sa sœur, surtout que c’était elle la plus âgée entre eux deux. Tout en continuant à terminer son repas, qui était bien meilleur que tout ceux auquel il avait eu droit ces dernières années.

« Je parie que même le jour ou elle a quelque chose de grave, elle me le cacherait. Elle a toujours été ainsi. D’abord les autres… encore les autres et puis lorsqu’elle a le temps entre deux patients, elle penserait peut-être à elle-même. Et dire ca à Carter ne servira à rien. Elle ne l’écouterait pas et l’enverrait surement sur les roses comme elle vient de faire avec moi. Tsss… Vous avez une sœur ? »

Tête de mule… Oui, trait de famille… peut-être… surement…peu importe, Rain l’était. Logan terminait sa conserve avant de poser son regard sur la chienne.

« Elle va bien ? »

Bah autant dire qu’il connaissait vraiment très peu des chiens, il ne les aimait pas trop. Mais qu’elle respire aussi lourdement était surement pas très normale. Mais bon… Cela devait surement se remettre en ordre par soi-même. Laissons la nature faire son travail.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Mar 21 Déc - 21:20

Il fut étonné que les deux personnes de la même famille s'intéresse à l'animal. Généralement les gens appréciaient la présence du chien, mais aucun ne posait des questions. Il haussa les épaules à la question de Rain. Quel âge elle avait? Il ne comptait plus les jours depuis bien longtemps, il n'y avait plus de saison, alors pour savoir quand. C'était il y avait des mois, ça c'était sûr, et encore... Qu'il réfléchisse un peu... Ils avaient eu Tag en Suisse, ils avaient ensuite crapahuter pas mal, rester aussi pour dresser la chienne, avant de repartir pour les balkans...

- Elle doit avoir un, peut-être deux ans...

Puis elle partit, appelée par un docteur ou une infirmière, qu'en savait-il... Logan lui expliqua alors la réaction de sa soeur. Il raconta d'ailleurs une anecdote qui prouvait bien que la jeune femme était une tête brulée. Bah, au moins, elle avait la niak pour survivre. C'était ça le plus important. Puis le jeune homme lui demanda s'il avait une soeur. S'il avait? Même s'il avait de la famille, elle était déjà morte à l'heure qu'il était. Ses parents, surement, son père, il ne savait pas, sa mère, surement à New York à l'heure de l'impact... Mais il ne savait pas, il s'en fichait. A cette époque, sa seule famille, c'était Lily... Et Lily était morte deux ans après, pendant les gaz mortels... Lily... Il nia du chef, autant pour l'oublier, autant pour répondre.

- Non pas de soeur, juste une chieuse...

Il indiquait par là, de la tête, la jeune fille à ses côtés. Cette dernière le trucida du regard, mais étant une véritable tête de mûle et respectant ce qu'elle lui avait promis, elle ne répondit pas, et termina rapidement sa conserve. Ce fut à ce moment-là que Logan s'intéressa à Tag.

- Je ne sais pas... Surement, sinon elle l'aurait montré. Elle s'est pris un méchant coup tout à l'heure, mais j'ai taté ses côtes, elle n'a rien, du moins je pense. J'oserais pas demandé un vétérinaire tout de même, mais si vous en avez un, je veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Mer 22 Déc - 11:58

Rain était toujours une des premières inquiétudes de Logan. Et c’était normale non, c’était la sœur. Et d’ailleurs le connaissant c’était surement la seule famille qui allait lui rester et de laquelle il ferait parti. Car lui-même se faire une petite famille ? Ah non, ce n’était pas vraiment son truc. Il avait aimé un jour, et cela l’avait suffit. Maintenant il ne voulait que profiter de sa liberté, profiter de la vie en général. Et oui, même après tout ce qui se passait ici, Logan trouvait encore un moyen de profiter de la vie. Trop de gens ne s’occupaient que du passé ou encore des batailles. Mais n’avait plus vraiment vécu pendant ces dix ans, n’avait plus connu les rires, les soirées arrosés, les plongés dans la mer, les caresses d’une nuit… Et bah plutôt dire que Logan se refusait de se transformer en ca. Il voulait savoir pourquoi il se battait, il voulait savoir ce qu’était la vie, avant qu’on le l’arrache de force. Logan avait demandé si le militaire avait une sœur, la réponse fut négative, et il y ajoutait qu’il n’avait que la petite chieuse qu’était Joan. Chose qui arrachait un bref sourire des lèvres de Logan, avant de poser son regard sur la chienne. Bah il connaissait vraiment rien aux chiens mais l’entendre respirer ainsi ne pouvait pas être très bon signe, si ? Bref l’homme se mit à parler. Un vétérinaire ? Logan réfléchissait. Ils avaient un mélange d’un peu de tout. Mais un vétérinaire….

« Mmm. Possible qu’il y a un vétérinaire dans la base car je ne connais pas les métiers de tout le monde non plus. La plupart sont des militaires… Puis il ya quelques infirmiers, médecins… un boucher… un fleuriste… des anciens étudiants…. Possible qu’il y ait un vétérinaire, mais je ne pourrais pas vous dire directement un nom. »

Ce n’était pas non plus directement le premier sujet sur lequel on se met à parler. Bonjour, c’est quoi votre métier avant l’épidémie ? Non cela ne se faisait pas trop, n’est-ce pas ? Néanmoins les militaires cela se voyait directement. Leur uniforme, leur manière de se tenir, et puis surement leur manière d’avoir pas de problème à obéir sans réfléchir. Lucianov était militaire, Caldwell, Volkov, Gorlanova.. Ah mais bien sure, Logan ignorait que ces deux derniers n’étaient pas des vrais militaires et qu’ils avaient préfères mentir sur leur vrai métier. De toute manière, Logan ne s’y connaissait pas du tout et il fallait être vraiment un militaire et surtout s’intéresser aux deux russes pour comprendre qu’ils n’étaient pas des militaires. Chose qui n’intéressait pas du tout Logan. Logan finit par se relever.

« Je peux vous être encore utile pour quelque chose ? »

Questions, informations ? Sinon Logan aurait bien voulu faire une petite sieste. Mais il attendit de savoir si le militaire voulait encore savoir quelque chose.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 26 Déc - 15:48

Oh, il ne s'attendait pas non plus à trouver un vrai vétérinaire après tout, mais pourquoi pas, puisqu'il y avait une concentration d'humains ici, pourquoi pas un vétérinaire, après tout, il était bien militaire, il y avait bien un médecin, pourquoi pas un médecin pour animaux, c'était probable et possible. S'il ne trouverait pas de vétérinaire, il irait voir un médecin, c'était la même chose, fallait juste connaître le squelette des animaux en plus. Mais il saurait faire la bonne dose, à peu de choses près, pour si jamais il y aurait des médicaments. Tag ne semblait pas souffrir, c'était ça le principal, ça passerait avec le temps, du moins, il l'espérait. Néanmoins, cela l'étonna que le jeune homme ne sache pas s'il y avait un vétérinaire, ça voulait dire que les animaux, ici, il n'y en avait pas beaucoup. Il se demandait bien pourquoi il n'y avait pas d'autres chiens, après tout, c'était un bon moyen de se rendre compte si c'était des machines ou pas. Mais ils n'avaient peut-être pas trouvé de marchands ou eu l'occasion d'avoir des chiens. Après tout, bien dressés les chiens pouvaient être sentinelles, c'était ce qu'il avait fait avec Tag, elle savait quand aboyer, quand se tenir tranquille, son instinct était superbe, et elle ne l'avait jamais trompé. Non, la chienne était un atout et quelqu'un de très précieux. Le militaire la regarda manger ses morceaux de viandes séchées avant de s'intéresser à Joan, juste à côté de lui, et qui fixait l'homme devant eux d'un oeil méchant et sauvage. Non, ils n'avaient besoin de rien d'autre, peut-être de savoir où dormir ce soir. Ils avaient l'habitude de dormir à la dure, mais si on leur disait qu'il y avait un endroit tranquille, dans un coin, ils seraient bien content d'être venus ici.

- Non, vous avez déjà fait beaucoup... Peut-être nous indiquer où nous pouvons nous installé. Dans un coin, le plus loin possible de tout le monde, si vous avez, sinon avec tout le reste, ce n'est pas dérangeant. Et me dire où trouver les responsables militaires, au moins les sous-officiers.

Joan le trucida du regard. Elle n'avait pas envie d'être avec tout le monde. Non, elle voulait rester toute seule bien tranquille, loin de la foule, juste avec O'Reilly et Tag, c'était tout. Le reste, elle ne voulait pas les cotoyer, elle voulait rester toute seule. Pourquoi avait-elle accepté de venir ici. Elle voulait repartir. Mais hors de question d'y aller sans le militaire et sans la chienne. Tag avait fini, elle soupira de bonheur sentant la panse bien remplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 26 Déc - 21:17

Les responsables militaires… Logan souriait intérieurement. Il se demandait comment ce militaire allait réagir lorsqu’il entendrait qu’il y a deux ‘civils’ dans les plus hauts gradés. Un informaticien et un ancien tueur à gages… oui oui, c’était beau tout ca, n’est pas ? Bref Logan ne jugeait pas les gens… enfin il essayait de ne pas trop le faire. En tout cas, Logan allait lui laisser le plaisir de découvrir ca par lui-même. Se levant, il lui fit un bref signe de tête afin qu’il le suive. Quittant l’infirmerie, Logan essayait quand même de voir s’il n’apercevait nulle part Rain. Mais peine perdue, elle devait surement être en salle d’opération. Marchant dans les couloirs, il montrait du doigt un tunnel assez éclairé d’ailleurs.

« Les postes défensifs se trouvent par là. La plupart du temps c’est là que vous pouvez trouver les sous-officiers et Caldwell et Lucianov trainent souvent par là aussi. »

Oui, tout comme Caldwell aimait être dans les pattes de Lucianov, cette dernière aimait se retrouver dans les siennes. Ce n’était pas le grand amour entre eux, néanmoins envoyez-les sur le terrain, ils allaient se protéger mutuellement. Après tout, ils étaient des militaires et les sentiments tels qu’aimer ou ne pas aimer, ne comptait pas. Continuant finalement son trajectoire, il s’arrêtait devant plusieurs dortoirs.

« Parfois c’est peuplé et parfois il n’y a presque personne. Cela dépend de missions lancées. Et puis il y a les shifts de nuits. Et si je ne me trompe pas, aujourd’hui, la plupart de ce dortoir sera vide. »

C’était connu que certains résistants préféraient rester dans la même équipe pour partir en mission ou simplement pour protéger la base. Pour Logan, qui s’entendait presque avec tout le monde, tout ca avait vraiment que très peu d’importance. Enfin voila il lui avait tout dit. Lui montrer le quartier des hauts –gradées ? oh il allait bien le trouver par lui-même. Le seul endroit ou il fallait avoir la probation d’un des cinq pour y aller. Et bien qu’il semble être apprécié par Caldwell, il doutait fortement qu’il allait pouvoir y aller aussi vite. M’enfin… avec cet homme on ne sait jamais.

« Voila… je pense que je vous ai montré les choses les plus importantes. Encore merci pour la nourriture et j’imagine bien qu’on va se recroiser. Soit ici soit sur le terrain. »

Il sourit avant de se tourner et de partir. Ses pensées allaient tout à coup vers Honey. Comment est-ce qu’elle se portait ? Ca le démangeait de ne pas pouvoir la convaincre à revenir à la base. De mentir sur sa mort à Rain et à Skylar… Oui pas facile. Mais c’était un homme de parole.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie dangereuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New Beginning :: La Terre :: Europe de l'Ouest :: France-
Sauter vers: