AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie dangereuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 19:57

Logan se contenta d’hausser les épaules. Oui, cinglé... peut-être mais il s’agissait de la survie. Et pas la survie d’un simple être humain mais de toute une communauté. La seule qui existe aujourd’hui.

« Les ordres de Caldwell sont souvent assez cinglés. Cet homme ne vit que pour son métier et pour les batailles. Et c’est lui qui est chargé de la protection de la base, et ses mesures sont parfois très démesurées. Mais elles marchent… Les machines ne nous ont toujours pas trouvés. »

Sur ce coup-là, Logan ne pouvait pas dire beaucoup de mal de Caldwell. C’était un militaire qui savait mener ces hommes au combat et qui savaient protéger des civils. A la remarque de Rain, Logan ne répondit pas et se contenta de regarder le champ de bataille… Les machines étaient nombreuses. Voila pourquoi il avait choisit de faire trappeur et non simple combattant… C’était pire que la descente en enfer. Tout à coup Rain disait que c’était Vansant qui menait ces troupes, Logan tournait son regard vers elle. Comment elle savait ca ? Est-ce qu’elle avait vu Vansant ? Pas possible, ils étaient trop haut pour reconnaître quelqu’un.

« Comment tu sais ca ? »

Ah ben voyons! Coucher plus haut pour avoir des informations supplémentaires! Un hélicoptère plus impressionnant venait de faire feu sur les machines.

« C’est moi.. ou cette hélicoptère n’appartient pas à notre base ? »

Peu de temps après, Rain posait l’hélicoptère et d’une main, il ouvrait la porte, son arme à la main il descendit dans l’enfer. Aucun signe de Vansant, le connaissant il devait surement se trouver quelque part au début, combattant les machines. Logan n’avait pas le temps de regarder autour de lui, il se précipitait vers les autres, disant à quelques autres de l’aider à monter le plus possibles de blesser vers l’hélicoptère. Les machines brisaient avec une facilité les rangs. Ca n’allait pas tarder… Ou est-ce que Caldwell se trouvait ? Si ca continuait ainsi ils allaient devoir décoller et laisser un paquet d’hommes derrière eux. Logan cherchait le commandant Vansant du regard. Pas de signe de lui… Il devait se trouver vraiment dans la première lignée. Pour vu qu’il n’était pas blesser. S’avançant par les soldats, il s’attaquait à une machine par derrière qui allait éliminer un des résistants. Oh que non ! Pas si il pouvait y faire quelque chose. Alors que la machine finit par heurter le sol, Logan voyait enfin un peu de mouvement dans les rangs, ils semblaient enfin avoir comprit qu’ils devaient se replier. Tout à coup, il entendit un cris venant non loin de lui, il pivotait et reconnu un des ses amis… Blessés et dans l’incapacité de se relever. Logan accourut vers son ami, lui disant de s’appuyer sur lui, et il essayait de le ramener le plus vite possible à l’hélicoptère.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 20:00

Spoiler:
 


Le commandant Caldwell examinait les alentours. Arf ! Ces machines étaient des réelles bêtes d’enfer. La plupart des résistants ne savaient pas tenir un front. Combien de fois est-ce qu’il n’avait pas essayé de faire comprendre ca à Lucianov ? Ce sont des civils avec une arme et l’envie de se battre, mais cela ne fait pas d’eux des militaires, ni des gens à savoir comment il faut réagir. D’accord ils avaient un des entrainements. Mais on ne fait pas d’un homme qui ne sait pas tenir une arme, un militaire en quelques mois. Mais personne voulait l’écouter. Caldwell s’était très vite porté volontaire. Premièrement Vansant était un ami, une des rares personnes qu’il appréciait dans cette base. De plus, une bataille ? Une guerre ? Ah voila quelque chose qui plaisait à cet homme sombre.

Dans l’hélicoptère il avait choisit que des anciens militaires. Une équipe avec qui il avait déjà combattu les machines, des hommes qui comprenaient les signes militaires et qui obéissaient à doigt et à l’œil. Pas ces civils qui n’en faisaient qu’à leur tête et qui perdaient leur sang froid face à un robot. Il restait silencieux dans l’hélicoptère, attendant le moment de passer à l’action. D’être envoyé dans le feu des balles, dans l’action du sang qui flottait partout, l’odeur de la mort.

-Commandant. J’ai un Hind inconnu. Et j’ai l’Héli 2 qui semble être entrain de monter des soldats blessés.

« Inconnu ! Comment ca, inconnu ! »

Il s’était déjà redressé et fixait le Hind qui se trouvait au dessus des résistants. C’était qui ca ? Et qu’est-ce qu’ils faisaient là.

-Vos ordres ?

« Laissez. On verra bien, ce qu’il fait. Si il tire sur les nôtres, vous envoyez tout ce que vous avez pour descendre cette chose. Mais pour l’instant laissez-le. Néanmoins essayez de voir si un contact est possible.»

Quatre hélicoptères en plus, deux de transports et deux de combats. Des modèles américaines, des Apaches. Il prit sa radio et contacta les deux hélicoptères de transports qui se trouvaient à quelques mètres de lui.

« Positionnez vous devant Héli 2 et récupérer le plus d’hommes possibles. Puis décollez et retournez à la base. »

Ils avaient donnés les ordres aux hélicoptères de transport. Se connectant à l’autre Apache par la suite.

« Dawkson, tu m’entends ? On va le faire simple. Tes hommes descendent dans la première lignée à droite, les miennes de gauche. Et on se fait un chemin jusqu’au milieu ou vous vous retrouvez. Il faut retrouver Vansant et dire que tout le monde se repli et qu’ils retournent aux hélicoptères. Les Apaches essayeront de vous couvrir. »

Les ordres étaient donnés, les hommes descendaient dans le feu de l’action, pendant ce temps Caldwell essayait de les couvrir comme il le put. Il aurait pu descendre, et ca lui aurait fait plaisir d’affronter quelques machines. Mais il était plus utile dans l’hélicoptère. Sniper comme spécialité, il pouvait donner plus de protection aux siens. Descendant quelques robots, il rechargeait rapidement pour tirer à nouveau. Les hommes se retrouvaient sur le terrain, et l’hélicoptère commencait à survoler l’armée des machines, essayant de faire le plus de dégâts possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 20:48

Le Hind commençait à subir les assauts des machines, mais les balles ne perçaient pas la carlingue, les tas de boulons ne s'étaient pas attendues à une arrivée d'hélicoptères, encore moins d'un engin plus imposant que celles qu'elles avaient. Le Hind était menaçant, ouai, il avait été conçu pour foutre la chair de poule aux ennemis. Et même s'il était militaire, quand il avait un de ces hélicoptères qui lui arrivait en face, il pouvait jurer qu'il en avait les chocottes. D'accord, d'accord, les machines ne ressentaient pas la peur, mais c'était tout de même un paramètre menaçant dans leur cervelle métallique, c'étai suffisant pour les déstabiliser quelques instants.

- Ils s'en vont... Hey, ils quittent le champs!

Le militaire fit reculer l'appareil, gérant le tout avec ses pieds tranquillement. Ah, c'était comme le vélo, ça ne s'oubliait jamais. La dernière fois qu'il avait conduit un engin, c'était... bah tiens, y'a dix ans, juste avant Era, juste avant sa perm', en Afghanistan. Ah, c'était le bon temps. C'était pas un Hind, mais une Gazelle française. Une vraie petite merde volante, mais il devait reconnaître que niveau commande, y'avait pas mieux, c'était juste qu'elle était trop légère. Oui, je sais, c'était pas le moment d'avoir des idées pareilles, pas en plein combat. Il regarda donc qui donc étaient les "ils" que Joan venait de lancer. Ils, c'était les soldats de la résistance. Le Griffin semblait déjà plein à craquer. Si ses souvenirs étaient bons, l'appareil avait une capacité d'une vingtaine de passagers, debout, mais s'il y avait des blessés... Il ne savait pas trop. En tout cas, c'était largement pas suffisant pour le reste des hommes. O'Reilly vit un peu plus loin un deuxième hélicoptère, du moins, un hélico en pièces détachées, surement un obus des machines lui avait fait mangé la poussière. Cela voulait dire qu'il manquait de transport pour le reste des troupes.

- O'Reilly, y'en a un qui fait un signe, en bas.

Hein? Où? Un soldat, pas bien vieux, peut-être à peine plus agé que Joan peinait à trainer un autre soldat. Le militaire arrosa la zone devant le nez de son appareil d'un coup de mitraillette automatique, et lamina toutes les machines visibles juste pour retarder les autres. Puis il posa le Hind. O'Reilly n'avait aucune idée du code de la résistance et probablement que le jeune soldat avait oublié ou était confus, ou que sais-je mais en tout cas, il s'approcha et aida son compatriote à grimper dans l'hélicoptère soviétique. Il cria qu'il y en avait un autre un peu plus loin et que l'hélico ne devait pas repartir. Ok, ok. Oui, c'était sur que O'Reilly n'allait pas partir sans que tous les vivants soient hors de danger. Il redécolla tout de même restant à quelques mètres du sol. Un hélicoptère à terre, c'était un hélicoptère incapable de se défendre, là au moins, il pouvait manoeuvrer comme il le voulait.

- Joan, montre-moi ce que tu sais faire.

Attachée au harnais de sécurité, la jeune fille attrapa le M16 du militaire, passa le haut du corps par la porte qu'elle venait d'ouvrir et entreprit de viser une machine qui venait par là. Avec les perturbations des rotors, ce n'était pas facile de garder la stabilité, surtout à cause de la chaleur du feu. Néanmoins, elle mit quelques secondes avant de tirer et d'exploser la tête de la machine en deux balles. Elle fit un grand sourire au militaire, reprenant place dans son siège, serra fort Tag dans ses bras. Le militaire vit de nouveau le jeune homme revenir avec un autre blessé. Il se posa de nouveau. Il vit alors un nouvel appareil. Il n'en cru pas ses yeux. Un Apache? C'était inconcevable! Un américain sur le sol français! La vue de l'hélico lui fit arborer un sourire amusé, juste en coin, pas trop prononcé. Il allait décoller pour survoler aussi la zone quand il vit le gars de tout à l'heure Thornton claudiquer sous le pois d'un camarade tombé et blessé. Il était trop loin pour arriver à son Griffin et des autres Apaches. Bah après une rencontre pas franchement chaleureuse, peut-être qu'il viendrait? Il l'incita à venir, en lui faisant un grand signe de la main au travers la vitre. Ouai, l'américain de tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 22:02

Héli 2 commencait à être remplit. Rain se mordillait la lèvre, elle devait décoller. Il était remplit et elle ne pouvait pas rester plus longtemps sur le sol. Les machines se rapprochaient de trop, les résistants commençaient enfin à se retirer. Il en était temps. Deux autres hélicoptères atterrissaient à plusieurs mètres d’elle. Ou est-ce que Logan était ? Qu’est-ce qu’il faisait encore ?! Elle ne pourrait plus attendre. Il était remplit à bloque. *Pardonne moi Logan.* L’hélicoptère montait dans les aires, au moment ou elle voyait les deux Apaches arriver. Duncan ! Enfin ! Un sentiment de soulagement traversait le corps de Rain. Dans les airs, elle essayait de repérer son frère, pendant que les troupes commençaient doucement à se retirer. C’est alors qu’elle voyait la silhouette de Logan. Du moins elle pensait qu’il s’agissait de lui. Il trainait un blessé, mais il était bien trop loin. De plus elle ne pouvait pas redescendre. Les autres hélicoptères avaient décollés à leur tour et s’envolaient. Surement en direction de la base. Gardant l’hélicoptère dans les airs, elle essayait de se connecter à la fréquence de l’Apache de Caldwell. Ce n’était pas difficile de savoir dans lequel il se trouvait. Celui qui tirait le plus sur le machines et qui prenait plus de risques que l’autre. Mais pour une raison qu’elle ne comprenait pas elle n’arrivait pas à trouver la fréquence. Saleté d’hélicoptère ! Son regard se posa un instant sur l’indicateur de carburant. Elle n’avait pas assez pour retourner en Ecosse. Elle pouvait encore survoler pas mal de kilomètres, mais traverser l’océan était risqué.

Son regard passait sur les deux Apaches et sur le Hind qui restait. Les résistants devenaient de moins en moins nombreux. La plupart était partis avec les hélicoptères de transport. Le nez de l’hélicoptère s’avançait en direction de l’Apache de Duncan. Fallait qu’elle lui fasse signe qu’elle ne pouvait pas le suivre jusqu’en Ecosse. Arrivant devant l’Apache, elle ne savait pas comment faire comprendre au commandant qu’elle n’avait pas assez de carburant. Du coup le seul signe qu’elle lui fait c’était que sa radio ne se faisait plus et qu’elle allait se poser plus au sud.. Espérons qu’il l’avait comprit. De toute manière il devait bien voir qu’elle prenait une autre direction que l’Ecosse. C’était pour lui faire comprendre ca, qu’elle s’envolait en direction du sud. Elle espérait que Logan allait bien, et qu’il allait s’en sortir. Elle s’en voulait énormément de ne rien avoir su faire pour l’aider.


***

Quelques minutes plus tard, elle posait l’hélicoptère derrière une colline, à une bonne vingtaine de kilomètres du champ de bataille. Les résistants étaient sortis, ceux qui allaient bien s’était mise en mode défense, vérifiant les alentours, pendant que les blessés se trouvaient allongés à terre. Attendant que Duncan arrive, Rain soignait les blessés, essayant de ne pas penser à son frère.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 22:22

*Bon Sang! Rain décolle!* Qu’est-ce qu’elle attendait? Héli 2 était remplit. Pourquoi est-ce qu’elle attendait aussi longtemps ? Elle se mettait en danger si elle ne décollait pas. Il pouvait très bien prendre un de ces autres hélicoptères. Et après quelques minutes, Logan fut enfin sa sœur décollait de la terre. Il en était temps ! Mais très vite, il se rendait compte qu’il n’arriverait jamais à temps jusqu’à un de ces deux autres hélicoptères… Trop loin… et le poids de l’homme devenait de plus en plus lourd. Sans parler du fait qu’en se repliant les machines avaient presque libre court. Lorsque l’Apache se fit voir dans le ciel, il n’avait pas besoin de se demander qui se trouvait dedans… Duncan Caldwell… Commandant et protecteur de la Résurrection. C’était lui qu’on avait envoyé alors cela devait être lui qui se trouvait dans un de ces hélicoptères. Les hélicoptères de transport commençaient à s’envoler. Et merde ! Ils avaient prit leur envol pour l’Ecosse. C’est alors que son regard se tournait vers le Hind. Il voyait… Eh ? L’américain ? Il lui faisait signe de venir. C’était lui qui était le pilote de ce monstre ? Il semblait que oui… Logan ne prit pas le temps de réfléchir. De plus quand est-ce qu’il prenait réellement le temps de réfléchir ? Il prit la direction du Hind. Aidant son ami à monter à bord, Logan se retournait pour regarder si il y avait encore des autres à secourir. Son regard s’arrêtait sur l’hélicoptère de Rain.

« Qu’est-ce qu’elle fait ? »

Pourquoi est-ce qu’elle s’était dirigé droit sur l’Apache ? Tout à coup, il sentit une douleur au niveau de son épaule. Une balle. Il fit quelques pas en arrière, grimaçant. Mais grimpait très vite dans le Hind, sa main sur sa blessure.

« Je déteste les balles ! »

La balle était passé à travers et n’était pas resté dedans. Positif ? Oui et non bien sure. Mais il ne pensait pas trop à sa blessure. Il voulait savoir pourquoi Rain avait réagit si étrangement avec son hélicoptère. S’approchant de la fenêtre, il la voyait s’envoler pour le… SUD ?!

« Qu’est-ce qu’elle me fait ? Pourquoi est-ce qu’elle part pour le Sud ! La Résurrection se trouve en… »

Il se tut immédiatement, se réalisant qu’il n’y avait pas que des résistants ici. Ce n’était pas qu’il ne lui faisait pas confiance… enfin un peu… mais il allait se faire lyncher si il disait quoi ce soit sur la position de la base. Son regard se tournait vers l’Apache.

« Vous pouvez pas essayer de rentrer en contact avec l’Apache là-bas ? »

Une main toujours sur son épaule, il montrait du doigt l’Apache dans lequel se trouvait Caldwell, et devant lequel Rain s’était attardé il y quelques minutes.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 22:43

Rechargeant à chaque fois, les balles sortaient dans une ligne parfait de l’arme de Caldwell. Les machines tombaient, mais elles restaient trop nombreuses. Il essayait de protéger le plus de gens. Voyant un résistant qui essayait de soulever un blessé, alors qu’une machine s’approchait de lui. Duncan n’hésitait pas, bien visé, être sure de son tir… et plof ! La balle faisait son trajet parfait dans la tête du robot. Il continuait ainsi, lorsque tout à coup.

« Commandant. »

« Quoi ? »

Il tournait son regard vers le pilote lorsqu’il voyait que l’Héli 2 s’était dressé droit devant eux. Qu’est-ce qu’il foutait là ? Pourquoi est-ce qu’il n’était pas encore parti à la base comme les deux autres ? S’approchant du cockpit, il reconnut très vite qui était aux commandes… Il serrait doucement les dents… Rain Thornton… Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Et aux commandes ? Bordel ! C’était qu’une civile ! Oui d’accord elle savait piloter un hélicoptère ! Mais c’était une civile ! Et en plus elle lui faisait des signes vraiment étranges. Qu’est-ce qu’elle voulait dire ?

« Qu’est-ce qu’elle veut bien nous dire…. »

Il se dit que la radio devait était cassé ou alors elle était stupide d’essayer de rentrer en contact avec lui par des signes. Il ne comprenait franchement rien de ce qu’elle voulait dire. Et c’est alors qu’elle prit son envol pour… le sud ? Et voila ce qu’on reçoit lorsqu’on ne travaille pas avec des spécialistes ! Ou est-ce qu’elle allait ? Elle avait perdu son sens de direction ou quoi !

« Contactez l’autre Apache. Qu’on reprend les derniers survivants et qu’il s’en va en direction de la base. »

Descendant encore quelques machines, l’Apache se posait alors qu’ils reprenaient les quelques hommes, qui lui disait que Vansant était dans l’autre Apache et qu’il se portait bien, quelques égratignures mais rien de grave. Caldwell se contenta d’hocher la tête à ses informations. Peu de temps après l’Apache remontait au ciel.

« Le sud… retrouvez moi, Héli 2… je veux savoir ce qui se passe dans la tête du toubib ! »

« Et qu’est-ce qu’on fait du Hind, commandant ? »

« J’en ai rien à faire de ce Hind, soldat. Je veux savoir ou le médecin s’est envolé. Alors trouvez-là moi ! »

Le Hind le Hind…oui jolie machine, mais qu’est-ce qu’elle pouvait faire du bruit. De plus il n’avait pas visé les résistants, alors c’était surement des survivants. Mais il n’avait franchement pas le temps de se poser des questions là-dessus. Il devait retrouver Rain. Chris n’allait jamais lui pardonner s’il quittait la France sans cette fille. De plus, qu’il le veuille ou non, c’était un atout pour la Résurrection. C’était la tête de l’hôpital, c’était la plus expérimenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 23:09

Si on lui avait dit qu'un jour il en serait là, franchement, il aurait ri au nez. Enfin bref, il était militaire, il allait continuer jusqu'au bout, mais bordel, Thornton remue toi les miches! Une machine le suivait et Joan sortit à nouveau le M16 pour lui en coller une entre les yeux. Elle n'avait pas eu besoin de beaucoup de temps entre les deux balles et la machine s'écrasa au sol.

- Dis donc, tu t'améliores...

Elle ne dit rien, mais il n'attendait pas non plus quelque chose. C'était lui qui lui avait enseigné à tirer. Juste pour si jamais il ne pouvait pas, ou qu'il avait les mains prises. Au final, elle s'était révélé un bon tireur pour une gamine. Elle s'était entrainée avec une vieille pétoire trouvée en Espagne et il avait fondu ses propres balles pour qu'elle puisse s'exercer. Au final, tirer avec un M16 c'était bien plus facile. Mais il ne voulait pas la voir avec un fusil. Elle ne méritait pas de voir la guerre, elle méritait une vie tranquille. O'Reilly ne faisait pas attention aux autres hélicoptères, du moins, c'était pas son problème. Son unique soucis, c'était les gars dans son appareil, c'était ça le plus important. D'abord secourir les gens, après se mettre d'accord avec le reste. Si le responsable de toute la cavalerie essayait de communiquer avec le Hind, O'Reilly ne le sut pas, n'étant de toute manière pas sur la bonne fréquence radio. Logan arriva finalement. Une balle perdue vint se loger dans son épaule, mais il parvint à entrer dans l'hélicoptère. OK, plus question de trainer là. Le militaire décolla sans perdre une seule seconde. Le blessé commença à pester, le Griffin avait pris la direction du sud et O'Reilly se demandait bien pourquoi. Mais il n'eut pas le temps de réfléchir que le résistant lui demanda de contacter l'Apache de tête. On va essayer. Il déplaça l'engin pour l'éloigner des machines en dessous. Il savait que la carlingue résisterait, mais il n'avait pas envie de tenter le diable. Contrôlant le Hind avec les palles de pied, il bidouilla la radio.

- C'est pas dit que ça marche... Mais si y'a des militaires là-dedans et pas des bras cassés, ils auront la jugeote de se mettre sur ondes militaires internationales.

Qui disait ondes militaires, disait ondes courtes, légèrement différentes des ondes civiles. Il tenta toutes les fréquences dont il se rappelait. Mais comme cela voulait aussi dire que les machines les capteraient, vu qu'elles étaient pas loin en dessous, il utilisa le jargon militaire, en code. En espérant que de l'autre côté il y ait quelqu'un d'assez militaire pour le comprendre.

- Chef apache à guerrier soviétique. Chef apache à guerrier soviétique. Transportons BDG. Me recevez-vous? Je répète, transportons blessés de guerre...

Il bidouilla les interférences quelques secondes, répétant son message, jusqu'à ce qu'on lui réponde, le pilote de l'Apache. Ah, bah quand même. Il retira le casque et le tendit à Logan.

- Thornton. C'est pour vous je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 23:21

HJ:Vu que j'attend l'arrivé d'un d'entre vous ou de tout les deux, je passe mon tour.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 23:45

Souriant doucement aux paroles de l’homme. Oh si il se ne se trompait pas, il y avait des militaires dans cet hélicoptère. Rien que Caldwell était plus que dix militaires. Cet homme ne connaissait que ca. Il examinait sa blessure, bien qu’il saignait il semblait que la balle n’avait pas causé des grands dégâts.

“Il n’y a pas plus militaire que l’homme qui se trouve à bord de cet engin. »

Oh oui, Caldwell était un militaire pure et dure. Ca, Logan l’avait déjà pu voir à plusieurs reprises. Repensant à Rain, il essayait de savoir pourquoi elle s’était envolée au Sud. Ce n’était pas pour mettre les machines sur une mauvaise piste…. Alors c’était quoi ? Est-ce qu’elle voulait changer de place et donner le volant pour ainsi parler à quelqu’un d’autre ? Non… Rain était trop fière pour faire ca, de plus elle savait qu’ils allaient s’inquiéter pour elle, en partant tout à coup. Alors c’était quoi ? Son seul espoir était qu’elle aurait fait savoir à l’Apache ce qu’elle allait faire. Il regardait O’Reilly essayer de trouver la fréquence de l’Apache tout en envoyant le message. Logan portait son regard sur l’Apache qui… Non ? Il s’en volait aussi faire le sud ?

« Je pense que j’ai zappé un truc moi… Qu’est-ce qu’il y a au sud ? »

Puis l’américain lui disait que c’était pour lui, prenant le casque, il espérait qu’il avait vu juste et que Caldwell se trouvait là dedans. Tout en prenant le casque, il disait à l’attention de l’homme.

« Logan. »

Il n’était pas militaire et se faire appeler par son nom de famille par le commandant était déjà bien assez comme ca. Mettant le casque sur ses oreilles.

« Ici Logan Thornton, Est-ce que vous me recevez ?

Il attendit quelques minutes, avant de reprendre la parole.

« Je suis dans le Hind. On a quelques blessés et d’autres survivants. »

En entendant la voix de Caldwell, il devait avouer que c’était bien la première fois qu’il était content d’entendre la voix de ce militaire. Bien qu’il se doute que la réponse allait être codée et qu’il n’allait pas comprendre, il demandait quand même. Il devait savoir pourquoi sa sœur avait prit une toute autre direction.

« Pourquoi Rain s’est envolé dans cette direction-là, Commandant ? »

Il se doutait que le commandant n’allait pas tarder à lui donner des ordres. Mais le problème était que ce n’était pas lui qui commandait cet engin, d’ailleurs il n’aurait jamais pu manipuler un tel appareil. Lui son truc, c’était les voitures et les toutes les autres choses qui ne s’envolaient pas dans le ciel. Et Logan n’était pas militaire, et il avait encore moins l’habitude de donner des ordres à quelqu’un. De plus il n’avait aucun droit d’ordonner à cet américain de suivre les ordres de Caldwell, c’était déjà bien qu’il lui avait sauvé de cette enfer. Du coup.

« Je vous passe le pilote de l’Hind, commandant. »

Il redonnait le casque à O’Reilly.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 0:19

Qu’est-ce qui se passait dans la tête de ce médecin ? Il se le demandait ! L’Apache se mit en direction du Sud, essayant de retrouver la trace de l’Héli 2 en espérant qu’elle n’était pas trop loin non plus. Le pilote avait essayé plusieurs fois de contacter l’Heli 2 mais toujours sans réponse… Sa radio devait être hors circuit d’où elle avait commencé à lui faire des signes stupides… Pff ! Typique pour une femme de faire des signes pareils ! Rien ! Il n’avait rien comprit de ce qu’il voulait lui dire. Franchement le code militaire n’était pas si difficile à ca !

« Ici Logan Thornton, Est-ce que vous me recevez ?

-Commandant, il y a un message de l’Hind. C’est Thornton.

Thornton ? Rain ? Ou Logan ? Il s’approchait du pilote et prit le deuxième casque.

« Je suis dans le Hind. On a quelques blessés et d’autres survivants. »

Ah c’était l’imbécile de Logan Thornton ! Bien sure, il aurait du s’en doute, si l’une se trouvait là, l’autre devait pas être loin. Qu’est-ce qu’il faisait dans l’Hind ? Puis c’était qui qui le pilotait ? Un nomade ? Un solitaire ? Le Hind n’était pas de la Résurrection ca s’était sure, pourtant il leur semblait bienveillant. Mais il aurait quand même bien su qui le pilotait ! Car ce n’était surement pas Thornton !

« Thornton, ici le commandant Caldwell. Qui est votre pilote ? »

« Pourquoi Rain s’est envolé dans cette direction-là, Commandant ? »
« C’est ce que j’aimerais bien savoir aussi, Thornton ! »[/color]

Ah franchement ! Ils ne faillaient pas faire confiance à ces civils. La preuve ou est-ce que l’Héli 2 pouvait bien se trouver ? Sans parler qu’il avait quand même bien été remplit. Qu’est-ce qui se passait dans la tête de cette femme ! Il espérait pour elle qu’elle ait une bonne excuse lorsqu’il allait la retrouver !

« Vous pensez pouvoir suivre l’Apache ? »
« Je vous passe le pilote de l’Hind, commandant. »

Oui… Faites ca. En esperant que ca soit quelqu’un d’intelligent et pas un petit civil qui fait joujou avec un Hind. Car au fond cela ne lui surprenait même pas qu’un civil aurait pété les plombs et aurait voulu piloter une telle machine et après quelques essais y serait parvenus. Il attendit quelques instants, donnant le temps à Thornton de passer le pilote avant de dire.

« Commandant Caldwell des forces armées britanniques, matricule 537-2141-06. Identification demandé. »

Il attendit une réponse, tout en ayant son regard sur le paysage. Ou est-ce que cette femme se trouvait ? Ah !! Il sentait qu’il allait l’étriper si il la trouvait ! Il fut surprit d’entendre les paroles militaires de l’autre côté. Ainsi c’était un militaire ? Et bien c’était pas plus mal. Au moins quelqu’un de civilisé et de professionnelle ! Ca changeait de la plupart des résistants.

« Vous pensez pouvoir me suivre, soldat ? On verra par la suite pour un transfert des BDG. »

D’abord trouvé l’autre Thornton, se poser et puis voir comment ils allaient faire pour le transport des blessés que le Hind transportait. Car pas question de le mener directement vers le QG. Quelques temps plus tard, il voyait l’Héli, derrière une colline. Enfin ! Il ordonnait au pilote de se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 0:44

Aaaah, bah tant mieux. Il aimait déjà ce type, du militaire en puissance, rien de mieux que pour réparer fissa fissa ce beau merdier. Il espérait simplement que c'était un bon leader, pas un péquenot sorti de sa cambrousse et qui balance ses hommes à l'abatoir en espérant faire du dégat. Bizarrement, c'était dans des situations comme celles-ci où il se sentait le plus en confiance et pouvait se lacher, littéralement. Il était militaire, il faisait donc un boulot de militaire. Quand cela n'impliquait pas les militaires, il était hésitant et méfiant. Mais là, en pleine guerre, avec des armes, des ricochets, des morts et des blessés malheureusement, il était chez lui, il savait ce qu'il devait faire, il n'hésitait pas et répondait instinctivement à tout ce qui se passait.

- Au sud? J'en sais rien... Des terres, des rivières, des gens... C'est vous les résistants, pas moi, je suis un touriste, ici.

Puis il lui sortit son prénom. Ouai, bah, ça, fallait pas trop y compter. Le militaire avait une caboche bien têtue et quand on est militaire, on ne retient pas les noms, c'était pour pas s'attacher. D'ailleurs, en parlant de s'attacher, O'Reilly lança un regard sur Joan. Elle se tenait tranquille, bien que ses yeux étaient injectés de sang, signe qu'elle était parfaitement terrifiée que l'homme qu'elle ne connaissait pas soit si près d'elle, quasiment entre les deux sièges. Elle semblait s'accrocher à Tag comme une bouée de secours. La pauvre chienne était traumatisée par le bruit des hélices de l'appareil. Mais ça, il n'y pouvait rien. Rah vivement qu'ils se posent, il n'avait pas envie de gaspiller tout son carburant. Thornton et... celui qu'était de l'autre côté dans l'Apache discutait. Pendant ce temps-là, O'Reilly réfléchissait. Au sud. Qu'est-ce qu'il y avait au sud de cette zone? La géographie européenne n'était pas son fort, quoi que... réfléchir, réfléchir... Ca remontait à loin tout ça... OK, cours militaire... Le soleil tapait fort encore, la fin d'après-midi n'était pas encore prévu pour deux ou trois heures. Si elle allait vers le sud, c'était bien pour une raison, non?

« Je vous passe le pilote de l’Hind, commandant. »

Bah voyons. Rah, Thornton, un peu de pèche bon sang. Il saisit le casque et se le recolla sur les oreilles. Joan regardait toujours droit devant elle, tremblante comme jamais. C'était pas facile pour elle, il le savait, mais il ne pouvait absolument rien faire pour elle maintenant. Une voix typiquement militaire: le timbre plat, franc, direct, net et précis. Tout comme il aimait. Il répondit du tac-o-tac, sur le même ton, tous les deux étaient de la même branche.

- Sergent O'Reilly, US Marines Recon, matricule 574-0249-75, sir.

C'était fou comment les habitudes restaient. Il n'y avait plus de pays, plus d'armée, plus de civilisation, plus rien, et y'avait tout de même deux couillons qui s'échangeaient les matricules. O'Reilly n'aurait regretté pour rien au monde cette conversation-là.

« Vous pensez pouvoir me suivre, soldat ? On verra par la suite pour un transfert des BDG. »

- 5/5 Commandant, je vous suis.

Il dirigea le Hind, vrombissant de bonheur de prendre un peu de vitesse pendant plusieurs kilomètres. Finalement, Joan pointa une direction. Le Griffin était posé là, les soldats blessés se faisaient soignés par terre. O'Reilly devint curieux, savoir si c'était des vrais militaires ou pas. Il posa le Hind au centre de la clairière, évitant d'envoyer trop de vent par les pales qui ralentissaient pour s'arrêter. Les blessés descendirent et le militaire aussi, pourtant, il resta dos à l'hélicoptère soviétique, appuyé sur la carlingue. Il ne faisait pas partie de la résistance, il n'avait pas à se mélanger, pourtant, il regardait les mouvements de ceux qui se disaient appartenir à la Résurrection. Joan resta définitivement à l'intérieur, mais laissa la porte ouverte pour que Tag puisse sortir de cet instrument du diable. Néanmoins la chienne resta non loin de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 1:48

Soignant quelques blessés, Rain ne parlait pas beaucoup, néanmoins elle essayait à chaque fois d’expliquer ce qu’elle était entrain de faire. Elle avait remarqué que ca calmait les patients et qu’ils se détendaient plus si ils savaient à l’avance ce qu’elle comptait leur faire. Ses pensées allaient faire son frère… Et s’il était… Non elle ne pouvait pas y penser… Pourtant ca serait sa faute si.. Non !! Pas penser à ca ! S’énervant intérieurement sur elle-même, elle serait un bandage un peu trop brutalement et la patient laissait échapper un Ai, ce qui ramenait Rain un peu à la réalité.

« Désolé. »

Elle détachait le bandage doucement lorsqu’un bruit se fit entendre. Levant ses yeux vers le ciel, elle reconnu l’Apache de Caldwell suivit du Hind. Elle ne prit pas la peine de réfléchir. Elle terminait vite fait le bandage, avant de se précipiter vers l’Apache. L’homme qui en sortit faisait peur à beaucoup de résistants, mais pas à Rain. Elle le respectait, mais elle osait lui contre dire et dire son avis à haute voix.

« Commandant… mon frère ? »

C’était la première chose à quoi elle pensait. Elle n’essayait même pas d’expliquer son geste. Pour elle, il avait du lui comprendre. Qu’est-ce qu’elle en savait qu’il n’avait pas comprit ces signes ? Mais son regard était si froid et colérique…. Fallait peut-être lui expliquer quelque chose non ? Mais elle était trop préoccupé par son frère.

« Est-ce que Logan va bien ? Je n’ai pas su le prendre avec moi et je ne l’ai pas vu sur le champ, mais il y était. »

Tout en le regardant, elle posait son regard sur les gens qui sortaient de l’Apache et de ceux qui sortaient du Hinde. Son cœur fut un bond en voyant son frère.

« Logan ! »

Elle se précipitait en direction de son frère. Se jetait à son cou. Qu’est-ce qu’elle était contente de le voir en vie. Mais lorsqu’elle s’était jeté à son cou, elle entendait que son frère laissait échapper un cris de douleur, elle se retira et le regardait inquiet.

« T’es blessé ? »

Rain commencait déjà à regarder la blessure de son frère. Elle ne prêtait pas vraiment attention à l’homme qui était descendu du Hind. Néanmoins elle avait bien vu qu’il s’agit de l’américain de tantôt, mais elle était trop préoccupé par soigner son frère que de réellement se rendre compte que l’Hind lui appartenait. Mais Caldwell s’était très vite approché d’eux et elle savait qu’elle lui devait des explications. Alors tout en obligeant son frère à s’asseoir à terre, afin qu’il soit plus immobile pendant qu’elle le soignait, elle disait.

« J’ai pas assez de carburant pour passer au dessus de l’océan, Commandant. »

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 14:00



Bah voyons…Voila qu’ils étaient entrain de s’échanger les matricules… Et puis bien sure Caldwell arrivait toujours avoir ce qu’il veut. Mais bon tant mieux, il espérait qu’ils allaient retrouver très vite Rain afin qu’il puisse savoir le pourquoi de sa virée au sud. Le Hind s’avançait et prit de la vitesse tout en suivant l’Apache. Logan regardait en bas, essayant de voir un signe de l’Héli 2. Et après un certain temps, la jeune fille pointa une direction. Effectivement l’Apache avait déjà commencé à descendre et l’Héli 2 était posé à terre, les résistants étaient sortis. Une fois que l’Hind était posé, Logan sortait de l’hélicoptère, son regard cherchait Rain, qu’il trouvait près de Caldwell. Ca ne durait que quelques minutes avant que Rain le remarquait et qu’elle courait vers lui, lui sautant presque au cou. Grimaçait de douleur à cause de son épaule.

« Ai… Doucement Rain ».

A sa question il hochait la tête. Rain s’était déjà mise à examiner sa blessure et il la laissait faire. Peu de temps par la suite, Caldwell s’était approché d’eux… Et vu la tête qu’il faisait… il s’était levé du mauvais pied ( comme d’habitude). Et pourquoi est-ce que Logan avait l’impression qu’il allait encore tout se ramasser ? Ca fut Rain qui prit la parole, sans pour autant porter son regard sur le commandant. Pas assez de carburant ? C’était pour ca qu’elle avait volé en direction du sud ? Pour espérer qu’ils allaient la suivre et qu’elle pouvait leur dire qu’elle n’avait pas assez de carburant ?

« Ta radio ne fonctionne plus? «

Il portait son regard sur la blessure que Rain était entrain de soigner, avant de porter son regard sur le sergent qui se tenait toujours près de son Hind, non loin d’eux. Il y avait quelque chose que Logan ne comprenait pas. Pourquoi est-ce qu’il les était venu en aide ? Après tout est-ce qu’il ne les avait pas traités de cinglés ? Et il pouvait faire confiance que s’il trouvait Rain déjà cinglé, le commandant Caldwell était dix fois pire. Mais bon… C’était un militaire alors peut-être qu’ils se comprendraient mutuellement, mieux que lui.

« Ai ! »

Son regard se posait sur sa sœur. Est-ce qu’elle était obligée de lui faire autant de mal pour le soigner ? Elle ne pouvait pas lui donner un truc contre la douleur non ? Ah mais il savait déjà ce qu’elle allait lui dire. La morphine et les antidouleurs sont pour les gens qui souffrent réellement et par pour des bébés comme toi. Du coup, il ne lui disait rien, mais se contenta de lui jeter un regard noir. Pas que ca allait changer quelque chose.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 14:22

- Sergent O'Reilly, US Marines Recon, matricule 574-0249-75, sir.

Ah quand même un militaire! Pas plus mal. Il ne devait pas s’inquiéter qu’il leur tire par accident dessus. Puis ca expliquait pourquoi une telle machine vagabondait dans les aires. Entre les mains d’un militaire c’était mieux qu’entre les mains d’un civil. Par la suite, Caldwell passait des ordres et attendit d’avoir une réponse du sergent.

- 5/5 Commandant, je vous suis.

Bien. Quelques temps plus tard, l’Apache se posait et Caldwell sortit de l’hélicoptère ensemble de quelques hommes, des militaires et des hommes qui savaient obéir par le simple geste de la main. Tout ce que la Résurrection avait réellement besoin, mais bien sure il y avait que trop peu de militaires de nos jours. Il n’avait pas besoin de chercher le toubib des yeux, car elle s’était déjà précipitée vers lui. Mais au lieu de lui donner des explications sur son comportement, elle ne faisait que parler de son frère.

« Docteur Thornton. »

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, que la jeune femme s’était déjà retourné et avait repéré son frère. Criant son frère elle s’était précipitée vers lui. Ah les femmes ! Ah les civils ! Se tournant vers un de ces hommes, il leur dit de faire le compte combien de survivants il y avait et si ils pouvaient tous les mettre dans l’apache et dans l’Héli 2 afin de ne pas encombrer le Hind, qui n’était pas à eux. S’approchant des Thorntons il ne faisait que très peu attention à Logan qui était blessé, son attention se portait en premier sur la jeune femme. Qu’est-ce qu’elle avait eu dans sa tête celle-là.

« Docteur Thornton, cela vous dérange de me dire ce qui a traversé votre esprit en prenant la direction vers le sud au lieu de suivre les autres ? »
« J’ai pas assez de carburant pour passer au dessus de l’océan, Commandant. »

Super ! Tous ces signes idiots avaient voulu dire qu’elle n’avait pas assez de carburant ? Et bien elle pouvait sincèrement faire quelque chose à ses gestes.

« Vous en êtes sure ? «

Bah oui, avec les femmes on ne pouvait jamais être sure de rien. Par la suite son regard se portait sur le Hind qui se trouvait à quelques mètres de lui. Jolie machine, il n’y avait rien à dire. Le seul inconvéniant était que ca faisait un bruit beaucoup trop lourd. Son regard se portait par la suite sur l’homme qui s’y tenait. Vu sa tenue cela devait être le sergent. D’ailleurs en s’approchant de cet homme, il n’y avait aucun doute. C’était un sergent.

« Sergent O’Reilly, je présume ? Vous avez un beau bijou, ou est-ce que vous avez trouvé ce Hind ? »

Il levait légèrement les yeux vers le ciel en entendant Thornton se plaindre de sa blessure. Son regard allait vers la jeune fille qui se trouvait dans le Hind avant de reposer son regard sur le militaire devant lui.

« Vous nous êtes venus en aide… Pourquoi ? Les batailles vous manque, sergent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 14:46

Bien maintenant qu'il allait avoir à faire avec un représentant militaire peut-être que cela allait s'éclaircir un peu, en tout cas, le discours allait être beaucoup moins tendu et on allait savoir tout de suite ce en quoi il en retournerait. Au moins les militaires, ça n'allait pas par quatre chemins, c'était précis, net, direct et sans protestation. Hors de question qu'il saigne Joan, hors de question qu'il la contraigne à le faire. Si elle voulait prouver qu'elle était humaine, c'était à elle de décider, il n'était pas son père après tout. La femme s'attela à la blessure de l'homme et le militaire les regarda d'un oeil morne. Néanmoins, la médecin annonça la raison du pourquoi elle s'était aventurée au sud. Manque de carburant? O'Reilly baissa les yeux. On allait voir ce que le Commandant allait préparer. Dans son cargo, il avait largement de quoi faire pour son propre voyage et un baril encore complet. Il aurait pu marchander pour lui fournir un plein, mais comme il avait été méchamment rejeté tout à l'heure, ils iront se faire voir, dit poliment. Par contre, sans le faire exprès, probablement sous le choc, elle dévoila un indice fort intéressant. Passer au dessus de l'océan, hein? Les résistant était définitivement en Angleterre, ou en Irlande. Il fit comme s'il n'avait rien entendu. Pourtant, il redressa le regard quand le commanda l'interpela. Il salua d'une manière fort militaire le commandant de l'opération avant de répondre à sa question.

- Une base militaire en Slovénie, encore intacte, il y a deux jours, Commandant.

Il n'ajouta pas qu'il y avait quasiment tout ce qu'il aurait bien voulu là-bas. Ce n'était pas la question posée. Tag à ses pieds tirait la langue, la chaleur accablante de l'après-midi ne l'avait pas épargnée. Elle se coucha carrément au sol, dans l'ombre de l'appareil. Joan observait toujours le grand militaire aux allures de loup, la sauvagerie dans son regard. Le militaire reprit, parfaitement honnête fac à un supérieur, même s'il était britannique.

- Je fais ce que l'on m'a appris à faire, Commandant, je protège ceux qui ont besoin d'être protégé. Parallèlement je cherche la résistance. Tout seul je ne peux pas faire grand chose. Beaucoup de survivants disent que vous existez quelque part en Europe, hier j'ai trouvé un Tornado qui s'est écrasé il y a plusieurs jours de ça. Les deux pilotes étaient anglais et la boite noire m'a montré que toute l'Angleterre ainsi que l'Irlande avaient disparu du plan de vol, ce qui me laisse penser qu'il y a bien une résistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 15:29

Examinant Logan, elle ne prêtait que très peu d’attention au commandant Caldwell. Ce ne fut que lorsqu’il lui demandait si elle était sure, que Rain tournait son regard vers le commandant. C’était quoi cette question ? Il la prenait pour une novice ?

« J’ai piloté les hélicoptères depuis mes dix-neuf ans, commandant. Je sais parfaitement bien quand j’ai assez de carburant pour faire telle ou telle trajet. Et rien ne vous empêché d’aller vérifier, si vous ne me croyez pas. »

Elle n’était pas soldat, ni combattant et bien qu’elle avait du respect pour Caldwell, elle n’allait pas se laisser traiter de novice, alors qu’elle savait parfaitement bien piloter un hélicoptère et encore plus voir le taux de carburant. Se tournant vers un Logan qui n’arrêtait pas de faire son gamin, elle soupirait doucement.

« Tu veux arrêter de bouger. Ca va te faire encore plus de mal en gigotant comme ca. »

Son regard se posa un court instant sur l’Américain. Il cherchait la résistance ? Tiens ils étaient plus cinglés à présent ? Elle secouait légèrement la tête, tout en terminant de s’occuper de Logan, et de se relever. Elle se demandait bien à quoi tout cela allait s’aboutir. Caldwell n’était pas facile, et c’était le dernier à donner la localisation de la base à des inconnus. D’ailleurs entre Lucianov et lui, c’était surement Caldwell le peut froid de tous. Lucianov pouvait se montrer humain, alors que Caldwell… Bah c’était un militaire pure et dure. Très bon protecteur et commandant, aucun doute…. Mais loin d’être facile pour obtenir quelque chose de sa part. Néanmoins Caldwell appréciait les militaires… alors peut-être qu’en fin de compte ca allait jouer dans la faveur du sergent, bien qu’elle en doute. S’approchant du commandant.

« Je vais examiner les autres blessés avant qu’on retourne à la Résurrection. »

Chacun son truc. Lui c’était la protection de la base et les combats. Pour Rain s’était les blessures et sauver les vies. Après avoir jeté un bref regard sur l’américain, elle se dirigeait vers les blessés. Stoppant certains hémorragies, la plupart allaient facilement survivre, pour d’autre… Et bien espérons qu’on n’allait pas trop tarder de rentrer à la base. Parce qu’elle n’avait pas tout le matériel. Un des blessés était sorti de son inconscience et souffrait beaucoup. Rain examinait sa blessure et intérieurement elle grimaçait, mais ne laissait rien apercevoir. Gardant son sourire, elle essayait de calmer le patient. Il était en trop mauvais état. Elle devait l’opérer mais pas ici. Le risque qu’il court par la suite une infection était beaucoup trop grand. Mais elle se demandait si il allait survivre le trajet.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 15:48

Ah sa soeur avait facile à dire! Ce n’était pas elle qu’on avait tiré dessus ! Pour penser à autre chose, il tournait son regard vers les deux militaires, écoutant leur conversation. Il protège ceux qui ont besoin d’être protégé ? Oui… disons plutôt qu’il crevait d’envie de savoir ou la Résurrection était établit. Par la suite Logan grimacait en entendant la nouvelle sur les deux anglais. Il connaissait tout les anglais dans la base. Et perdre des compatriotes, perdre des amis… c’était jamais une bonne nouvelle. Mais dire qu’ils s’étaient écrasés ne voulait pas dire qu’ils étaient morts.

« Qu’est-ce qui leur est arrivés ? Aux Anglais ? Ils sont encore en vie ? »

Au fond, il connaissait déjà la réponse, rien qu’à voir la tête impassible de Caldwell, il connaissait déjà la réponse. Mais bon il voulait l’entendre. Lorsque le militaire parlait de la boîte noire, il regardait un bref regard Caldwell. Tout les pilotes connaissaient la localisation de la base. Toutes les boîtes noires avaient été effacées.

« On n’est plus cinglé ? “

Encore une fois, il ne réfléchissait pas vraiment à ce qu’il disait. Entre temps Rain avait terminé à le soigner et était parti s’occuper des autres. Logan se contenta de regarder l’américain mais vu que Caldwell lui jetait un regard interrogateur, Logan se tournait vers son supérieur.

« On l’a rencontrés lorsqu’on essayait de remettre l’hélicoptère à nouveau en marche. Et quand on a voulu être sur qu’ils étaient bien humains… ils sont partis en disant que la résurrection était cinglé. »

Bah quoi ? C’était la vérité non ? C’était ce qui s’était passé. Note que comme Rain l’avait dit, c’était un peu logique. Car il aurait surement réagit de la même façon…Mais cela n’empêchait pas qu’il les avait traités de cinglé, mais qu’il se trouvait bien là, entouré de plusieurs résistants. Et qu’il avouait avoir cherché la Résurrection. Qu’est-ce qu’au fond ce militaire voulait à part aider ceux qui en avait besoin comme il l’avait si bien dit ?

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 16:15

Le commandant regardait la médecin qui semblait être vexée par ses paroles. Bon d’accord elle savait piloter, mais elle n’était pas à sa place ici. D’ailleurs qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Mais c’était une question pour plus tard. Maintenant il préférait mettre son attention sur le sergent.

- Une base militaire en Slovénie, encore intacte, il y a deux jours, Commandant.

Slovénie ? Il ne devait rester que très peu de choses. Il y avait eu pas mal d’extermination de la part d’Ares dans ces pays. Mais cela pouvait expliquer pourquoi il y avait encore eu une base intacte. Il hochait la tête en entendant les paroles de Rain. Oui oui… qu’elle fasse son boulot. Par la suite, le militaire s’était mit à parler du Tornado et Logan devait bien sure se mêler de la conversation. N’ayant plus eu de nouvelles des pilotes, la Résurrection avait comprit qu’ils étaient soit mort soit capturés. Et dans les deux cas, ils ne pouvaient donc plus rien pour eux. Mais bien sure pas tout le monde était au courant du crash du Tornado.

« Oh oui il y a une Résistance. Et vous êtes entrain d’en contempler une partie. »

Passant son regard un court instant sur les hommes, ce furent les paroles de Thornton qui le fit se tourner d’un geste rapide vers le soldat et vers Thornton. Cinglé ? Thornton finit par lui fournir un peu plus d’informations. La résistance cinglé ? Oh non, parano peut-etre. Mais cinglé ? Non on pouvait pas réellement les qualifier de cinglé. Après tout, c’était l’unique forme de civilisation qui existait encore. Et comparé à ces nomades qui tuent pour un rien et ces pilleurs, c’était surement pas eux les cinglés dans l’histoire. Portant son regard froid vers Thornton.

« Dois-je en conclure que t’ignores si ce sont des humains ou pas, Thornton ? »

Il se doutait bien que le militaire était humain. Mais pas question que quelqu’un s’approche de sa base. Oui, sa base, il avait eu les ordres de s’occuper de la protection de la base, et se la contribuait donc souvent. Si il n’y avait qu’un petit pourcent d’incertitude sur le fait qu’ils étaient des humains, hors de question que la base soit révélé. Se tournant vers Thornton.

« Thornton, occupe toi d’aller remettre assez de carburant dans l’Héli. Je pense qu’il doit y encore avoir dans l’Apache. Et prend MacToff avec toi, car je doute qu’avec ton épaule tu vas y arriver seul… »

Il regardait Logan s’en aller, avant de retourner son regard vers le sergent. Et maintenant jouons carte sur table.

« Puis-je vous parler en privé ? »

Il fit signe d’aller dans un coin un peu plus loin, éloigné des oreilles des blessés et des autres résistants et éloigné des oreilles de la fille, dont il ignorait encore si elle était bien humaine ou si elle jouait tout simplement son rôle de comédienne. Caldwell s’était déjà éloigné du Hind, n’attendant rien d’autre que le sergent le suive avant de s’arrêter à quelques mètres et de reprendre la parole.

« Je suis responsable d’hommes, d’enfants et de femmes. Des civils et d’autres résistants qui vivent déjà plus que dix ans dans la Résurrection. Je ne peux absolument pas me permettre d’amener quelqu’un donne je ne suis pas sure qu’elle soit humaine, sergent. Il n’est pas question d’une dizaine de vies, je parle ici d’une centaine de survivants. D’une civilisation, d’un peuple. Vous comprenez que je ne peux pas prendre aucun risque. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 16:44

La femme tenait tête au chef militaire et O'Reilly ne pouvait que la féliciter, même s'il n'allait pas contre les ordres, il devait reconnaître qu'elle avait du potentiel de tête de mule. Néanmoins il se demandait quand même pourquoi elle était allée vers le sud alors que si la résistance se trouvait en Angleterre, c'était pas vraiment la route. Cela obligeait les autres appareils à la suivre alors que eux non plus n'étaient forcément en réservoir plein. Gaspillage. Typiquement civil ça. Son regard darda sur l'homme. Il voulait vraiment entendre la vérité? Qu'une allumée à la gachette facile leur avait explosé la cervelle? Morts par un vivant, c'était ça qu'il voulait entendre? Assassiné lachement alors qu'ils s'étaient défendu jour après jour contre des machines en protégeant des civils?

- KIA.

Ce fut tout ce qu'il dit. Mort au combat. Ce n'était pas bon de s'attarder sur des amis décédés. Les militaires étaient rompus pour ça. KIA. Mort au combat. C'était suffisant. Ce n'était pas tout à fait vrai, mais c'était suffisant. Puis il demanda si la résistance n'était plus cinglé. Son regard trancha l'air pour assassiner le jeune homme.

- Tant que vous ne voulez pas saigner ma fille...

Le Commandant envoya bananer le jeune homme. Tant mieux, un nerveux dans son genre, O'Reilly n'en avait pas besoin non plus. Oui, ils étaient humains et oui, la chienne avait été vérifiée, tout comme lui. Il fallait croire que les machines perfectionnées à la forme humaine existaient. Il n'avait même pas remarqué qu'il avait encore dénommé Joan comme sa propre fille. En ce moment, ça lui arrivait souvent, sous le coup de la colère. Puis Caldwell demanda à ce qu'il parle en privé. Pourquoi pas. Il fit quelques pas et Tag se redressa, prête à le suivre, mais d'un geste de la main, elle s'arrêta et demeura au pied du Hind, dans lequel se trouvait toujours Joan. Une fois qu'ils furent suffisamment éloigné pour que personne ne les entende, le commandant reprit. Le sergent resta silencieux tout au fil des paroles, soutenant le regard de l'homme qui parlait. Il voulait un endroit sûr pour Joan, mais est-ce qu'elle était prête à vivre au milieu de tout un peuple? Il avait mis des mois avant de la faire parler. Elle serait terrifiée de changer de sa tranquillité et de sa liberté pour vivre sous terre au milieu de gens qu'elle ne connaissait pas. Mais le militaire avait besoin de la Résistance pour pouvoir lui-même survivre. Ils devraient faire tous les deux des concessions.

- Je l'ai vu grandir, Commandant. Nous avons traversé une bonne partie de l'Europe à pied, elle a été blessée un bon nombre de fois. La chienne n'a jamais réagi contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 21:18

La base était le seul lieu sécurisé. Là ou on pouvait dormir sans devoir avoir peur de ne plus jamais se reveiller ou de se reveiller dans les mains de machine. C’était le seul espoir qui leur restait. Et la protection de cet espoir était dans les mains de Caldwell. Et bien qu’elle était souvent en désaccord avec le militaire, elle lui faisait confiance en ce qui concernait la base. Elle savait qu’il n’allait pas prendre des risques à bout de champ. Des risques pendant un combat ? Oui, ca elle le voyait faire, mais pour la base ? Non. Ca elle devait bien le lui laisser. Pendant qu’elle s’occupait d’un blessé, elle voyait Logan partir chercher du carburant. Ils allaient donc pas tarder à rentrer. Rain ne se préoccupait plus de l’américain. Ce n’était de toute façon pas ses affaires. Elle devait s’occuper des blessés, c’était pour ca qu’elle était venue en France. Elle injectait un peu de morphine dans les veines de l’homme, espérant qu’il allait tenir le coup jusqu’à la base. Elle demandait à quelques hommes s’ils ne pouvaient pas transporter le blessé doucement dans l’hélicoptère. Il y avait peu de chance qu’il allait tenir, mais elle ne pouvait pas le laisser ici, crever à petit feu. Pas tant qu’il y a une chance qu’il survit jusqu’à la base. Tout à coup un des résistants l’appelait et Rain tournait sa tête dans sa direction. Elle s’approcha du résistant qui lui pointa un homme à la jambe… dans une position pas très naturelle. Se mordillant doucement la lèvre inferieure. Donner de la morphine ? Attendre que cela commence à faire effet ? Non c’était mieux de lui remettre sa jambe directement en bonne position sans devoir utiliser de la morphine. Mais il se débattait tellement que Rain avait du mal à retenir l’homme. Quelques survivants étaient venus l’aider à tenir l’homme, mais il se débattait tellement qu’elle essayait de lui parler, que tout allait bien aller, qu’il ne devait pas s’inquièter, que cela n’allait pas faire très mal, que si il la laissait faire il n’allait plus ressentir la douleur qu’il ressentait en ce moment. Mais l’homme était trop paniqué par la vue de sa jambe dans cette position qu’il n’écoutait même pas les paroles de Rain.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 21:45

Et bien dit donc, il y en avait vraiment qui jetait des regards meurtriers pour un petit rien. Néanmoins les paroles du commandant se faisaient bien vite entendre… Et hup… encore un regard méchant. Décidément….

« Rain a examiné l’homme et la chienne mais pas la fille. »

Cette histoire allait encore lui tomber dessus. Qu’est-ce que Caldwell attendait, il n’avait quand même pas pu sauter sur la fille pour voir si elle était humaine ou pas ? Bien sure, Caldwell l’envoyait très vite au travail… Tout pour qu’il ne soit pas dans ses pattes eh. Logan ne disait rien et se contenta de s’éloigner et de faire ce qu’on lui avait demandé. Vivement de retourner à la base. La plupart du temps il s’arrangeait d’être sous les ordres de Lucianov. De un parce que c’était elle qui s’occupait de faire des fausses pistes pour les robots et de deux, au moins elle ne le détestait pas. M’enfin Logan n’était pas le type d’homme à se prendre la tête avec ses choses-là. Rejoignant l’autre résistant pour s’approcher de l’Apache. Après quelques minutes l’Héli 2 était prêt pour son voyage au dessus de l’océan. Logan n’allait pas retourner vers Caldwell, toute compagnie sauf celle-là. Rejoignant sa sœur, il posait sa main sur son épaule.

« Ca va ? »

Il regardait le blessé… Bof… pas beau tout ca… Et dire que Rain aimait faire ca? Bon d’accord sauver les gens étaient important et admirable. Mais fallait quand même avoir le cœur lourd et il ne comprenait pas comment elle pouvait garder son sourire sur ses lèvres et rassurer le patient…. Il ne pouvait qu’admirer Rain pour cela. Tournant son regard vers Caldwell et O’Reilly.

« Tu penses que cette fois-ci ils vont rester ? »

Son épaule lui faisait encore mal mais c’était moins qu’au début. Fallait pas trop le bouger et alors il ne ressentait rien du tout. Voyant que Rain avait du mal à calmer le patient, et qu’il connaissait plus au moins l’homme. Enfin… Connaître était un grand mot. Mais ils avaient bu quelques bouteilles en gardant la garde et en se faisant rappeler à l’ordre par Vansant. Du coup on pouvait quand même dire qu’il y avait un petit lien entre eux-deux.

« Eh tu me reconnaît ? Logan ? Thornton ? On s’est une fois fait engueulé par Vansant alors qu’on tenait la garde. »

Il hochait la tête, mais souffrait énormément, Logan fit un court signe à Rain pour lui faire comprendre qu’il allait essayer de distraire l’homme pendant qu’elle remettait sa jambe en place.

« We build this city… We build this city on rock’n roll… Allez chante avec moi ! Ca ne ferait qu’enerver Caldwell un peu plus.. mais pas grave. »

Il fit un clin d’œil à sa sœur avant de porter son regard sur le blessé. Si sa mémoire était bonnes. Ils avaient chantés cette chanson lorsqu’ils avaient trop bu et qu’ainsi ils s’étaient fait surprendre par Vansant. Oh il chantait comme un pied, mais faire le con c’était devenu sa spécialité.

« Don’t you remember, we build this city… we build this city on rock’n roll !! We build this city!!! On Rock’n roll!”

Son humeur était contagieux, ca il le savait très bien. Il arrivait toujours à faire les autres et c’est ce qui arrivait, le blessé oubliait un court instant sa douleur et rigolait pour les mimiques de Logan.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Caldwell

avatar

♣ Messages ♣ : 38
♣ Date d'inscription ♣ : 19/11/2010
♣ Localisation ♣ : Au combat
♣ Métier ♣ : Militaire -Grade : Commandant des forces armées britanniques + sniper

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 22:45

“Je comprends sergent. Mais est-ce que vous avez déjà eu affaire à des Cr-24? Certains sont plus humains d’apparence que certains humains. A presque croire qu’ils peuvent réellement ressentir les choses. Il y a que très peu de choses qui le distinguent de nous. »

Il portait son regard sur la jeune fille. Oui elle semblait être terrifiée, comme beaucoup d’enfants qui avaient mit pour la première fois leurs pieds dans la résistance et qui n’avaient personne pour s’occuper d’eux. Mais au fil du temps, de la patience et de l’amour de certains civils, les enfants se portaient en général bien. Et c’était pour protéger ces personnes, ceux sans défense qu’il était si stricte sur les conditions à rentrer dans la résistance. Son regard s’arrêtait sur la chienne…. Si Rain et Logan disaient que c’était pas une machine elle pouvait faire la différence entre une humaine et un Cr-24, non ? Le problème était que Caldwell ne faisait pas beaucoup confiance aux autres.

« Je comprends que vous ne voulez pas voir qu’on la fasse saigner et j’ai déjà vu ce regard sauvage chez pas mal de survivants… Mais peut-être qu’on pourrait trouver une autre manière… Plus civilisé. Laissez-moi sentir son pou. »

Oui, la chienne était une bonne manière de repérer les machines, mais ces animaux étaient rares et Caldwell ne faisait pas confiance à cent pourcent. Et il se doutait bien que le sergent voulait rentrer dans la résistance. Sinon il serait déjà parti. Mais Caldwell n’était pas prêt à fermer les yeux. Trop de choses étaient en péril. De plus ce n’était pas son genre.

« Je ne lui ferais rien et je ne la toucherais pas tant que vous ne m’avez pas dit que c’est bon. Mais tant que je ne suis pas certain à cent pourcent, la fille ne rentre pas dans la base. Si je commence à faire des exceptions je risque de plonger l’humanité droit vers la perte. »

Ca aurait pourtant été facile, un signe de main et de tête et des hommes se seraient déjà avancés vers la jeune fille et vers la chienne. Mais à quoi ca servait d’utiliser la manière forte ? Au fond c’était son choix. S’il voulait rentrer dans la Résurrection, lui et la fille, il devait prouver qu’elle n’était pas un Cr-24. C’était à prendre ou à laisser. Elle ne ressentirait rien de douleur, elle n’aurait pas de blessure et il ne devait pas être si près d’elle qu’il aurait du l’être pour entendre son battement de cœur. Ici il s’agissait que de sentir son pou, qu’un seul contact. Et ce n’était même pas obligé que ca soit lui. Rain ou Logan pouvait très bien le faire… Quoi que non.. pas Logan. Ne faisait pas trop confiance à cet imbécile impulsif. Logan risquait encore de dire oui pour faire plaisir ou ne pas sentir alors qu’il y en a.

« C’est vous qui décidez, sergent. »

Il se tournait vers un de ces hommes et lui donnait les ordres de monter les blessés dans l’hélicoptère mais qu’il fallait suivre les ordres de la toubib en ce qui concernait les blessés. C’était elle la tête de l’hôpital de la résistance et elle était plus doué pour savoir qui avait encore besoin des soins sur place et qui pouvait déjà monter. Se retournant vers le sergent il lui dit.

« Rain peut le faire aussi, si votre fille a moins de méfiance envers une femme. Mais je préfère que ca soit moi… Rain… disons simplement que je préfère me prendre un coup de pied dans l’estomac qu’elle. »

Le toubib était enceint, pas besoin d’être un de ses amis pour le savoir. Les rumeurs courent vite dans la base. De plus elle était enceinte de Carter. Et rien que pour ca, il se devait que de garder cette femme en bon état. Mais c’était plus difficile à dire qu’autre chose, Rain était loin d’être une femme facile et à rester tranquille quand on le lui disait. Rien qu’à la voir aux commandes de cet hélicoptère… C’était pas sa place. Pourquoi est-ce qu’elle avait quitté la base, celle-là ? Pour s’amuser ? Pour énerver ceux qui devaient la protéger ? A croire qu’il y en a qui ne réfléchit même pas. Son regard se tournait vers un con qui chantait. Bien sure ! Thornton ! Il aurait du s’en douter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Dim 12 Déc - 23:56

- Je comprends aussi ce pourquoi vous insistez. Mais c'est pas à moi de décider. Je vais voir si elle accepte.

Il inclina la tête, prenant le tout comme un ordre et offrant là sa demande pour partir. Le militaire se dirigea vers le Hind où il fut accueillie par une Tag gambadant autour de lui. Il n'aimait pas forcer Joan, il n'était pas son père après tout, mais il ne voulait que son bien. Il rentra dans l'hélico, cherchant un peu d'ombre contre le soleil brûlant. La jeune fille savait déjà de quoi il allait parler et elle campait déjà ses positions, cela attira un demi-sourire sur un coin de lèvre d'O'Reilly. Elle avait un foutu caractère, mais c'était comme ça qu'il l'appréciait, au moins, ça prouvait qu'elle avait la niack de survivre, même si cela impliquait être toute seule. O'Reilly voulait aller dans cette résistance et la gamine voulait rester loin de tout ça, il le savait. Pourtant, l'un ne pouvait pas vivre sans l'autre, ils le savaient ça aussi, tous les deux. Il ne pourrait pas vivre longtemps en marge de la société et il savait qu'elle aurait beaucoup de mal à s'adapter à la vie en communauté.

- Hey, gamine.
- J'suis pas une gamine.
- Si, tu l'es. Pour avoir peur comme ça d'une bande de buveurs de thé et de mangeurs de scones.
- J'sais pas c'que c'est qu'des scones.
- Un truc pas bon de toutes façons.
- Et j'ai pas peur.
- T'es capable de sauter sur une machine, mais t'es pas capable d'approcher un humain. Tu trouves ça normal, toi?
- Qu'est-ce qu'il voulait?
- Parler à ma grand-mère.
- Menteur. Il voulait me saigner, hein?
- Nan, prendre ton pouls.
- NON!
- La femme alors?
- NON!
- Joan...


S'en suivit une discution plus ou moins houleuse que la distance et les portes closes du Hind turent. Les résistants étaient déjà suffisament sympa pour les accepter si elle se laissait faire, il n'allait pas cracher dessus. Mais le tout c'était de persuader cette petite tête de mule de se faire prendre son pouls. Les deux survivants finirent par descendre de l'appareil. Joan colla une baffe au militaire et ce dernier retourna voir Caldwell avec les autres, tout en se frottant la joue. Evidemment, elle l'avait baffé sur sa joue déjà striée d'une belle balafre, sinon, ce n'était pas marrant, maintenant ça picottait encore plus que lorsque Rain avait collé du produit dessus.

- Elle accepte, commandant. Elle demande juste que vous ne fassiez pas de mouvement brusque.

Le militaire accompagna le commandant jusqu'au Hind. Joan se tenait là, terrifiée voire même pire que cela à l'approche du chef des opérations, elle alla même jusqu'à se coller contre la carlingue, mais jamais elle ne quitta l'homme des yeux. A peine aura-t-il retirer sa main de ses veines qu'elle fuirait à toutes jambes loin de l'homme. O'Reilly ne lacha pas des yeux, non pas le commandant, mais bien Joan, il n'aimait pas la voir dans cet état et il grimaça, comme s'il était toucher par une douleur vive et inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Lun 13 Déc - 0:10

Sentant la main sur son épaule et par la suite la voix qui allait avec, elle haussait les épaules. Oui, pourquoi est-ce que ca n’irait pas ? Des blessés… Comme d’habitude depuis que cette guerre contre les machines avaient commencés. Il n’y avait pas des cas qu’elle n’avait pas encore traités avant.

« Ca va. Toi? L’épaule va bien?”

Est-ce qu’elle pensait que cette fois-ci ils allaient rester. Rain portait un court instant son regard vers l’Américain. Qu’est-ce qu’elle en savait ? Personnellement, elle n’en avait aucune idée, elle ne les connaissait pas, alors difficile de deviner ce qu’ils pouvaient bien faire ou ne pas faire.

« J’en sais rien. »

Rain avait bien d’autre chose à faire que de penser à l’américain, à la chienne et à la fille. C’était des survivants comme il y en avait tellement. Certaines voulaient être dans la base, d’autres préféraient être seul et vagabonder dehors attendant qu’un jour il se fasse tuer sans réelle but de combat. C’était un choix personnelle. Chacun fait ce qu’il veut. Préoccupé par le patient qu’elle n’arrivait pas à calmer, Logan commençait à mettre son grain de sel. Et perso Rain ne savait pas si son frère était bien capable de l’aider. Il était le genre de type à dire les mauvaises choses au mauvais moment. D’un regard inquiet elle regardait son frère. Mais si elle avait cru qu’il commencerait à chanter…. Bouche bé, elle le regardait. Qu’est-ce qu’il faisait ? Rain regardait son frère pour ensuite poser son regard sur le patient qui semblait sourire à Logan…. Finalement un sourire apparaît sur les lèvres de Logan. Il était incroyable… Elle n’avait pas d’autre mot à le qualifier… Incroyable, c’était tout ce qu’elle pouvait penser de lui. Le patient chantait finalement avec avec Logan, et Rain tournait son regard vers la jambe de l’homme. Doucement elle posait ses mains sur la jambe et d’un coup sec elle le remit en place. Si l’homme avait chanté avant, il hurlait de douleur. Mais l’hurlement cessait très vite. La douleur était de courte durée.

« Désolée, mais c’était la meilleure moyen et la plus rapide pour vous sortir de vos souffrances. »

Mettant une attèle à la jambe, elle se retournait par la suite vers son frère, pendant que quelques résistants commençaient à mettre les blessés dans l’hélicoptère.

« Merci. J’aurais jamais pensé à faire du karaoké… mais j’avoue que ca a marché, assez pour le distraire quelques secondes en tout cas. «

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Lun 13 Déc - 0:35

« Ca va. J’ai hâte d’être dans le dortoir pour m’allonger un peu. »

Tout la journée dehors, avec une telle chaleur… oh oui cela fatigue. Par la suite le regard de Logan se posait sur le patient de Rain. Pas un très facile à première vue. Heureusement qu’il le connaissait et qu’il pouvait essayer de lui faire changer un peu les idées pendant que Rain s’occupe de lui. Et il y arrivait. Peu importe qu’il chantait comme un pied ou pas, qu’il cassait les oreilles des militaires. Il s’en foutait. Et en voyant le visage de surprise de sa sœur, il ria doucement tout en incitant l’homme à chanter avec lui, chose qu’il finit par faire. Et Rain pouvait profiter de ce moment de karaoké pour lui remettre sa jambe à la bonne place. Par la suite quelques survivants mettaient l’homme sur un brancard et l’amenait vers l’hélicoptère. Son regard tourné vers sa sœur, Logan sourit face à ses remarques.

« Mes chants merveilleux arrivent toujours à attirer l’attention. Déjà rien que pour cacher les oreilles. »

Il sourit et observa les survivants. Tout le monde pensait à survivre… jamais à réellement vivre. La base, bien que c’était un lieu sure, ne connaissait que très peu de joie. Les repas étaient des repas pour survivre, les entrainements étaient une manière de survivre plus longtemps… Et ou est-ce que le plaisir se trouvait ? Dans quelques vieilles bouteilles de vodka ou de whiskey ? Picoler jusqu’à tout oublier ? Ah non, c’était bien de temps en temps faire la fête, mais cela ne devait pas être un retour dans le passé. Mais Logan était un des rares personnes à penser de cette manière là. Pourtant c’était le seul à sourire tout le temps et de prendre la vie du bon côté. Regardant les résistants à commencer à embarquer tout les blessés.

« Tu sais quel mois on est… Bientôt noël… Et je pari que la plupart des enfants et d’ados n’ont jamais connu les décorations… Peut-être que je pourrais en trouver… après tout, qui voudrait maintenant piler des décorations de noël ? On pourrait peut-être décorer la base… »

Pas besoin d’en parler à Caldwell. Peut-être à Chris, mais Rain était mieux placé pour parler à cet homme et même à Lucianov avec qui elle s’était allié d’amitié. Au pire, ils pouvaient décorer un peu l’hôpital. De toute manière c’était Rain qui était la chef dans ce lieu.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie dangereuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New Beginning :: La Terre :: Europe de l'Ouest :: France-
Sauter vers: