AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie dangereuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 12:53

“ Franchement qu’on ne t’a pas encore tuer… C’est un miracle.”

Le regard de Rain se posait sur son frère, qui comme à son habitude ne pouvait pas s’empêcher de faire le con. Bon d’accord, il fallait bien avouer que Logan semblait être la seule personne à ne jamais laisser son morale en prendre un coup. C’était admirable… Après toutes ces années enfermés sous terre, Logan avait réussit à faire rire tout le monde et à voir le côté positif de tout ca. C’était une chose qu’elle n’avait pas pu faire. Comme tout les gens, il y avait certains jours ou la déprime semblait prendre possession d’elle. Mais c’était ainsi, c’était la vie. Fallait garder la tête haute, croire qu’il y avait du soleil derrière les nuages. Marchant sur la terre, cela faisait bien un mois qu’elle n’était plus remontée à la surface. Rain n’était pas une combattante, considérée comme une simple civile, mais étant quand même une personne importante dans la base. Et cela du au fait qu’elle était la seule chirurgienne dans la base et à la tête de toutes les opérations médicales dans la base. Et cela lui prenait beaucoup de son temps, alors c’était rare les jours ou elle voyait le soleil. Aujourd’hui était un de ces jours. Mais bien sure Caldwell qui était responsable de la protection de la base ainsi que des survivants ne voulait pas que l’anglaise monte à la surface tout seul. Et son idiot de frère s’était proposé de jouer son garde de corps. Pfff ! A demander qui allait protéger qui dans cette histoire. Car Logan était un résistant, certes. Mais c’était également la personne la plus impulsive qu’elle connaissait.

Cela faisait bien une dizaine de minutes qu’ils marchaient dehors, qu’ils avaient quittés la base. Sentir le soleil sur sa peau lui faisait un peu du bien. Ca la changeait de l’atmosphère froide et obscure des catacombes. Mais bien sure, il fallait que Logan se fasse encore une fois remarqué. Comme d’habitude…. Son regard posé sur son frère qui se trouvait dans un arbre.


« Je peux savoir ce que tu essayes de voir, Tarzan ? »

Se mettant dans l’ombre de l’arbre, Rain attendait une réponse de son frère, qui n’allait surement pas tarder à venir. Car pour clouer le bec de Logan il fallait bien plus que ca. Oh, Rain aimait son frère, mais qu’est-ce qu’il pouvait être immature de temps en temps. Il n’a jamais su improviser le danger, toujours le premier à sauter dans le feu de l’action sans vraiment réfléchir. Oui, c’était tout le contraire d’elle, qui réfléchissait tout deux fois avant de prendre une décision.

« Bon moi je continue, avec ou sans toi. Je ne suis pas venue dehors pour te regarder faire le singe dans un arbre. »

Mais la chaleur était énorme et après une petite promenade, ils retournaient à la Résurrection ou pas mal de choses se passaient. Rain arquait un sourcil. Qu’est-ce qui se passait ? Apparemment une des troupes qui repoussaient les robots en France avait eu beaucoup de blessures. Carter semblait être en tous ces états tout comme Caldwell et Lucianov. Ils envoyaient une équipe pour les soigner et pour évaluer la situation. Se retirer ou continuer à faire la barrière.

« Je viens avec vous ! »

Une discussion éclatait, mais elle était la seule chirurgienne, capable d’opérer et de sauver les vies. Du coup ils n’avaient pas trop le choix d’accepter. Montant dans l’héli, son regard passait sur Logan, qui bien sure… l’avait suivit comme un petit chien protecteur. Maintenant il restait encore à voir qui allait protéger qui.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 13:11

Logan avait accompagné sa sœur jusqu’à l’extérieure aujourd’hui. Ca le changeait un peu de mettre des pièces pour les machines. Puis il ne voulait pas que Rain soit dehors toute seule. Actuellement il se trouvait dans un arbre entrain de regarder les alentours, non seulement il cherchait des machines, mais il essayait également de se repérer question des mines. Mais bien sure, Rain ne voyait pas l’intérêt de grimper dans un arbre et des remarques sortaient très bien vite de sa bouche. Levant les yeux vers le ciel, Logan lui répondit.

« A moins que t’as envie de marcher sur une mine… t’es mieux de me laisser me repérer. »

Ils avaient peut-être quitté le périmètre de sécurité, mais cela n’empêchait pas qu’il y avait des mines de temps en temps sur le territoire. Logan le savait parfaitement, c’est lui qui les avait installés. Mais c’était un peu plus vers le nord qu’ils les avaient placés. Descendant de l’arbre tout en soupirant suite à la remarque de sa sœur.

« C’est bon, je suis là, impatiente ! »

Il se mit à marcher à côté de Rain, son arme en main, car on ne sait jamais. Le territoire écossais n’avait pas beaucoup changé, à part que le soleil brillait de toutes ces forces et qu’il faisait une chaleur insoutenable. Après une vingtaine de minutes ils retournaient à la Résurrection. La situation semblait être grave. Il écoutait les paroles de quelques soldats, lorsque soudainement Rain annonçait qu’elle allait avec. Logan se retournait brusquement vers elle.

« T’es folle ! Il n’est pas question que t’y vas »

Mais bien sure… Rain était quelqu’un qui obtenait toujours ce qu’elle voulait et malheureusement il ne voyait pas de manière pour l’empêcher de partir pour la France. Il n’aimait pas ca du tout ! Prenant son arme et son équipement il suivait Rain ainsi que les autres en direction des hélicoptères. Pas question qu’elle y aille seule !

Ils survolaient la France lorsque tout à coup, le pilote descendit. Logan arquait les sourcils, ce n’était pas ici que les autres se trouvaient. Ils étaient trop au nord.

« Qu’est-ce que…. Hé! C’est pas ici que les troupes se trouvent eh! »

Problème technique ! Génial ! Super ! Heureusement qu’il s’y connaissait. Il soupira et descendit de l’hélicoptère. Disant aux autres qu’ils pouvaient déjà rejoindre les autres, que ce n’était que quelques kilomètres plus au sud. Pendant ce temps il allait essayer de remettre le truc en marche. Et vu que Rain savait piloter un hélicoptère, ils pouvaient les retrouver par la suite.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 13:43

Après l'arrêt désastreux à la frontière allemande, le militaire se demanda bien où ils iraient par la suite. Tout ce qu'il savait c'était que la Résistance se trouvait sur l'île britannique. Mais même fort de cela, c'était comme chercher une minuscule petite aiguille dans un gros tas de foin. Il était sûr que même s'il ratissait chaque centimètre carré de l'Angleterre ou de l'Irlande, il ne trouverait pas. Après tout, c'était peut-être une erreur de boite noire... Peut-être pas. Oui, c'était ça, il fallait qu'il garde le pessimisme loin de tout. Il le faisait pour Joan, sagement installée derrière, le casque sur ses oreilles, Tag entre ses jambes. La chienne craignait l'hélicoptère et il n'avait rien pour lui mettre sur ses oreilles à elle, car le Hind était peut-être un hélicoptère menaçant, terriblement terrifiant, mais il faisait un boucan du diable. C'était une des raison pour laquelle il volait en pleine journée. Avec la chaleur accablante du soleil, les humains ne sortaient pas. Si les humains ne sortaient pas, les machines avaient tendance à croire qu'ils étaient juste trop fatigués, et donc ne sortaient pas non plus. Et il était vrai que ça chauffait dur, mais c'était la seule manière de pouvoir voyager sans se faire avoir. Après tout, il n'était qu'un simple sergent, sans unité, sans rien d'autre que ses armes, une gamine et un chien. Ah, oui, et le Hind. Dirigeant son hélicoptère vers l'ouest, il eut une sorte de demi-sourire. Il n'avait pas beaucoup eu de bol dans sa vie, mais ce joujou-là, c'était surement ce qui lui était arrivé de mieux et il ne l'échangerait pour rien au monde. C'était le sien, il se battrait jusqu'au bout pour le garder.

Une puis deux heures passèrent. Ils voyageaient maintenant sous un ciel rutilant, éprouvant. La pire heure de la journée et la sueur perlait sur son front. La cabine de l'hélicoptère était comme un sauna, cela devenait l'étuve. Vivement un bon bain! Tiens, c'était marrant qu'il pense à ça, un bain, ça faisait très distingué, tiens. Bah, au moins ça prouvait qu'il redevenait civilisé, non? Il aura fallu quelques années avant que Joan arrive à le décoincer aussi. Le paysage changea légèrement. Ils quittaient une Allemagne encore un peu verte, mais déjà sèche pour une France presque désertique. L'herbe était roussie, les arbres rabougris, les cours d'eau presque à sec. Ils passèrent au dessus de Paris, sans s'arrêter. La ville n'était plus qu'un champ de ruine, mais il y avait toujours cette Tour Eiffel encore debout, décapitée, mais le métal avait résisté au temps et à la météorite. Joan ne chercha même pas à savoir ce que c'était. De toutes manières, ils avaient déjà été en France, mais plus au sud, non loin de la mer, ils avaient longé la côte et ils avaient remonté jusqu'en Suisse, mais pas plus haut. Et puis, soudain le radar bidouillé d'O'Reilly se mit à danser la carioca alors qu'il survolait une zone bien accidentée, comme si une guerre avait fait ravage ici. Surement des combats violents. Même s'il n'était qu'à quelques kilomètres de la zone où Logan et Rain se rendaient, les rotors du Hind se faisait largement entendre. Bien qu'il ne voyait personne de visu, il décida tout de même de se poser dans le coin. S'il y avait eu un combat, c'était qu'il y avait peut-être des indices à trouver quant à l'adresse de la résistance. Peut-être, peut-être pas.


- Joan, prépare-toi.

La jeune fille se leva, épaula son sac à dos, attrapa celui du militaire et s'accrocha à la porte ouverte de l'hélicoptère. La chienne lui colla aux basques. A peine l'appareil se posait que la jeune fille et l'animal était déjà pied à terre à courir sous le couvert des arbres chétifs pas trop loin. Le militaire dut éteindre tous les appareils électriques à bord avant de pouvoir sortir à son tour de l'hélicoptère. Une fois l'appareil parfaitement calme, il reprit son sac-à-dos, ses armes et tous les trois se dirigèrent vers la zone des combats. Ils traversèrent ce petit bois et tombèrent à leur tour sur une clairière. Tag s'immobilisa, mais n'avait pas un air menaçant. O'Reilly comprit rapidement pourquoi. Légèrement camouflé par la frondaison, il y avait deux humains en train de bidouiller le moteur d'un hélicoptère. Le militaire haussa les épaules. A la guerre comme à la guerre, hein. Il s'avança, arme en main, on ne savait jamais, Joan dans son dos, Tag à ses pieds.

- Hey. Je peux vous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 14:00

Rain avait très bien vu le regard de Logan. Mais il ne pouvait pas changer son envie de vouloir partir. De plus c’était nécessaire. S’il y avait beaucoup de blessés, elle devait être sur place et non attendre que ceux avec les petites blessures survivent et retournent à la base. Assise dans l’hélicoptère, Rain regardait par la fenêtre. Ca lui faisait étrange de voir le monde… Il y avait eu tellement de dégâts…. Elle ne s’était pas imaginé que la terre vu du ciel ressemblait à un tas de poussière, à un champ vide. Ce n’était pas le jour de chance pour la résurrection, car le pilote devait se déposer à plusieurs kilomètres qu’il aurait du. Problème technique… Tiens son frère allait être utile pour une fois ! Sortant de l’hélicoptère, je m’approchais de Logan qui disait aux autres de ne pas trainer. Il devait surement ignorer combien de temps cela allait prendre de faire refonctionner cette machine. Et vu qu’il n’avait nullement envie de laisser Rain partir avec eux et qu’il avait besoin de quelqu’un pour piloter l’hélicoptère, ca tombait bien. Regardant les soldats partir pour prêter main fortes à leurs camarades, Rain se tournait par la suite vers son frère.

« Ca va te prendre combien de temps ? Tu sais au moins le faire, j’espère ? Car c’est loin d’être la même chose qu’une voiture de course. »

Au fond Rain ne doutait pas de son petit frère. Si il y avait bien une chose que Logan savait faire, c’était mettre les moteurs en route, n’importe de quel engin, ca avait toujours été une passion pour Logan. Bien que Rain n’avait jamais comprit ce qu’il y avait de tellement intéressant à ca. Mais bon, Logan devait la même chose pour la médecine. Regardant les alentours, elle n’avait jamais mise les pieds en France. Et pendant que Logan mit son nez près du moteur de l’hélicoptère, Rain marchait un peu. Restant néanmoins dans les alentours de l’hélicoptère. C’est alors que son œil tombait sur des silhouettes qui s’approchaient d’eux.

« Logan… On a de la compagnie.. »

Et alors que les silhouettes s’approchaient, Rain reculait de plus en plus. Elle s’arrêtait que lorsqu’elle était à dos contre le métal de l’hélicoptère. Les paroles de l’homme lui fit aux oreilles. Les aider ? Son regard croisait celui de son frère et elle levait son arme en direction des deux personnes et de l’animal. Cr-24…. Logan ne le connaissait pas et Rain ne le connaissait pas. Et après dix ans, ils connaissaient la plupart des têtes. De plus un chien… Ca se serait remarqué. Et les solitaires, les nomades étaient pas très ouverts, et pas directement prêt à aider les autres… Alors il n’y avait plus d’autre option qui s’ouvrait à eux à part ces foutus robots qui ressemblaient à des humains.

« Restez ou vous êtes. »

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 14:17

Est-ce qu’il savait réparer ? Et bien tout dépendait du problème. Si c’était une pièce qui était complètement foutu, il allait avoir du mal à le repérer avec un équipement de réparation assez simple. Il se contenta de jeter un regard vers sa sœur, sans pour autant dire quoi ce soit sur sa question qui était plus une remarque qu’autre chose à ses yeux. Et alors qu’il commencait à chercher le problème, il se mit à parler à Rain, les yeux fixés sur l’intérieure de l’hélicoptère.

« Alors c’est quand que tu vas me parler enfin de Carter et toi ? Car tu ne vas quand même pas me dire que votre histoire ne date que d’une nuit et que tadaam bébé a été fait… Quoi que c’est possible… mais j’en doute fortement. »

Rain ne ressemblait pas à Logan qui courait presque après chaque femme dans la Résurrection. Elle était plus discrète et surtout beaucoup plus fixé sur son boulot de médecin qu’autre chose. Et de plus il n’avait jamais vu Chris et Rain se parler. Il ne savait même pas qu’ils étaient amis. Laisse tomber qu’ils étaient amants. Mais au lieu de lui donner une réponse, elle lui disait qu’ils avaient de la compagnie. Directement son regard se levait en direction de Rain et il remarquait des silhouettes s’approcher. Le résistant prit immédiatement son arme et se postait aux côtés de Rain. Une personne se mit à parler. L’aider ? Son regard croisait celui de Rain. Ils avaient pensé la même chose. Ce n’était pas une phrase qu’un être humain aurait sortie. Son arme pointé en direction des inconnus, il n’allait pas l’abaisser aussi facilement. Logan s’était rapproché plus près de Rain. Il devait la protéger, quitte à y perdre sa vie. C’était la seule personne qu’il avait et la personne pour qui il voulait un monde meilleur. Surtout qu’elle était enceinte et qu’il allait devenir tonton. Un enfant était le signe d’un espoir, la continuité de la vie humaine. Et c’était pour cela qu’il se battait. Bon aussi parce qu’il ne pouvait pas rester tranquille pendant plus que quinze minutes, mais c’est qu’un détaille.

« Qui êtes vous ? »

Ca aurait été peut-être plus judicieux de demander ce qu’ils étaient mais les robots savaient parfaitement mentir alors il risquait de ne pas avoir une réponse très correcte. Son regard se posait sur le chien. Ah non… Il n’aimait pas les chiens. Logan avait été mordu lorsqu’il avait été cinq ans et depuis il avait évité les chiens comme il pouvait. Mais depuis quand est-ce qu’Ares créait des robots en forme d’animal ? Peut-être une nouvelle invention… Une manière à gagner plus vite la confiance des humains ? Possible, après tout ils étaient en guerre. Et en guerre tout était permis. Il n’y avait pas de limits à ce que l’ennemi pouvait leur envoyer.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 14:42

Wooh, ils étaient réactifs les deux-là... Le militaire s'immobilisa immédiatement alors que l'arme de la femme se levait vers lui. Joan était protégée, il le savait, car c'était lui-même le bouclier humain, c'était lui qui portait le gilet par balle après tout. Il l'aurait bien refilé à Joan, mais la dizaine de kilos qu'il faisait était trop lourd pour qu'elle le porte, en plus de son sac à dos. La chienne s'arrêta aussi, au pied de son maître, attendant surement un ordre. Machinalement, le militaire avait réagit face à l'arme et avait pointé la sienne en direction de la femme, puis de l'homme quand ce dernier se mit à réagir. C'était pas le moment, bon sang. Il avait déjà mal partout, avait une voire deux côtes de cassées, ce n'était vraiment pas le moment de se fritter avec d'autres survivants. D'ailleurs sa joue le picota ça n'avait pas encore parfaitement cicatrisé depuis la veille. Il eut une pensée bête: il ne devait pas être très présentable. Enfin bref...

- O'Reilly.

Les bonnes habitudes sont celles qui restaient le plus longtemps, n'est-ce pas? En tant que militaire, quand on lui lançait l'ordre de se présentait, il le faisait, c'était plus machinal qu'autre chose. L'homme lui avait posé la question, il répondait. Réaction binaire, pas d'entre les deux. O'Reilly se sentit franchement imbécile une fois qu'il eut répondu. Pour quelle raison il l'avait fait? Aucune idée. Après tout, on s'en foutait bien des noms et des prénoms. Era avait tout balayé, à commencer par la civilisation et son monde civilisé. Mais comme à chaque fois qu'il croisait des gens, il fallait toujours tout recommencer. Il hésita à baisser son arme, mais voyant tout de même qu'il y avait deux calibres, il refusait de mettre Joan en danger. Aussi garda-t-il son arme levé en direction de l'homme, mais zieutant la femme tout pareillement. Il étudia vaguement la carlingue de l'appareil. Le nez et le rotor était typiquement anglais. Un Griffin.

- On ne fait que passer. J'ai juste vu que vous aviez des problèmes avec votre Griffin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 15:58

Logan voulait bien évidemment savoir quel était la relation que Rain avait avec Chris. Mais il y avait bien une raison pourquoi Rain ne lui en avait pas parlé plus tôt. Tout simplement parce que l’amour et les relations étaient les derniers choses à quoi il fallait penser ce temps-ci. De plus c’était plus compliqué que cela en avait l’air. Est-ce qu’elle l’aimait ? Oui. Et lui est-ce qu’il l’aimait ? Surement. Mais c’était loin d’être facile. Rain avait pas mal de choses à faire et Chris était un des dirigeants de la Résurrection. Leur relation avait surtout été de la compagnie du soir, ne pas trop se poser des questions, ils avaient tout les deux d’autre choses à leur esprits… Mais tout cela avait changé lorsqu’elle s’était rendue compte d’être enceinte. Et vous savez ce qui est marrante à une femme enceinte ? Instinctivement elle protège son enfant. En danger, elles prennent une certaine position, en tombant elle se protégeait le ventre, plus que la tête. Bien sure, il fallait le savoir. Et ca fut de même pour Rain, qui s’était plus mise sur son côté et non complètement face aux inconnus. Logan s’était mis à côté d’elle. Et pour une fois, elle était contente de l’avoir près d’elle. Tout comme elle, il ne faisait pas confiance à ses inconnus. A la question de Logan, l’homme avait répondu si machinalement, que Rain ne faisait que serer plus fort son arme. Son regard se posait sur la chienne et sur l’adolescente. Aux paroles de l’inconnu, elle retournait son visage sur l’homme.

« vous semblez vous y connaître… »

Les machines devaient s’y connaître aussi. Après tout il y avait beaucoup d’information à mettre dans une conserve métallique. Elle ne baissait pas sa garde, mais contrairement à Logan, Rain ne s’était jamais retrouvé dans le feu de l’action, elle n’avait jamais du se battre contre une machine. Et tout à coup elle commencait à se demander si elle n’aurait pas du rester en Ecosse, dans la base. Mais ses idées allaient vers les résistants blessés et son orgueil montait. Néanmoins, Rain ne savait pas quoi faire. Il disait vouloir les aider… Oui pour par la suite savoir ou la base se trouvait et pour les tuer.

« Merci, mais sans facon. »

Elle ne savait toujours pas trop quoi faire. C’était pas elle qui avait l’habitude de se retrouver dans des situations périlleuses. Mais d’un autre côté, Logan ne réagissait qu’à la pulsion, il ne réfléchissait jamais deux fois et c’était pas toujours très bon non plus.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 16:11

Logan examinait la petite troupe qui se trouvait devant eux. O’Reilly.. Et les autres, ils n’avaient pas de nom ? Le chien et la fille ? Bien sure, des noms humains… comme toutes les machines d’Ares qui voulaient s’infiltrer. Manquait plus que la machine lui dise qu’elle cherchait la base. Au moins elle aurait été honnête ! De plus en plus, Logan s’approchait de sa sœur. Il ne voulait pas qu’il lui arrive quoi ce soit. A elle et à son futur neveu ou nièce.

« Et les autres ? Ils sont anonymes ? »

Grande gueule et irréfléchi.. Oui, ca c’était Logan. Et c’était pour ca qu’il s’était souvent fait réprimandé par Caldwell. Mais on ne pouvait pas le changer. Il était ainsi, un point c’est tout. Puis ce n’était pas un soldat, il n’avait pas apprit à patienter et d’attendre les ordres. Encore une chose sur quoi il s’était souvent cassé la tête contre Caldwell. Son regard se posait un court instant sur Rain, lorsque ce O’Reilly parlait de l’hélicoptère ainsi du fait qu’il ne faisait que passer… Oui, c’est sure… De nos jours on passe comme ca pour dire un petit bonjour pour ensuite vous en aller. Et même si ils s’en allaient, ils risquaient de revenir, de les attaquer par surprise, ou d’amener plus de machines. C’est à ce moment que la radio dans l’hélicoptère commencait à faire une transmission.

« Résurrection à Heli 2…. Vous m’entendez… Ici Parker… Êtes-vous arrivés à destination ? Quels sont les dégâts ? Over. »

Logan grimaçait et tournait doucement son regard vers Rain. Ne pas répondre serait les faire s’inquiéter… mais il ne voulait pas baiser son arme ni son attention de ces gens. De plus il fallait faire attention à ce qu’ils disaient. On ne pouvait pas dire que les autres étaient partis porter main forte. Les machines ne pouvaient pas le savoir. S’adressant à Rain, tout en tenant l’homme à l’œil.

« Répond-les, dis qu’on les recontacte. Et dis rien d’autre. »

Alors que Rain baissait son arme et rentrait dans l’hélicoptère, Logan s’adressa à l’homme, qui semblait être le chef de cette bande. Note, logique s’ils devaient se faire passer pour des humains. Mais il y avait une raison pourquoi Logan n’avait pas encore tiré sur la gâchette. Et cela n’avait rien à voir avec le fait que l’homme était armé également. Non c’était parce qu’il ne tuait que les machines et il n’était pas certain qu’il s’agissait de Cr-24. Et Logan n’était pas un meurtrier et ne tenait pas à le devenir.

« Qu’est-ce que vous faites, ici ? »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 17:43

Le militaire se redressa très légèrement, par la surprise. Oui, il avait répondu directement. On lui avait demandé son nom, il avait répondu son nom. Encore sous régime binaire quoi. Il assura sa prise sur le famas qu'il pointait toujours sur eux avant de répondre.

- Joan... et la chienne, Tag.

Dans son dos, la jeune fille grommela à voix basse qu'il arrête de donner son nom à tout le monde. La tension était à son comble. Et ce n'était pas bon comme situation. D'ordinaire, quand il croisait des survivants, il y avait un échange de velléité pendant quelques secondes, puis ça se calmait, car tous comprenait que la survie des uns dépendaient de la survie des autres. L'humain devenait une sorte d'animal, défendant le peu de choses précieuses auxquelles il tenait. O'Reilly était pareil. Il voulait protéger Joan pour la mettre à l'abri. Il lui fallait retrouver cette résistance à tout prix. C'était ça, le prix qu'il payait pour s'attacher à une gamine. Tag restait parfaitement normale, détendue et pas intriguée, comme si que cette rencontre était parfaitement normale. C'était donc qu'il n'y avait pas à craindre d'eux, non? Mais il ne voulait pas baisser son arme tant qu'ils pointaient les leurs sur Joan.

- Parce que c'est mon boulot de les reconnaître.

Le quiproquo augmentait de seconde en seconde. Le militaire ne réagissait que par instinct et comme la dame avait dit qu'il s'y connaissait... Bah oui, dans les commandos, on apprenait tout ce qui concernait les autres armées, pour si un jour on tombait dessus, en bon ou en mal. Et comme les habitudes étaient fortement ancrées, il avait utilisé le présent, plutôt que le passé.

« Résurrection à Heli 2…. Vous m’entendez… Ici Parker… Êtes-vous arrivés à destination ? Quels sont les dégâts ? Over. »

Cela prit O'Reilly totalement par surprise. Il baissa instantanément son arme. Le message radio avait bien dit "Résurrection"? Etait-ce la même chose que la Résurrection que Mirage avait parlé? La résurrection, c'était bien la résistance non? Incapable de décider quoi que ce soit, il ne vit pas la dame baisser son arme et se diriger vers le siège du copilote pour répondre à l'appel. Encore une fois, à la question, il répondit sans y penser. On donne un ordre, il obéit en répondant. Il était bien trop surpris et décontenancé qu'il n'y faisait pas attention.

- Il y a eu un combat un peu plus loin. Nous allions voir ce qu'il s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 20:36

La radio se fit entendre et Rain remarquait très vite la grimace sur le visage de Logan. Mais au fond, le fait qu’ils avaient un hélicoptère était déjà un indice pour dire qu’ils étaient de la Résurrection. Baissant doucement son arme, Rain partit dans l’hélicoptère. Ca lui rappelait l’Allemagne et son travail d’avant… Survoler les forets et les montagnes pour arriver plus vite chez les gens, pour savoir sauver plus de vie… Qu’est-ce qu’elle avait aimé cette époque de sa vie.

« Héli 2 à la base ? Ici Rain Thornton. On n’a pas la possibilité de parler… Des 24. On vous recontacte dès qu’on a l’occasion. »

Ressortant de l’hélicoptère, son regard croisait un court instant celui de Logan. La résurrection comprendrait directement pourquoi ils étaient dans l’incapacité de parler. Des Cr-24… Bien sure pour parler un peu en code, Rain avait décidé de dire simplement le chiffre. En priori ca aurait pu être le chiffre de n’importe quoi. Elle examinait les deux personnes et le chien. Est-ce qu’Ares aurait vraiment pu faire une machine chien ? Franchement… elle en doutait fortement… mais après tout, qui était-elle pour dire quoi ce soit ? Elle ne se battait pas contre les machines, elle se trouvait presque vingt-quatre heures sur vingt quatre dans la base, enfermé dans l’infirmerie. L’œil de Rain tombait sur le visage de l’homme… Blessé… Est-ce que les machines pouvaient être blessées… Oui surement. Mais ce qu’ils ne se réparaient par eux-mêmes ? Ou est-ce qu’elle avait zappé un cours sur les robots ? Attirant l’attention de Logan sur la blessure de l’homme, en disant.

« Qu’est-ce qui vous êtes arrivé au visage ? »

Son arme dans sa main, elle n’avait pas eu le reflex de le repointer sur l’homme. Du moins pas pour l’instant. Puis quelque chose lui disait que s’ils étaient des machines, ils étaient plus là pour obtenir des informations ou pour les capturer. Car si il auraient voulu les tuer, ils l’auraient déjà fait. Puis d’habitude les machines ne saignaient pas… A moins que là encore elle ait raté un cours sur les robots.

« Ecoutez pourquoi est-ce que vous ne partez pas ? On sait très bien se débrouiller et on n’a pas besoin de votre aide. »

Rain haussait les épaules en direction de Logan. Bah quoi ? Fallait bien dire quelque chose non. Rester là, une arme pointée sur l’autre, n’allait pas les avancer. De plus qu’ils perdaient beaucoup de temps en ne faisant rien. Bien sure, si ils partaient et qu’ils étaient des machines, ils risquaient de revenir en force, mais il fallait bien faire quelque chose, et Logan semblait non plus pas trop savoir quoi penser de tout ca

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 20:52

Joan et Tag…… Et puis O’Reilly… Mouais des noms comme des autres. Aux paroles de Rain et la réponse de O’Reilley, Logan arquait ses sourcils. C’était son boulot ? Ca voulait dire quoi ca ? Que ce que son boulot voulait dire, et est-ce que ca avait un rapport avec Ares ?

« C’est votre boulot ? »

Est-ce que les robots s’avaient mime la surprise? Puis pourquoi est-ce qu’il se la jouait à la surprise… Soit il voulait les piéger soit.. C’était un survivant. Mais si c’était un survivant, pourquoi est-ce qu’il était surprit d’entendre le message radio ? Là il ne comprenait pas trop. Ecoutant les paroles de Rain pendant qu’il demandait ce que l’homme faisait ici. Un combat hein. Rain revenait, mais ne pointa pas son arme. Et bien lui, il ne comptait pas baisser sa garde. Il ne faisait pas des tout confiances aux machines, ni aux nomades. Et ils étaient bien un de deux.

« Il y a eu un combat et vous êtes curieux… la plupart… non la majorité des survivants auraient eu la réaction de partir très vite et non d’aller regarder ce qui s’est passé…. Qu’est-ce que vous êtes vraiment venu faire ici ? »

Aux paroles de Rain, il regardait plus attentivement l’homme. C’était quoi ca ? Du sang séché ? Oui… Bah ca voulait pas dire que ce n’était pas du sang de quelqu’un d’autre. Logan commencait à s’impatienter doucement. Comme d’habitude si il n’avait rien à faire. Néanmoins Rain avait relevé un point crucial… Les machines ne saignaient pas… Mais bon, Logan se voyait vraiment mal tirer dans l’homme pour voir si oui ou non, il y avait du sang qui coulait. Rain disait aux gens de partir, qu’ils savaient se débrouiller… oui espérons surtout qu’il puisse mettre l’engin en marche avant qu’un renfort revient. Logan attendit, regardait les réactions. Au fond il ne savait pas si les laisser partir était une bonne idée. S’ils revenaient ou les attaquaient par surprise… Ils étaient qu’à deux et Rain, bien qu’elle ait eu des entrainements, n’était pas une très grande combattante. Elle ne s’était jamais trouvée au sein de l’action et Logan ne tenait pas trop à qu’aujourd'hui devient son baptême.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 21:27

Quelques fois, dans des situations qui pouvaient tourner au drame en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, on pouvait avoir des constatations bêtes. O'Reilly en eut justement une alors que la dame répondait à la radio. Ca se voyait qu'elle n'était pas militaire. Aucun nom de code, aucune coordonnée, rien. D'accord, d'accord, depuis Era, il n'y avait plus de militaire, mais c'était plus fort que lui. D'ailleurs, l'homme non plus ne semblait pas être militaire, ou du moins ne semblait pas l'avoir été. L'homme se fit curieux. O'Reilly ne répondit pas. Ca n'aurait fait qu'envenimer la situation qui était déjà à son comble. Mais pourquoi il tombait toujours sur des têtes à claques. Trois jours de suite quoi. Avant, les personnes avaient été plus ou moins méfiantes, mais cela avait fini en moins de quelques secondes, surtout quand ils voyaient la chienne. Mais ceux-là... à en croire leur radio, ils venaient de la Résurection... Ca voulait dire... qu'ils savaient des choses que lui ne savait pas? Son regard tomba sur Tag, puis il se souvint de la veille. Les machines avaient capturé le gamin, elles avaient laissé tomber les adultes, même une machine s'était mis à la poursuite de Joan. A croire, que... Ah, non, c'était pas le moment de penser à ça, il avait une arme braquée sur lui. Il haussa les épaules. D'abord, répondre à l'homme, sur ce qu'il venait faire ici.

- Je cherche du carburant, de la nourriture, tout, n'importe quoi pour survivre. Comme il y a eu un combat, je peux supposer qu'il y a quelque chose de valeur là-bas.

Il se tourna vers la dame pour lui dire le regard noir.

- Ce qui arrive quand on croise un tas de boulons. J'ai deux côtes cassées aussi, si vous voulez tout savoir.

Il en avait assez, mais il ne pouvait pas faire un mouvement. Les deux personnes semblaient des plus nerveuses et s'il bougeait le petit doigt, il ne donnait pas cher de sa peau. Tant qu'à faire autant rester là. Un, il avait plus de chance sur la distance, s'ils n'étaient pas des militaires d'avant Era, il avait de la chance à ce qu'ils ne soient pas non plus de bons tireurs. Distance disait sécurité. Quand la femme demanda à ce qu'ils s'en aillent. Le militaire nia du chef.

- Pas tant que j'aurai une arme braquée sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 22:43

Quelque chose de valeur ? Qu’est-ce qu’ils pensaient qu’ils se battaient pour la dernière miette de pain, pour le dernier paquet de M&M’s ? C’était une bataille de survie, une guerre. Et lui pensait pouvoir trouver quelque chose d’utile dans cette bataille ! Rain le regardait quelques longues minutes avant de prendre la parole.

« Il n’y a que blessés, morts et machines que vous pouvez trouver ici. Alors je ne resterais pas dans le coin si vous tenez à votre vie… Car machine et humain se font tuer par ici. »

Des regards noirs… Oui, elle en recevait pas mal. Quand les gens souffrent ils ont toujours une fâcheuse habitude de vouloir verbalement s’en prendre à celle qui les soigne. C’était une réaction assez gamin, selon Rain. Mais c’était surement humain. Quoi qu’il en soit, lorsque l’homme lui dit qu’il avait deux côtes cassées. C’était plus fort qu’elle-même et elle devait proposer son aide. Après tout c’était son métier. Et c’était sa raison de sa venue en France.

« Je suis médecin…. Baissez votre arme et laissez-moi vous soigner. »

Il y avait vraiment très peu de chance qu’il la laisse faire, et encore moins de chance que Logan la laisse s’approcher de lui. Mais est-ce que ce n’était pas la meilleure manière de savoir si il était humain ou pas ? Quoi qu’il en soit, Rain le regardait et attendit une réponse. Son arme à elle, était rabaissée depuis bien longtemps déjà. Mais elle savait que Logan n’allait pas faire de même. Trop têtu, trop fière et trop protecteur. Rain les regardait, au fond elle ne pensait pas qu’ils étaient des machines… Mais est-ce qu’elle était prête à prendre le risque ? Non ils devaient rester sur leurs gardes. Et pourtant Rain tournait son visage vers son frère.

« Baisse ton arme, Logan. Ca ne sert à rien. »

Elle fixait son frère, mais elle n’était pas sure qu’il allait l’écouter. Aussi têtu qu’une mule ce mec ! Mais bon, c’était surement un trait de famille, car de son côté, Rain pouvait être assez bornée. Bien sure aucun signe de la part de Logan qu’il allait faire ce qu’elle disait.

« Logan ! Tu veux qu’on fasse quoi ? Attendre que la nuit tombe ? Pointer une arme l’un sur l’autre sans pousser sur la gâchette ne sert pas à grand-chose. Alors soit tu tires soit tu l’abaisses. »

Pourquoi est-ce que les hommes ne voulaient jamais écouter ? C’est vrai, à la fin, l’homme ne voulait pas partir parce que Logan refusait de rabaisser son arme et de son côté Logan refusait de baisser son arme tant que l’homme était là…. Allo… C’est un cercle vicieux, les mecs. Rain attrapait marre de tout ca. Elle prit sa trousse de soin et s’approchait de l’homme. Tant pis si cela ne plaisait pas à son frère. Elle n’en avait qu’à faire.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 23:17

Quelque chose de valeur? Oui, les humains. Voila ce qu’il y avait de valeur à trouver par ici. Logan ne disait rien, d’ailleurs c’était inutile car sa sœur venait de prendre parole. Ses pensées allèrent vers l’hélicoptère qu’il fallait remettre en route… Mais ses pensées furent subitement coupées par les mots de sa sœur. Le soigner ? Son regard se tournait directement vers elle. Mauvaise idée, puis il n’allait pas la laisser s’approcher de lui, et si c’était une machine ? Ses hormones voulaient jouer à l’héroïne ou quoi ? Il fixait sa sœur, il n’était pas d’accord avec son plan, même si il avait comprit son petit manège. Si elle examinait les blessures, elle allait directement voir si c’était une machine. Mais si s’en était une, il pourrait directement la descendre. Et c’était un risque qu’il ne voulait pas prendre.

« Rain. »

Il lui fit un signe non. Et peut-être qu’il n’aurait pas du, car elle avait la fâcheuse tendance à faire toujours le contraire de ce qu’il lui disait de faire. L’inconnu refusait de partir avec l’arme braqué sur lui. Et bien tant pis pour lui. Il n’avait qu’à rester là. Car Logan n’allait pas baisser son arme et devenir vulnérable ou laisser Rain devenir vulnérable. Et ca fut un non royale que sa sœur recevait de sa part lorsqu’elle lui disait de descendre son M16.

« J’y pense meme pas! “

Et ainsi les choses étaient belle et bien claires. Logan n’allait pas obéir aux ordres de sa sœur. D’ailleurs cette dernière n’avait aucun ordre à lui donner. Puis il commencait à se demander qui était l’imprudente dans cette histoire. Soit tu tires soit tu l’abaisses… Aucun des deux. Il n’était pas le genre à tirer simplement pour gâcher des munitions, et puis il n’était pas stupide et suicidaire de descendre son arme. Que l’autre le fasse en premier ! Tout à coup, Mademoiselle Thornton prit sa trousse et s’avançait vers l’inconnu. Et alors c’était lui l’impulsif dans l’histoire ! Serrant ses dents, Logan rattrapait sa sœur, la tirant en arrière par le bras, tout en gardant ses yeux rivés sur l’inconnu.

« Je peux savoir ce qui te passes dans la tête ? Et alors c’est moi l’impulsif et le suicidaire ?! »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Ven 10 Déc - 23:28

« Il n’y a que blessés, morts et machines que vous pouvez trouver ici. Alors je ne resterais pas dans le coin si vous tenez à votre vie… Car machine et humain se font tuer par ici. »

- C'est bien ce que j'ai dit. Je cherche des choses de valeur. Ne croyez pas que j'entends par là de l'or ou de l'argent. S'il y a un combat, je veux aider.

Elle croyait quoi? Elle sortait d'où? Pour lui valeur n'avait jamais voulu dire un pécule retraite. Il était soldat, il était militaire. Pour lui sauver une vie était bien plus important que les bijoux de la Couronne d'Angleterre. Mais si en plus il pouvait récupérer une arme, des munitions, de la nourriture, ça c'était de la valeur. Jamais il ne pensait à de l'argent. De toutes manières, cela ne voulait plus rien dire depuis Era. Elle n'était définitivement pas une combattante, elle l'aurait menacer avec autre chose, aurait cherché la petite bête. Non, elle devait être à la surface depuis peu. Peut-être que lui aussi d'ailleurs, l'homme qui le menaçait toujours. Dans le dos du militaire, Joan s'impatienta, mais ne bougea pas de sa place, elle lançait juste des regards sauvages aux deux autres personnes. Elle ne les connaissait pas, elle en était même terrifiée. Et sa peur généralement se transformait en colère. Elle voulait s'en aller. Le militaire attendait patiemment. Avec les personnes nerveuses, il fallait garder patience, toujours, les calmer avant, les comprendre. Il resta donc stoïque, jusqu'à ce que la dame n'annonce qu'elle était médecin. Elle ajouta qu'il devait baisser son arme. Il fronça les sourcils. Mais elle était déjà baissée son arme... Peut-être qu'elle voulait dire de l'épauler, montrer qu'il ne l'utiliserait pas. Néanmoins, s'il bougeait le petit doigt, l'homme tirerait peut-être. C'était un risque à prendre. Il analysa la situation rapidement. Même si l'homme savait viser, il chercherait à attendre le buste, c'était l'endroit le plus large d'une personne. Et O'Reilly était protégé par son pare-balle. Il pouvait juste essayer. Doucement il retira la main de la gachette et attrapa la lanière, faisant des gestes amples, mais lents pour prouver qu'il ne cherchait pas à tirer. Il épaula son arme et pria pour que l'homme ne tire pas.

« Logan ! Tu veux qu’on fasse quoi ? Attendre que la nuit tombe ? Pointer une arme l’un sur l’autre sans pousser sur la gâchette ne sert pas à grand-chose. Alors soit tu tires soit tu l’abaisses. »

Sympa, merci. Le militaire plissa les yeux, les muscles tendus. Il serait prêt à bouger à la moindre seconde si le bonhomme devenait hostile. Et puis, soudainement, la femme s'avança, puis l'homme. Joan fit un pas en arrière, horrifiée, terrorisée. Le militaire fronça les sourcils, pourquoi venait-elle vers lui? Tag quant à elle s'élança, contente de voir une nouvelle personne, heureuse. Trop surpris par la démarche de la femme, il ne se rendit pas compte des mouvements de la chienne. Finalement, il put se reprendre. Peut-être que ça simplifierait la situation. Quitte ou double. Il laissa tomber son sac-à-dos, tendit l'arme à Joan.

- Reste ici et tire s'ils essayent quoi que ce soit.

Et il s'avança, mains en l'air montrant qu'il n'avait aucune arme à sa portée, malgré les deux holsters à ses cuisses. Tag galopa vers lui puis marcha à sa hauteur, en direction des deux autres adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 0:21

Il voulait aider… mais de quel côté… Là se trouvait la question. Mais attendre alors qu’il y avait des vies à sauver ? Des blessés qui s’amplifiaient de plus en plus. Et pourquoi ? Pour attendre que des machines leur tombent dessus ? Mais bien sure, Logan gardait son arme braqué sur l’homme. Ah Logan ! Mais d’un autre côté, elle ne pouvait pas lui en vouloir. D’ailleurs quelque part Rain préférait que Logan tienne l’homme à l’œil. Il avait déjà baissé son arme doucement, faisant des gestes simples et très lentement. Au moins, il semblait vouloir coopérer, c’était déjà quelque chose de positif non ? Oh elle aurait du se méfier de la chienne, mais elle n’avait pas pu s’empêcher de sourire en voyant la chienne qui était heureuse. Son regard se posait sur l’homme qui avait donné son arme à la fille et s’avançait à son tour vers elle. Mais bien sur Logan avait fait aussi quelques pas, disant qu’elle était suicidaire. Elle soupirait doucement et lui murmurait doucement.

« T’occupes Logan. Je vais l’examiner et s’il fait un mouvement brusque ou que je me retire brusquement, tu tires sans hésitation. C’est qu’il n’est pas humain. »

Je donnais mon arme à Logan. Elle n’avait pas besoin de ca pour examiner quelqu’un. S’arrêtant lorsqu’elle était arrivé à la hauteur de l’homme. A première vue la blessure qu’il avait au visage semblait être réelle… Mais il fallait être sur n’est ce pas ? Levant doucement sa main en direction de l’homme, elle lui dit, afin de ne pas penser qu’il allait lui faire du mal.

« Je peux ? »

Mais elle n’attendit pas vraiment une réponse de l’homme. Elle avait déjà prit un désinfecteur, et poussait doucement la watt contre la blessure. Par la suite, elle l’enlevait la watt. Blessure.. Se tournant vers Logan.

« Humain. »

Logan semblait se détendre un peu et Rain sourit doucement. Avant de s’agenouiller et d’ouvrir sa trousse de soins. Maintenant qu’elle était sure qu’il s’agissait d’un être humain, elle se détendit plus. Les humains, ca elle avait plus l’habitude de quotoyer.

« Vous nous aviez fait peur… On pensait que vous étiez des machines… vous voulez bien enlever votre gilet et votre haut, afin que je puisse examiner vos côtes… du moins si vous voulez ? «

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 0:52

Logan n’aimait pas les tournures des choses. Pas du tout. Il regardait la jeune fille qui avait l’arme de l’homme, pendant que Rain marchait en direction d’O’Reilly. Son arme braqué sur l’homme, un seul mauvais moment et il tirait. Rain s’était approché de l’homme et après quelques instants, elle se tournait vers lui. Humain… Soulagé, Logan baissait son arme et s’approchait enfin de l’homme et de Rain. Maintenant que le fait qu’il était sure que l’homme était un humain, Logan reprit son air décontracté. Présentant sa main à l’homme.

« Logan Thornton. Désolé pour l’accueil…»

Son regard s’attardait sur la chienne, et il faisait attention à ne pas trop être près d’elle. Les chiens et lui… non ca n’allait pas trop. Retournant son regard vers l’homme, puis par la fille. Il se grattait la tête. La chose qu’il allait dire n’allait pas être vu très bien, surtout qu’ils ne se connaissaient pas. Mais bon il fallait le dire..

« Rain… tu pourrais pas écouter si il y a des battements de cœur près de la chienne et la fille ? »

Maintenant on allait le prendre pour un homme sans cœur, mais il devait le faire. D’accord l’homme était humain, mais il fallait être sure pour les deux autres aussi. Et pour se justifier envers Rain, il lui dit.

« Désolé…. Ordres de Caldwell. Faut être sur de tout le monde. Et je pense qu’écouter leur battement de cœur est plus civilisé de les faire saigner. »

Bah oui, écouter leur battement de cœur n’était que pour être sure, de pouvoir leur faire confiance. Néanmoins ils étaient humains mais ils n’étaient pas des résistants du coup il fallait quand même les tenir à l’œil. Car les nomades n’étaient pas des gens facile.

« Vous venez d’où ? »

Puis il se souvenait de la Résistance et qu’ils avaient essayés de les contacter un peu plus tôt. Fallait peut-être reprendre contact avec eux… Logan se retournait et marchait en direction de l’hélicoptère ou il essayait d’avoir Parker, lui expliquant qu’il y avait eu un problème avec l’hélicoptère et qu’ils étaient tombés sur des autres survivants. Et que les autres étaient partis vers le front. Peu de temps par la suite, Logan sortait de l’hélicoptère et se retournait vers le moteur. Il fallait à tout prix remettre cette chose en marche. Puis Rain était occupé à soigner le survivant, alors autant se rendre utile à son tour.

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 5:33

Bon la femme s'approchait, visiblement, ils faisaient un effort dans les deux camps. Il n'avait pas envie ni le besoin d'être soigné, mais bon, si ça pouvait lui faire plaisir. Si elle était vraiment médecin, qu'est-ce qu'elle fichait là, au milieu de nulle part sans aucun blessé autours? La méfiance revenait et au galop en plus. Pourtant Tag était parfaitement sereine, signe que ce n'était pas une menace pour lui. Mais comment aurait pu savoir la chienne? Ils étaient arrivés face à face, et le militaire pouvait largement lire dans la prunelle de son regard la détermination de la dame, ainsi qu'une sorte de générosité, ponctué de tristesse, le regard typique des médecins qui cherchent à aider, mais qui ont déjà trop vu.

« Je peux ? »

Je peux quoi? Elle leva la main en direction de son visage et il eut un léger spasme. La dame était beaucoup trop près à son gout. Son regard s'affola, incapable de cacher sa gêne, mais il prit sur lui et se laissa faire, à contre coeur néanmoins. Elle appuya légèrement sur la belle estafilade qu'il s'était faite la veille et immédiatement il sentit une vilaine piqure du désinfectant.

- Aïeuux.

Bougon, il rechigna, mais se laissa faire, jusqu'à temps qu'elle se retourne vers l'homme qui était avec elle. Il suivit son regard, curieux de ce qu'elle allait dire... Humain? Bah oui, il était humain, elle croyait quoi? Que c'était une machine? Ares était capable de construire des machines, mais pas des humains quand même.

« Vous nous aviez fait peur… On pensait que vous étiez des machines… vous voulez bien enlever votre gilet et votre haut, afin que je puisse examiner vos côtes… du moins si vous voulez ? «

- Vous avez vraiment pensé qu'on était des machines?

Machinalement, sans vraiment s'en rendre compte, il retira son gilet par balle qu'il laissa tomber au sol, puis sa veste militaire et son t-shirt militaire. Désormais torse nu, il arborait un magnifique bandage bien serré autour de sa cage thoracique. Ca lui comprimait les poumons, mais au moins les côtes bougeaient moins à ses respirations. Si jamais elle enlevait le bandage, elle pourrait voir que tout son flanc gauche était d'une jolie coloration violette. L'homme arriva, se présenta et lui tendit la main. O'Reilly la serra, d'une poigne d'homme, militaire, mais il n'ajouta pas un mot, seulement un signe de tête. Joan quant à elle restait là où le militaire lui avait dit de rester, zieutant méchamment les deux inconnus. Tag observait tranquillement les gens, ou reniflait par terre, vaguabondait, ça et là.

« Rain… tu pourrais pas écouter si il y a des battements de cœur près de la chienne et la fille ? »

O'Reilly fronça les sourcils. Il les avait pris vraiment pour des machines. Ares avait réussi à créer des humains mécaniques? C'était hallucinant! Oui, il y avait bien les robots qu'ils avaient combattu, lui et Cara, il y avait deux jours, mais ça c'était vu qu'ils étaient mécaniques. Il regarda la chienne, puis la jeune fille. Si l'une se laisserait faire, l'autre par contre... Le militaire tapa de la main sur sa cuisse et la chienne galopa jusqu'à lui. D'un signe de la main, l'animal s'assit, contente qu'on s'intéresse à elle.

- Je veux bien voir comment vous aller faire pour vous approcher de Joan, ça risque d'être drôle.

Oh que oui, la gamine ne se laissera pas faire, il le savait parfaitement. Elle avait déjà peur à cette distance, ça il le savait, alors si quelqu'un voulait poser la main sur elle, ça allait être hilarant! Et il était hors de question que lui-même la retienne. Il n'était pas son père et c'était le seul être en qui elle avait confiance, raison de plus pour ne pas brider sa liberté et la trahir. Non, si la dame voulait s'approcher, c'était Joan qui déciderait, personne d'autre. D'ailleurs la jeune fille se tenait sur ses gardes, prête à se carapater au moindre pas dans sa direction. Puis une question fusa. D'où venaient-ils? Trois réponses possible. De par là, derrière lui quoi. D'Allemagne, depuis ce matin. Des USA, terre natale. Il haussa les épaules.

- C'est important?

Il laissait faire la femme, mais fixait l'homme qui était reparti vers le Griffin. Il l'observa une bonne et longue minute avant de baisser le regard sur la femme.

- Vous êtes de la résistance?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 12:52

Oh Rain avait très vite vu que l’homme n’aimait pas trop la savoir si près, mais tant pis pour lui. Rain n’y prêtait pas attention et se concentra sur les blessures, avant de se retourner vers son frère et de dire qu’il s’agissait bien d’un humain. Se retournant par la suite vers l’homme.

« Oui, des Cr-24. Ils savent mimer les sentiments et ont l’apparence humaine. Du coup on doit être tout le temps sur nos gardes. »

Portant son attention sur le torse de l’homme, elle enlevait doucement le bandage. Cela datait de plusieurs jours. Et malheureusement on ne pouvait pas guérir de côtes cassées. Cela devait se guérir par soi-même. Logan s’était approché et se présentait.

« Vous avez des anti-inflammatoires ? Sinon tenez. »

Elle lui en tendit avant de se retourner vers son frère qui parlait de deux autres. Ordres de Caldwell eh… Même pas surprenant. Ce militaire anglais avait du mal à faire confiance à sa propre ombre. Elle soupirait.

« Oui… »

Est-ce que c’était important de savoir d’ou ils venaient? Non pas vraiment. Mais cela facilitait souvent la conversation. Rain tournait son regard vers la chienne, qui avait obéit aux ordres de son maitre et tout en prenant son stéthoscope, elle écoutait les battements de cœur. Positif.

« Au moins on sait qu’Ares ne sait pas encore faire des animaux. »

Sortant son stéthoscope de ses oreilles, elle écoutait les paroles de l’homme, tout en posant son regard sur la jeune adolescente. De la rage dans ses yeux, mais vu sa manière de se bouger, c’était surtout la peur qui l’animait. Elle avait déjà vu ce genre de réactions au début d’Era et cela n’avait jamais été facile pour s’approcher de ces gens-là. Son regard tourné vers l’homme.

« C’est ca ou la faire saigner… Et je n’aime pas voir couler du sang inutilement. Vous ne pourriez pas lui expliquer la situation… ? »

Logan finit par partir, et Rain regardait toujours la jeune femme. En cas normale, elle l’aurait laissé tranquille. Mais le problème c’était qu’elle n’était pas dans la base et pas dans l’infirmerie. Ici elle n’avait pas vraiment le choix d’obéir aux ordres. Utiliser de la force ? Ce n’était pas son genre, et de plus les gens qui étaient animés pouvaient avoir une force incroyable. Et puis pourquoi est-ce qu’elle devait s’en occuper ? Après tout c’était Logan qui était sous les ordres de Caldwell et des autres. Rain était considérée comme simple civile. Et tout le monde pouvait écouter un battement de cœur. Pas besoin d’avoir fait des études pour. Rain examinait l’homme suite à sa question. Même si elle ne se battait pas, elle faisait partie de la Résistance, tout le monde à la Résurrection faisait quelque chose pour se rendre utile. Femme, Homme et enfant.

« Je vois que vous avez entendu de nous… on devient populaire. »

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 13:19

Logan préférait ne pas trop parler des machines. Du moins pas pour l’instant, à quoi bon faire un détaille des Cr-24. Ces survivants n’avaient jamais du voir des Cr-24. Ce qui voulait dire qu’ils s’étaient donc trouvés pendant un bon moment en Europe central ou Est.

- C'est important?
« C’est important afin de savoir ou on doit encore chercher pour trouver des survivants. Et puis c’est toujours intéressant de savoir la nationalité des survivants. »

Ses mains dans ses poches, il regardait la fille. Oui, ca ne semblait pas être quelqu’un de facile. Mais autant de plus d’être sure qu’elle n’était pas au service d’Ares. De plus si ils ne faisaient pas et que ca tournait mal… Au non il ne voulait pas avoir la mort de plein d’amis sur la conscience. Et de plus, déjà que Caldwell ne l’appréciait pas trop, si ce dernier savait qu’il n’avait pas prit tout les précautions, il risquait de ne plus être envoyé en mission. Et Logan tenait à se battre, à risquer sa vie, à bouger, à augmenter l’adrénaline dans son sang.

« Au moins on sait qu’Ares ne sait pas encore faire des animaux. »
« Super ! Je ne suis déjà pas fan des machines, mais alors des machines en forme de chien… Ah non merci ! »

Par la suite, Logan se dirigeait vers le cockpit, envoyait un message à la base, avant de se retourner vers son kit de réparation et d’examine l’hélicoptère, pendant que Rain s’occupait de ces survivants. Il ne faisait pas vraiment attention à la conversation, de plus il se trouvait un peu trop loin pour les entendre convenable et il n’avait pas envie de tendre l’oreille. Sifflotant doucement pendant qu’il travaillait, Logan se demandait ce qui se passait à quelques kilomètres d’eux. Est-ce que la bataille continuait ? Est-ce qu’ils s’étaient retirés ? Est-ce qu’ils avaient perdus ? Gagnés ? Tant d’options… Mais aucune manière de le savoir. Et quelque part il ne savait pas trop si il voulait vraiment le savoir. Ce n’était pas facile d’entendre que des camarades étaient morts au combat ou qu’ils avaient été capturés. La mort ou la capture… Il préférait surement la mort qu’à se retrouver dans les mains d’Ares. Il y avait beaucoup trop de rumeurs qui couraient à propos de ces camps. Qu’est-ce qu’on y faisait ? Pourquoi est-ce qu’Ares était intéressé par les humains ? Pourquoi pas tous les tuer ?

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 13:49

Des machines qui mimaient les sentiments humains? Waoh... Bon sang, c'était encore pire qu'il ne craignait. Décidément, il devait vraiment trouver un endroit sécurisé pour Joan. La femme s'occupa de ses côtes, ouai, elles étaient cassées. Il n'avait pas le choix que de subir et serrer les dents. Y'avait pas de recette magique pour soigner tout ça. Ca faisait drôle quand même de se faire soigner par quelqu'un qu'il ne connaissait absolument pas. Avant Era, il allait voir le médecin militaire, le même pendant toutes ses années, quelques fois c'était l'antenne médicale sur le terrain, quelques rares fois, c'était carrément un membre de l'unité, mais là, cette femme, c'était... autre chose, elle était quelqu'un qu'il ne connaissait absolument pas et surtout ce n'était pas une militaire. Est-ce qu'elle était vraiment médecin? Bah, depuis Era, plus personne était quoi, c'était juste une "spécialité", plus ou moins.

- J'ai l'air d'avoir une tête de pharmacien? Non, gardez-le, je suis résistant et puis c'est précieux ces machins-là.

L'homme qui lui avait demandé d'où il venait insista que cela pouvait être intéressant de savoir de quel pays il venait. Ah bon? Parce qu'il y avait encore des pays? Remarquez, lui-même s'accrochait bien à son ancien boulot. Mais ils n'étaient pas très perspicaces tout de même. Il parlait avec un accent américain, il portait un uniforme de l'armée américaine. D'accord, son nom, ça ne faisait pas très américain, ni même le famas, mais bon, ils ne semblaient pas connaître de vue les types de fusils. Bah, si ça pouvait lui faire plaisir.

- Etats-Unis d'Amérique, tous les deux, on est arrivé il y a quatre ou cinq ans maintenant sur ce continent.

La chienne se laissa faire, le regard brillant alors que la dame s'approchait avec son drôle d'engin. Quand elle eut finit, la chienne gambada un peu plus loin farfouillant les herbes roussies de sa truffe. Le médecin finit par dire que si Joan ne voulait pas qu'elle s'approche, il fallait la saigner. Le militaire posa d'abord un air ahuri sur la femme puis un regard noir de colère. Saigner sa fille? Nan, mais elle était pas bien ou quoi? Instinctivement, il se plaça entre la femme et la fille, barrant le passage. Joan même si plus éloignée avait entendu et serrait le famas dans ses mains l'envie irrésistible de coller une balle entre les deux yeux de la dame.

- Expliquer ne servira à rien. Quant à la saigner... vous êtes vraiment pas bien...

Le militaire vérifia que le bandage avait été remis et bien serré, puis il enfila son t-shirt et veste avant d'attacher son gilet pare-balle. C'était des malades! Hors de question qu'ils ne restent plus longtemps ici.

- Populaire ouai, complètement cinglés aussi.

Demi-tour droite et en avant. Il retourna auprès de Joan sans demander son reste, Tag regarda la scène puis cavala jusqu'à son maître. O'Reilly remit son M16 dans le dos, le sac-à-dos par dessus et le famas à la main. Puis après un regard menaçant, il continua sa route, Joan avec lui. Il allait définitivement voir ce qu'il se passait sur le terrain, pas question de rester près des cyphonés du cerveau. Saigner Joan... Et puis quoi encore, danser la carioca aussi, non? Quand on avait à faire à des tordus de ce genre, mieux vallait ne pas rester dans le coin et encore moins s'attarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 15:19

Soupire de la part de Rain en voyant la tête et en entendant les paroles de l’américain. Quand elle disait saigner, elle ne voulait pas dire lui faire piser le sang non plus eh. Une petite coupure, une goute de sang et c’était déjà bon… Mais quelque part, sachant qu’ils avaient jamais réellement du trainer avec des gens, qu’ils avaient parcouru la terre pendant si longtemps… La confiance était quelque chose de rare et de pas facile à gagner.

« Il ne s’agit qu’une petite coupure de rien du tout, Mr. O’Reilly. »

La résistance cinglée ? Un petit sourire s’affichait sur les lèvres de Rain. Peut-être est-ce qu’il avait raison. Après tout il fallait manquer quelque casse pour continuer à garder espoir, pour combattre des machines plus puissantes qu’eux-mêmes. Sans parler que la parano avait atteint pas mal de résistants et surtout ceux qui tenaient les rênes de la Résurrection. Il voulait continuer sa route solitaire ? Bien, elle n’allait pas lui en empêcher. D’ailleurs la Résistance ne recrutait pas, ils prenaient les volontaires et aidaient les gens qui voulaient être aidés. Et apparemment ce n’était pas le cas pour ces deux-là. Rain retournait au près de son frère. S’appuyant contre la carcasse métallique de l’hélicoptère.

« T’en a encore pour longtemps ? »

Portant son regard un court instant sur les silhouettes qui s’en allait.

« L’homme est humain ainsi que la chienne…. La fille, je pense, mais je n’en ai aucune certitude. »

Jouant un peu avec sa chaine, elle portait son regard autour d’elle. Pas de machine dans les entourages. Mais ses pupilles devenaient plus grands… De la fumée… il y avait de la fumée qui montait jusqu’au ciel.

« Logan !! »

Elle montrait du doigt la fume, avant de se précipiter dans le cockpit. Cela n’était pas bon signe. Les Résistants jouaient avec des bombes, des explosifs, des fusils, mais jamais avec le feu et surtout pas une aussi grande. Qu’est-ce qui s’était passé ?

« Héli 2 à la base, ici Rain Thornton… Répondez moi c’est urgent ! Over »
« Résurrection à Héli 2, on vous écoute. Over. »
« Il y a le feu en direction ou les résistants combattent. On ignore pourquoi ni comment.. »
« Rain ? C’est Chris. On est au courant pour le feu. Ils essayent de repousser la barrière et d’exterminer les résistants, tout comme ils on fait en Europe Central. Duncan arrive avec plusieurs hélicoptères. Il faut évacuer la zone.»
Sa respiration s’arrêtait brièvement. Ca avait été terrible.. Quelques personnes n’avaient réussit à survivre l’enfer de l’Europe Central. Si Ares continuait à repousser leur défenses….
« Rain ? T’es encore là ? »
« Oui… »
« Vous devez vous tirer de là, Rain. Décollez et partez »
« Oui mais et les résistants ? »
« Caldwell s’en occupe. Ils font évacuer la zone comme ils le peuvent. Mais toi tu dois retourner à la base. Tu n’es pas combattante et ce n’est pas sur un champ de bataille que tu dois te trouver. »
« Chris je suis une pilote d’hélicoptère, on a plein de place libre, on peut facilement prendre des résistants avec nous. On peut aider à évacuer. »
« C’est trop dangereux. La réponse est non. Tu rentres à la base ! Conversation terminé.»

Elle rentrait à la base… Oui bien sure, mais avant elle allait bien aider à évacuer cette zone. Qu’il le veuille ou non. Elle était médecin et voulait sauver les vies. En plus elle savait parfaitement comment il fallait survoler les zones dangereuses. Se tournant vers Logan tout en s’installant sur le siège du pilote.

« On peut décoller ? «

Elle savait que Logan avait entendu la conversation. Mais elle faisait ce qu’elle voulait. Logan était incapable de piloter l’Hélicoptère, alors c’était elle qui décidait ou ils allaient, ou alors ils restaient ici.

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Thornton

avatar

♣ Messages ♣ : 343
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 28
♣ Localisation ♣ : Caché
♣ Métier ♣ : Ancien pilote de course et mécanicien

Ma Survie
Santé:
95/100  (95/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 16:05

Occupé sur l’hélicoptère, il ne faisait pas vraiment attention à ce qui se passait près de Rain. Ce ne fut que lorsqu’elle sa silhouette se tenait près de lui, qu’il tournait son regard pour voir ou était cette drôle de petite bande. Disparu ? Rain se mit à parler.

« Oui, donne moi encore quelques minutes et c’est reglé…. Ils sont partis ? »

Tout à coup, Rain criait son nom. Il se saisit et sursautait se cognant contre le métal de l’hélicoptère.

Aiiieuh !! Qu’est-ce qu’il y a encore ? »

Releveait son regard légèrement fâché, car c’était sa faute si il s’était cogné la tête. Mais en voyant la fumée la colère fit place pour l’inquiétude.

« Et M*rde »

Il fallait à tout prix remettre cet hélicoptère à nouveau en état de marche. Logan plongeait à nouveau sa tête dans le moteur alors que Rain contactait la base. Bien sure que Logan avait suffit la conversation entre Chris et Rain. Et il comprenait l’inquiétude de Chris. Rain ne devait pas se trouver ici. Mais malheureusement il connaissait trop bien sa sœur…. Tête de mule tout comme lui. Et il ne pouvait pas l’empêcher. Il n’était pas pilote, du moins pas d’hélicoptère ni d’avion, alors il ne pouvait pas survoler l’océan pour retourner à la base. C’était Rain qui avait les choses en main et c’était elle qui prendrait la décision… Mauvaise décision surement… Mais essayez donc de l’en dissuader ! Il hochait la tête.

« Oui, c’est reglé. “

Il s’installait et attendit qu’elle décolle. Son regard allait vers la fumée, combien de morts étaient tombés ? Il ne pensait même plus aux américains et à la chienne. Il ne pensait qu’à ses amis qui combattaient les machines et qui risquaient de se faire griller comme un barbecue…. Portant son regard sur Rain.

« Caldwell va te tuer… Et Chris aussi. »

Oh oui, et quelque chose lui disait qu’il en allait baver aussi. Et pourquoi ? Parce qu’il n’a pas su changer les idées de Rain ? Ah ! Il aurait bien voulu voir les autres, essayer de lui faire revenir sur ces idées. C’était impossible ! Alors à quoi bon essayer ? Parce qui ne tente rien n’a rien ? Certes, mais celui qui a dit ca, ne connaissait pas sa sœur. Du coup, Logan espérait que Rain savait ce qu’elle faisait. C’était tout ce qu’il pouvait espérer. Elle décollait et Logan regardait le sol devenir de plus en plus loin. Et bien sure comme il l’avait pensé, Rain se dirigeait droit sur la fumée… Décidément, il n’était pas le seul suicidaire dans la famille.

« Pourquoi est-ce qu’ils envoyent Caldwell ? Ils n’auraient pas pu envoyer Lucianov ou encore Vansant ? Dès qu’il va voir ma tête, il va me gueuler dessus comme le dernier imbécile. Je ne lui ai jamais fait quelque chose pourtant »

_________________

Logan Thornton

« I could use a dream or a genie or a wish
to go back to a place much simpler than this,
can we pretend that airplanes in the night sky
are like shooting stars
I could really use a wish right now. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy O'Reilly
NO brain NO fear...
avatar

♣ Messages ♣ : 216
♣ Date d'inscription ♣ : 21/11/2010
♣ Localisation ♣ : Avec Joan et Tag
♣ Métier ♣ : Militaire

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 17:56

Ils avaient déjà parcourut quelques centaines de mettre quand Tag jappa, trotta au devant d'eux, s'immobilisa puis cavala de longues foulées s'enfuyant, retournant en arrière. Joan la regarda comme si de rien était, mais O'Reilly, lui fronça les sourcils. Ca sentait pas bon. Et en parlant d'odeur, c'était vrai que ça ne sentait pas bon du tout. Ca sentait même le roussi, le cramé, le carbonisé. Merde! Un feu? Comme ils se trouvaient sous le couvert des arbres, ils ne voyaient pas la fumée qui grimpait en mur gris et menaçant. Pourtant, bientôt ils entendirent les cris des hommes. Ok, pas une minute à perdre.

Il fit demi-tour, traversa la clairière où il avait rencontré les deux adultes et continua tout droit, de retour à son Hind. De toutes manières les deux résistants n'avaient pas du voir le militaire et la jeune fille, occupés encore à remettre en marche leur appareil. O'Reilly aurait pu continuer son chemin et venir en aide aux blessés. Mais comme on le voyait trop dans les films d'Hollywood, la cavalerie déboulait toujours trop tard, quand tout le monde était mort et quand le héros était sur le point de crever. Ils étaient déjà trop tard, alors tant qu'à faire, autant ne pas perdre de temps. Les machines n'avaient pas encore du voir ce que pouvait faire le Hind. Après tout, l'appareil était un modèle russe. Mis à part les chinois, personne d'autres ne l'utilisait. Si, peut-être quelques nations de l'Europe de l'Est, comme la Slovénie là où il avait trouvé la chose. Il allait leur montrer que quand on fait chier un américain, ce dernier devient vraiment méchant.

- Joan, tu montes devant, attrape Tag et garde-la près de toi. Je crois qu'on va avoir pas besoin de mal de place.
- Pourquoi on y va?
- Parce que c'est mon boulot!
- Ils veulent me saigner, tu vas pas aller les aider quand même!
- Tu n'as aucune idée de ce que c'est, que d'être torturé, Joan. Monte dans ce putain de Hind! Je ne partirais pas sans que tous les hommes soient sortis de là!


Il était déjà aux commandes à faire vrombir moteur et rotors. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, il était déjà dans les airs, la silhouette terrifiante du Hind s'imposait. Tenant fermement le manche, il fit foncer, nez baissé, la machine. Il allait faire des feux d'artifice. Ca, il se le jurait. Il en avait vu des combats, mais contre le feu, c'était vraiment injuste. Déjà que les machines étaient immunisées, déjà qu'elles étaient plus fortes, alors si en plus elles se la jouaient en traitre, là, c'était vraiment pour énerver le militaire. D'accord si les résistants le prenait pour une machine, rien à foutre, mais il allait repeindre le décorum avec des boulons, ça, c'était certain.

Bientôt il repéra le Griffin des deux personnages, l'hélicoptère était spécialisé dans la récupération de blessés. Qu'il fasse ça, lui, son Hind, c'était pour le bouquet final. Il survola la zone, traversant le rideau de fumée, pour jurer tous les gros mots de la Terre. Autant dire qu'hier soir, c'était du petit jeu, comparé à ce qu'il avait maintenant sous les yeux. Mais elles étaient combien ces foutues machines? Il ne chercha pas à compter. Il allait montrer que lui aussi pouvait faire du feu. Et mieux que ça. Il survola les machines bien au dessus de leurs têtes. Face au bruit tonitruant du Hind, elles levèrent la tête. Héhé, c'était un nouveau bruit pour elles, alors montrons ce que le Hind pouvait faire.

- Joan, appuie sur le petit bouton magique.

La jeune fille ne chercha pas à comprendre et pressa un bouton jaune sur la console en face d'elle. CLING. CLAC. Une bombe tomba de dessous l'appareil, enfermée précieusement dans un compartiment. Immédiatement O'Reilly fit virer l'appareil avec les commandes de pieds et lui fit prendre le plus de vitesse possible. UNE. DEUX. TROIS. VROUMSH. Non, cette bombe-là ne faisait pas blam comme toutes les autres, elle illumina le sol de la forêt déjà bousillée. Une colonne de feu s'éleva et un mur entier de flammes presque noires par la fumée, long d'une bonne centaine de mètres éclata. Ah, mais oui, mais pas n'importe quel feu. Pas le simple feu tout bête que les machines ne craignent pas. Non, ce feu-là, c'était bien pire. Du napalm en puissance. Et la température de cet élément chimique était bien supérieur à la moyenne autorisée pour les armures métallique. Toutes les machines prises dans le napalm furent liquéfiées, presque instantanément. Mais la partie était loin d'être terminée encore. Il fit pivoter l'appareil, le conduisant cette fois au plus prêt des humains, restant en retrait pour leur servir de protection, contre les machines qui les poursuivaient. Mais O'Reilly ne perdait pas espoir, il avait encore plein de ressources dans son Hind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Thornton
    Fondatrice
« You're my way into Paradise »
avatar

♣ Messages ♣ : 2158
♣ Date d'inscription ♣ : 01/11/2010
♣ Age ♣ : 27
♣ Localisation ♣ : Résurrection
♣ Métier ♣ : Chirugienne

Ma Survie
Santé:
100/100  (100/100)
Votre équipement :
Relationships :

MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   Sam 11 Déc - 18:56

“Oui. La fille ne voulait pas que je m’approche d’elle et après avoir traité la résistance de cinglés, ils sont partis. Mais je les en veux pas. Au fond… dire à des gens qui ne savent même pas que des machines à la façade humaine existe, qu’on veut être sur qu’ils sont humain et qu’on parle de les faire saigner…. »

Rain pouvait les comprendre, peut-être qu’à leur place, elle aurait eu la même réaction… Quoi que non, elle se serait fait écouté tranquillement le battement de cœur. Ca n’avait rien de grave de laisser un médecin vous écouter le cœur.

Le feu… Rain avait contacté la base et avait eu droit d’avoir le père de son futur enfant. Rentrer à la base… Bien sure qu’elle allait le faire, mais pas avant d’avoir remplit cet hélicoptère à fond. Lorsque Logan montait, elle décolla doucement. Ca faisait longtemps… Dix ans qu’elle n’avait plus piloté… Mais c’était comme la natation, on ne le perd pas.


« J’en n’ai qu’à faire de Caldwell, quant à Chris… Il ne risque pas de me tuer, vu que je porte son enfant. »

Tiens Logan n’essayait pas de l’en persuader ? C’était nouveau ca ? Est-ce qu’il aurait enfin comprit que ca ne servait à rien d’essayer de la dissuader de quelque chose ? Que c’était de la salive utilisé pour rien ? Rain se dirigeait droit vers le feu, écoutant à moitié les paroles de son frère. Oui, lui et Duncan ne semblaient pas s’aimer. Mais le commandant n’était pas aimé par beaucoup de gens, respecté oui. Mais aimer ? Ca c’était autre chose.

« Peut-être parce que c’est Vansant qui est entrain de se faire canarder par ces machines. »

Voyant le regard de son frère elle y ajoutait rapidement.

« Je suis avec Chris… ca arrive qu’il se confie et qu’il parle des missions. »

Rain vu un peu surprit de voir un autre hélicoptère, d’origine soviétique et beaucoup plus puissant et imposant que celui qu’elle manipulait. Ce n’était pas la Résurrection… La Résurrection avait pour manie de marquer leurs hélicoptères d’une étoile bleu afin de se faire repérer entre eux. C’était qui ? Mais ce n’était pas le moment de réfléchir. Le feu faisait ravage, tout comme les morts et les blessés. Voyant le champ de guerre, Rain ravalait la salive. Elle n’avait jamais vu les champs de batailles… Elle avait vu les dégâts par la suite, les blessés qui rentraient mais jamais les batailles en elles-mêmes. Le hind passait en mode action, Rain se contenta de descendre doucement derrière les lignes de feu.

« Essaie de faire monter le plus de gens possibles, les blessés d’abord. »

Se posant sur le sol français, elle laissait tourner le moteur, tout en regardant les balles qui allaient de droit à gauche. Son regard cherchait Vansant… Mais aucun signe de lui. Levant son regard vers le ciel, elle voyait le Hind au dessus des résistants qui essayaient de garder leur position. Est-ce que Vansant n’avait pas dit de se replier ? Pourquoi est-ce qu’ils essaient encore de tenir la ligne ?

_________________

« DOOMSDAY. A rush of blood to my head leaves me winded and wanting to feel the weakness in my body beaten and crushed like my soul. Seems like doomsday has come early this year. I can't remember the last time I cried. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie dangereuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie dangereuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New Beginning :: La Terre :: Europe de l'Ouest :: France-
Sauter vers: